Maisons neuves, reconstruction, Guiuan, typhon, Philippines, Acted
Maison, Guiuan, reconstruction, typhon, Philippines, ACTED
Dans la ville de Guiuan, aux Philippines, des maisons flambant neuves se dressent à la place des ruines laissées par le typhon Haiyan en 2013. Les 126 familles qui viennent de s'y installer peuvent désormais dormir tranquilles. C'est le résultat d'un partenariat entre l'ONG ACTED, l'AFD et les fondations Alstom et Lafarge.

S'ils sont encore nombreux à vivre dans des conditions précaires et dangereuses, Rona fait partie des heureux élus. Sa famille est l’une des 126 à bénéficier du projet de construction d'ACTED à Guiuan. 

Elle a reçu les clés de sa nouvelle maison le 6 octobre. Prête à les accueillir, elle, son mari et leurs quatre enfants. Les travaux d’embellissement sont presque terminés et, pour ne rien gâcher, des roses ont été plantées dans la cour extérieure.

Build Back Better

C’est avec soulagement que Rona a découvert ce nouveau décor. Appelées « Eastwinds », ces maisons flambant neuves à deux étages marquent le début d’une nouvelle vie. Fini la peur de voir son toit s’envoler, fini la peur de tout perdre... Ces solides habitations de béton ont été construites sur un terrain sûr. Conçues pour résister aux vents des typhons selon les techniques du « Build back better », dotées d'installations sanitaires et raccordées à l'eau potable, elles offrent confort et sécurité à des familles durement éprouvées.

maison, Guiuan, typhon, Philippines
© ACTED

 

Enfin respirer

Après le typhon, il fallait trouver un abri rapidement. Et comme tant d’autres, nous nous sommes installés près de la côte, dans la « zone de non construction ». Malgré l’activité de mon mari, qui est pêcheur, nous n’avions pas les moyens de trouver mieux. Nous vivions dans l’appréhension d'une nouvelle catastrophe, et j’avais peur pour mes enfants. Maintenant, nous respirons. Ces nouvelles maisons sont inespérées, je n'y croyais pas.

Rona, habitante de Guiuan

Ces logements spacieux ont été réservés aux familles nombreuses des barangays (quartiers) 7 et Hollywood, où s’entassaient les habitants dans des masures faites de tôles et de bâches. Les 200 autres familles sont prises en charge par la National Housing Authority (NHA) philippine, qui a fait bâtir des abris permanents sur le même site.

Intervention post-typhon Haiyan de l'US Pacific Fleet à Guiuan, Philippines

Après Haiyan, l’enfer de Guiuan

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan dévaste le centre des Philippines, faisant plus de 10 000 morts, 2000 disparus et privant de tout des centaines de milliers de personnes. Les images, villes intégralement détruites, arbres arrachés, bateaux échoués, ont fait le tour du monde... La ville portuaire de Guiuan, située sur l’île de Samar sur la côte pacifique, point d'entrée du typhon dans le pays, a été particulièrement touchée.  

Cet épisode a ravivé et souligné la vulnérabilité de la région : chaque année, des typhons de plus en plus puissants la frappent et aggravent la pauvreté.

Dans la maison voisine, Winona a emménagé il y a un mois déjà avec sa famille. Situé dans le barangay 7, dans la zone inconstructible juste au-dessus de la mer, leur abri était devenu particulièrement vulnérable à la montée des eaux. Ils faisaient donc partie des familles à reloger en priorité.

Là aussi, après l'urgence et l'inquiétude, la vie reprend son cours, paisible : l'heure est désormais à la décoration des pièces, au choix des rideaux ou des fleurs.  

Commerce, marché, Guiuan, Philippines, Acted, reconstruction, typhon

Un nouveau départ

Prochaine étape : le retour à la vie active. Si le typhon, en emportant tout sur son passage, a privé les habitants de leurs moyens de subsistance, certains bénéficient à présent d'un soutien au redémarrage d'une activité génératrice de revenus.

Un marché devrait prochainement voir le jour et fournir un emploi à 38 personnes, qui ont suivi une formation proposée par ACTED. C'est d'ailleurs le cas de Rona, qui attend impatiemment de pouvoir y vendre des produits alimentaires.

Etre mieux préparé pour mieux gérer l'urgence

Sur le terrain, c'est l'ONG ACTED qui chapeaute le projet. Car les maisons "Eastwinds" font partie de la réponse humanitaire et des activités de résilience mises en place par la France dans la région. Le projet est soutenu par l'AFD (à hauteur de 1,5 million d'euros) et les fondations ALSTOM et Lafarge.

ACTED défend une approche intégrée pour permettre à la population et aux autorités locales d’être mieux préparées face aux effets du changement climatique et de renforcer leurs capacités de résistance aux catastrophes. Concrètement, outre la construction de 126 logements résistants destinés aux familles les plus vulnérables, le projet s’est attaché au retour à une activité économique stable en formant plus de 5000 exploitants agricoles à de nouvelles pratiques et en accompagnant les ménages les plus affectés par le typhon.

Last but not least, les collectivités ont bénéficié d’un appui pour élaborer les plans de prévention et de gestion des risques, pour mieux anticiper les crises.

Après deux années de mise en œuvre, le projet touche à sa fin et les logements sont prêts. L'inauguration de ces nouvelles maisons a eu lieu le 6 octobre 2017. Le début d'une nouvelle vie pour les habitants de Guiuan.
 

François Hollande avec le maire de Guiuan, Philippines, typhon

Reconstruction : la France s’engage 

Les conséquences dramatiques du typhon ont déclenché un élan de solidarité international, auquel la France a pris part. C'est d'abord le président François Hollande, lors de sa visite aux Philippines en février 2015, qui a engagé la France dans le processus de reconstruction de Guiuan. L'AFD a ensuite financé l'initiative de l’ONG française ACTED.

L'objectif : améliorer les conditions de vie des populations affectées par les typhons toujours plus fréquents dans le pays, principalement dans la région du Sud-Est Samar.