Malgré d’importants progrès technologiques et une prise de conscience internationale croissante, le modèle de développement actuel (caractérisé par la surexploitation des ressources naturelles et la croyance en une infinie capacité de résilience de nos écosystèmes) n’est pas sans conséquences pour l’environnement et la viabilité de l’économie :

■ Tensions géopolitiques et économiques engendrées par l’explosion de la demande de matières premières, dans un contexte de forte croissance démographique, en particulier urbaine ;
■ Dégradation des écosystèmes et menace sur la biodiversité en raison de l’émission de sous-produits indésirables (gazeux, liquides ou solides). Les coûts engendrés pour traiter ces effets négatifs sont de plus en plus élevés (traitement des eaux, adaptation au changement climatique).

Face à ces enjeux, la communauté internationale converge progressivement vers un agenda commun qui reconnaît la nécessité de construire un modèle à empreinte écologique allégée pour atteindre les objectifs de développement durable.
pdf : 2.58 Mo
collection :
L'AFD et
disponible aussi en : fr en