• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
L’objectif principal de cette étude est de participer au renforcement des dispositifs nationaux et régionaux de prévention des crises alimentaires au Sahel, à partir de l’exploitation des données de prix collectées par les Systèmes d‘information sur les marchés (SIM). Plus précisément, il s‘agit de définir des indicateurs d‘alerte basés sur les prix de marché, destinés à compléter les indicateurs existants.

Actuellement, les indicateurs existants sont essentiellement basés sur la prévision et le suivi des récoltes, et reposent sur l’exploitation de données parcellaires souvent peu fiables (production, commerce, stocks, etc.) ou dont le traitement peut être relativement complexe et long (données météorologiques). A contrario, l’avantage d‘indicateurs basés sur les données de prix des SIM est de s‘appuyer sur l’exploitation d‘une information disponible sur une longue période et d‘un large échantillon de produits et de marchés, à fréquence élevée (mensuelle voire hebdomadaire), facilement et rapidement mobilisable, relativement fiable et ne nécessitant pas d‘importantes capacités de traitement.

La démarche suivie consiste, d‘abord, à identifier et caractériser les marchés retenus pour la construction des indicateurs d‘alerte, puis à tenter de cerner les relations entre ces marchés et d‘identifier les marchés susceptibles de jouer un rôle directeur au niveau national et régional. Il s‘agit ensuite de caractériser le comportement des prix sur la longue période et au cours de l’année en fonction de l’état des disponibilités. Enfin, des indicateurs d‘alerte peuvent être construits pour les marchés identifiés à travers l’analyse spatiale et en exploitant la dimension temporelle des fluctuations de prix.
pdf : 1.98 Mo
pays / région: Afrique Burkina Faso Mali Niger
auteur(s) :
Catherine ARAUJO BONJEAN
Catherine SIMONET
Stéphanie BRUNELIN
coordinateur :
Bruno Vindel
issn :
1954-3131
pages :
134
numéro :
95
disponible aussi en : fr