• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Éducation de base et de promotion d’une Gestion de Proximité
Ce projet consiste à améliorer la qualité de l’offre éducative auprès d’environ 30 000 enfants dans les zones périurbaines de N’Djamena et de Moundou, en renforçant les capacités de pilotage et de gestion des établissements scolaires.
Contexte

La plus récente analyse sectorielle du système éducatif tchadien réalisée dans le cadre de l’élaboration du nouveau plan d’intérimaire révèle quatre défis majeurs notamment :

  • l’accroissement de l’offre d’éducation dans tous les ordres d'enseignement ;
  • l’amélioration de la qualité des apprentissages et des acquis scolaires pour les apprenants ;
  • la mise en adéquation du niveau de financement du secteur avec les ambitions de développement retenues ;
  • l’amélioration de gestion et de la gouvernance du système éducatif.

Les insuffisances liées à ces défis se traduisent par :

  • un faible niveau de scolarisation : près de la moitié des enfants de 6 à 14 ans sont hors du système scolaire. Même si l'ampleur de cette situation peut être en partie imputable à la demande, l'offre demeure tout de même très insuffisante ;
  • un faible niveau d'équipement des classes comme le révèlent les études du PASEC 2014. Le Tchad est le pays où le niveau moyen des ressources pédagogiques dans les classes du primaire est le plus faible comparativement aux neufs autres pays PASEC-2014 ;
  • une insuffisance des manuels scolaires : seul 4,4 % des élèves au niveau national disposent de leur propre manuel en lecture et 3,6 % en mathématiques ;
  • un niveau académique des enseignants globalement insatisfaisant : environ trois élèves sur quatre sont encadrés par des enseignants dont le diplôme le plus élevé ne dépasse pas le niveau secondaire ;
  • l’accès limité au supérieur, à l’enseignement technique et la formation professionnelle.
Descriptif

Le projet contribue au développement du capital humain au Tchad en :

  • soutenant une approche locale de la qualité de l’éducation primaire par la mise en place d’un dispositif de conseil en gestion rapprochée auprès de cinquante écoles dont le fonctionnement constituera un modèle soutenable et réplicable et,
  • en appuyant l’efficacité du système par un renforcement du pilotage et de la gestion des besoins des établissements aux niveaux central et déconcentré.

Il intervient ainsi sur la qualité de l’éducation de base et l’optimisation de l’emploi des ressources affectées au secteur. Dans les zones cibles, le projet soutient des écoles en croissance, offrant la totalité du cycle primaire, souffrant de sureffectifs et très exposées aux risques de mauvaise qualité.

Impacts
  • Accès d’un plus grand nombre de jeunes des milieux marginalisés des zones urbaines et périurbaines à une éducation de qualité ;
  • Réduction des disparités de genre ;
  • Amélioration sensible de la fréquentation et des acquisitions scolaires.
07/07/2015
Date de début du projet
30/04/2021
Date de fin du projet
6 ans
Durée du financement
Secteurs
N’Djamena et Moundou
Localisation
Outils de financement
6 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
Statut
30 000 enfants d’âge scolarisable
Bénéficiaires