• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
AEGEA 2
Au Brésil, un habitant sur cinq n’a pas accès à l’eau potable. Dans ce contexte, la filiale de l’AFD dédiée au secteur privé Proparco soutient le projet AEGEA destiné à améliorer l’approvisionnement en eau potable pour 150 000 Brésiliens.

Le Brésil n’échappe pas aux affres du changement climatique. Ces dernières années, le pays a été frappé par plusieurs épisodes de sécheresse, dont la fréquence risque de s’amplifier. Les grandes villes ont été les premières à manquer d’eau ; aujourd’hui, 20 % des Brésiliens n’ont aucun accès à l’eau potable.

Pourtant, le pays bénéficie d’immenses réserves en eau, estimées à 20 % des réserves totales de la planète. La précieuse ressource constitue un atout certain pour l’économie brésilienne. Pour preuve, 70 % de son électricité provient des barrages hydrauliques. Sa puissante industrie agricole puise également dans ce don de la nature.

Le projet AEGEA : la gestion de l’eau revue dans quatre villes brésiliennes


Pour réduire les inégalités liées à l’eau au Brésil, Proparco a choisi de soutenir Aegea Saneamento. Le troisième opérateur privé dans le domaine de l’eau et de l’assainissement du pays compte plus de 5 millions de clients dans 48 villes, réparties dans 10 États du pays. Proparco a accordé en 2014 un prêt de 40 millions de dollars (31,5 millions d’euros) afin d’appuyer la construction d’infrastructures de collecte, de traitement et de distribution d’eau potable dans quatre municipalités de la région de São Paulo.

Ce financement du projet AEGEA doit permettre à 150 000 Brésiliens de profiter d’un meilleur accès à l’eau potable. 260 000 personnes bénéficieront des services de collecte et de traitement des eaux usées d’ici 2020. Au total, ce sont également 7,4 millions de m³ d’eau qui seront économisés chaque année.

L’eau dans la stratégie de Proparco

Proparco, la filiale de l’AFD pour le secteur privé, se donne pour objectif de rationaliser la gestion de l’eau dans les pays soumis à un fort stress hydrique. Elle appuie des projets de gestion intégrée de la ressource hydrique, d’amélioration du rendement des réseaux d’eau, d’augmentation des capacités de stockage et d’assainissement des eaux usées. 

Les actions menées par Proparco s’inscrivent dans la stratégie de l’AFD, qui a engagé 1,2 milliard d’euros en 2016 pour un accès universel et équitable à l’eau potable et à l’assainissement.