Face à la dégradation environnementale des océans et à la montée en puissance des systèmes de certification « durable » dans les secteurs des pêches et de l’aquaculture, représentant aujourd‘hui 13% des produits halieutiques vendus, l’analyse ici menée vient interroger l’efficacité environnementale affichée par les tenants de la certification. Elle se propose plus spécifiquement de cerner la réalité des processus de certification afin de discuter des enjeux sous-jacents à l’analyse de leur efficacité environnementale. C‘est en effet en connaissance de ces enjeux qu’il devient alors possible de réfléchir au rôle des acteurs impliqués et notamment dans notre cas à celui des bailleurs de fonds souhaitant appuyer une gestion plus environnementale des océans.
pdf : 1.74 Mo
auteur(s) :
Antonia LEROY
François HENRY
Tiphaine LEMENAGER
collection :
Notes techniques
issn :
2492-2838
pages :
135
numéro :
3
disponible aussi en : fr