La Guinée a entamé un vaste plan de redressement du secteur électrique. L'AFD y participe en finançant la réhabilitation et l’extension du réseau de transport et de distribution de l’électricité dans et autour de la capitale Conakry.
Contexte

Dans les années 1960, la Guinée nouvellement indépendante a réalisé d’importants travaux dans le secteur électrique. Mais deux décennies de sous-investissement ont vu ces infrastructures devenir rapidement obsolètes. L’entreprise publique Électricité de Guinée (EDG), en charge de la production, du transport et de la distribution d’électricité, est aujourd’hui en grande difficulté. Deux symptômes : le déficit de production est important, notamment au niveau du réseau principal du pays qui dessert Conakry et les régions de l’ouest. Ce dernier ne distribue que 712 465 MWh par an, pour un besoin estimé à 1 320 955 MWh, soit près du double. Le niveau de pertes lors de la distribution est également très élevé : seule 57 % de l’électricité produite parvient finalement au consommateur. En 2012, un plan de redressement du secteur cofinancé par l’AFD a été adopté par le gouvernement et ses partenaires. Sur 2015-2018, il prévoit les investissements nécessaires à la réhabilitation du réseau et au renforcement des capacités d’EDG.

Descriptif

En 2015, le gouvernement guinéen sollicite l’AFD pour accompagner financièrement la mise en oeuvre de deux des sept programmes d’intervention prévus par le plan : il s’agit de réhabiliter, renforcer et étendre le réseau de transport d’électricité national et le réseau de distribution local de Conakry. Au niveau du réseau de transport national, l’intervention de l’AFD portera sur la réhabilitation et le renforcement des infrastructures (notamment l'une des trois grandes lignes reliant Conakry aux principales centrales hydroélectriques du pays). En ce qui concerne le réseau de distribution de Conakry, les fonds seront concentrés sur les quartiers périphériques regroupés en deux zones d’Ansoumaniah et de Kagbelen, en pleine expansion. Les raccordements existants seront rénovés et des branchements neufs permettront de raccorder les nombreux nouveaux arrivants. Ces opérations prioritaires seront réalisées en partenariat avec le Fonds fiduciaire européen pour les infrastructures en Afrique subsaharienne (AITF). Il prendra en charge une partie des investissements de distribution et un programme de renforcement de capacités d’EDG, sur la base d’un diagnostic des besoins réalisé par Veolia.

Impacts

Renforcement des capacités de l’entreprise publique Électricité de Guinée Rénovation des infrastructures de transport d’électricité du pays Modernisation et extension de l’accès à l’électricité dans la capitale Conakry et sa périphérie Redressement des performances de l’entreprise publique Électricité de Guinée Mise en oeuvre du plan de redressement du secteur de l’électricité

23/03/2016
Date de début du projet
15/12/2020
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Conakry
Localisation
Outils de financement
Habitants de Conakry
Bénéficiaires