En réhabilitant les centrales hydroélectriques de Mavuzi et Chicamba, le projet contribue à sécuriser l’approvisionnement électrique du Mozambique, à moindre coût et avec un bilan carbone favorable.
Contexte

Le contexte électrique mozambicain se caractérise par une consommation en forte croissance, dépendante de quelques sites de production. Le pic de consommation d’électricité au Mozambique est de l’ordre de 750 MW en 2013 (sans compter l’aluminerie Mozal). La consommation augmente rapidement (+11%/an) du fait de la politique d’électrification volontariste mais aussi d’une croissance économique soutenue tirée par quelques mégaprojets d’exploitation des ressources minières du pays (charbon, gaz notamment). La compagnie nationale d'électricité EDM, s’approvisionne pour l’essentiel auprès de la société qui exploite le barrage de Cahora Bassa (HCB, 500 MW). EDM produit elle-même une partie de l’électricité (de l’ordre de 100 MW), et pour le solde achète l’électricité à des producteurs indépendants (Aggreko) et à ESKOM à un prix élevé. Cette dernière part est en augmentation et fragilise la santé financière de EDM qui ne peut pas ajuster ses tarifs de vente sans accord ministériel. La réhabilitation des centrales de Mavuzi et Chicamba permettra de réduire cette dépendance aux importations et d’obtenir un approvisionnement électrique au meilleur coût.

Descriptif

Les travaux consistent en : la réhabilitation des deux turbines de Chicamba (capacité après réhabilitation de 44 MW au total) la réhabilitation des trois principales turbines de Mavuzi (42 MW au total après réhabilitation) ainsi que des deux turbines de 5,5 MW qui serviront de solution de secours en cas de panne d’une des turbines principales des travaux mécaniques, électriques et de gros œuvre pour Mavuzi et Chicamba la mise à niveau des systèmes de contrôle la rénovation des conduites forcées

Impacts

Le projet va ainsi permettre de mieux répondre à la demande de pointe et à l'accroissement continu de la demande électrique dans l'ensemble du pays. Il permettra donc une meilleure sécurité d'approvisionnement un accroissement de la capacité de production. En période de pointe, il permettra d’économiser sur l’achat d’électricité dans le réseau électrique d’Afrique australe à un coût très élevé; en période de faible demande, le projet permettra à EDM d’augmenter ses exportations d’électricité sur le réseau du Southern Africa Power Pool. En cas d'indisponibilité du fournisseur HCB (barrage de Cahora Bassa), il permettra de sécuriser l’approvisionnement de la région centre du pays.

22/10/2012
Date de début du projet
31/12/2016
Date de fin du projet
50 mois
Durée du financement
Secteurs
Barrage de Chicamba et retenue de Mavuzi
Localisation
Outils de financement
0
EUR soit
50 000 000
Euros
montant du programme
EDM
Bénéficiaires
Cofinanceurs