• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Rémy Rioux, directeur général du groupe AFD
Sur proposition du président de la République Emmanuel Macron et du Premier ministre Édouard Philippe, et après un vote favorable à une très large majorité des Commissions des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale et du Sénat, Rémy Rioux est reconduit le 29 mai 2019 en Conseil des ministres en tant que directeur général du groupe Agence française de développement.

Rémy Rioux, âgé de 49 ans est un haut fonctionnaire, historien de formation. Il a alterné au cours de sa carrière des responsabilités en France et au service du développement durable et de l'Afrique. Il dirige le groupe AFD, bras financier de la diplomatie et de la politique de développement de la France, depuis le 2 juin 2016.

Lors de son premier mandat, L’AFD est devenue « plus grande ». Ses engagements annuels sont passés de 8,5 à 11,5 milliards d'euros. L’Agence dispose de plus de 2 milliards d'euros de ressources budgétaires supplémentaires, nationales et européennes, en 2019 par rapport à 2015. Sa capacité à intervenir en dons dans les environnements les plus difficiles et pour les secteurs sociaux s’en trouve considérablement renforcée. L’Afrique et la lutte contre le changement climatique restent les priorités de son action.

Le groupe AFD est devenu plus innovant avec la création de la plateforme Digital Africa qui accompagne les start-ups africaines et le programme Choose Africa pour les PME/TPE du continent. L’Agence intervient, également, dans de nouveaux secteurs : les industries culturelles et créatives ou le sport, mis au service du développement, en mobilisant les opérateurs français comme les grandes fédérations internationales et les sportifs français, avec comme horizon les Jeux olympiques en France en 2024. Le Groupe est aussi plus partenarial avec l’accompagnement des collectivités territoriales françaises dans leurs actions de coopération, le renforcement de ses liens avec la société civile, en particulier dans les pays les plus fragiles, le rapprochement avec les entreprises françaises.

Rémy Rioux est également depuis 2017 le président de l’International Development Finance Club (IDFC), un réseau des 24 plus grandes banques publiques de développement, nationales et régionales, dans lequel siègent notamment la KFW allemande, la CDB chinoise, la CDG marocaine, la BNDES brésilienne, la PT-SMI d’Indonésie, la JICA japonaise ou encore la DBSA d’Afrique du Sud. Un club fort de ses 850 Md$ de financements annuels, mis au service des Objectifs de développement durables (ODD) des Nations Unies.

    Je remercie le président de la République, le gouvernement et le parlement pour la confiance qu’ils m’accordent. Je suis fier du travail accompli, avec les 2500 collaboratrices et collaborateurs du groupe AFD, au cours des trois années écoulées, et du très large consensus autour de mon projet pour l’AFD. Dans les trois prochaines années, je concentrerai l’énergie du Groupe autour de trois axes prioritaires. Le premier, mettre en œuvre la politique de développement de la France pour réaliser l’agenda 2030 des Objectifs de développement durable, avec une priorité géographique, l’Afrique, et nos priorités sectorielles que sont la lutte contre les vulnérabilités, l’éducation, le climat, l’égalité femmes-hommes et la santé. Le deuxième, mettre notre pays en coopération en devenant la plateforme vers le Sud de tous les acteurs qui souhaitent contribuer au développement de nos partenaires et créer un lien positif avec la France. Enfin, le troisième, poursuivre la transformation de l’AFD pour plus d’efficacité et d’impact sur le terrain, notamment en renforçant l’évaluation de nos projets. Ce nouveau mandat s’ouvre avec la volonté d’éclairer bien davantage les Françaises et les Français sur les enjeux de notre action pour le développement, ses résultats et ses impacts. Si 80 % de nos concitoyens soutiennent l’action de la France pour le développement, ils sont autant à s’estimer insuffisamment informés. Nous devons mieux faire connaître les projets que nous accompagnons et nos capacités à infléchir positivement nos trajectoires de développement durable.

    Rémy Rioux, directeur général du groupe AFD.
    Repères biographiques
    • 26 juin 1969 : naissance à Neuilly-sur-Seine
    • 1997 : auditeur à la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA (promotion Marc Bloch), il y deviendra Conseiller Maître en 2013
    • 2001 et 2002 : conseiller budgétaire au cabinet de Daniel Vaillant au ministère de l’Intérieur
    • 2003 : missions de contrôle dans les secteurs de l’énergie et de la défense à la Cour des Comptes 
    • 2004 : direction du Trésor, Chef du bureau de la coopération monétaire et du développement avec les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de la zone franc
    • 2007 : sous-directeur des transports et de l’audiovisuel de l’Agence des participations de l’Etat
    • 2010 : sous-directeur des affaires financières internationales et du développement à la direction générale du Trésor
    • 2012 à 2014 : directeur du cabinet de M. Pierre Moscovici au ministère de l’Economie, des Finances et du Budget
    • 2014 : secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, chargé notamment des affaires économiques
    • 2015 : responsable des questions financières au sein de l’équipe française de négociation pour la COP21.
    • Juin 2016 : nommé 11ème Directeur général de l’Agence française de développement.
    • Octobre 2017 : nommé Président du club mondial des banques de développement IDFC (International Development Finance Club)
    • Juin 2019 : nouveau mandat de 3 ans à la direction du groupe Agence française de développement.