• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Renforcer la lutte contre la mortalité maternelle et infantile en Côte d'Ivoire - Image
Pour améliorer ses indicateurs de santé et de nutrition et les porter aux niveaux atteints par les pays émergents, la Côte d’Ivoire doit accélérer ses investissements. Avec ce programme, l'AFD appuie le gouvernement ivoirien dans ses efforts pour améliorer l’offre de soins et les services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et de nutrition et pour améliorer les performances du système pharmaceutique.
Contexte

Le retour de la paix en Côte d’Ivoire a permis de créer des conditions nécessaires à la reconstruction du pays et à une reprise économique vigoureuse. Néanmoins, les défis à relever pour atteindre l’ambition affichée dans le Plan national de développement (PND) 2012-2015 de « permettre à la Côte d’Ivoire d’être émergente à l’horizon 2020 » restent considérables, notamment en matière de santé. Certains indicateurs restent ainsi préoccupants : le pays affiche encore l’un des plus forts taux de mortalité maternelle au monde (le taux est passé de 543 à 720 décès pour 100 000 naissances vivantes entre 2005 et 2013), la mortalité infantile demeure élevée (108 décès pour 1 000 naissances vivantes) et la situation nutritionnelle s'est dégradée (54 % des décès des enfants de moins de 5 ans sont dus à la malnutrition).

Le taux d’accouchements assistés par du personnel de santé qualifié reste faible et inégalement réparti sur l’ensemble du territoire. Le PND 2016-2020 cible les enjeux d’accessibilité, de toutes les populations, à des services de santé diversifiés et de qualité. Le 1er C2D santé a permis d’accompagner le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique dans ses grandes réformes. Le 2e C2D santé s’inscrit dans la continuité de ces activités et vise à permettre un renforcement du système sanitaire ivoirien en profondeur.

Descriptif

Le projet appuie le Plan national de développement sanitaire et les plans stratégiques des différents sous-secteurs concernés :

  • Services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile (SRMNI) au sein des établissements publics de santé et secteur du médicament et de la transfusion sanguine.
  • Appui à l’amélioration de l’offre de soins et aux services de SRMNI et de nutrition.
  • Prise en charge intégrée de la SRMNI, de la nutrition et développement de l’approche communautaire au nord.
  • Appui à la chaîne d’approvisionnement en produits pharmaceutiques / intrants stratégiques et amélioration des performances du système pharmaceutique.
Impacts
  • Amélioration de la santé des populations et réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile : renforcement des ESPC et des centres de première référence ciblés (meilleure accessibilité, équipes cadres de district et de régions formées et renforcées).
  • Amélioration de l’accès à l’offre de soins et aux services de SRMNI/nutrition (planification familiale, suivi pré et post-natal, soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base, réduction de la malnutrition chronique et sévère chez les moins de 5 ans).
  • Amélioration de la qualité des soins.
  • Développement des performances du système pharmaceutique par le biais du renforcement de la chaîne d’approvisionnement.
15/06/2016
Date de début du projet
01/01/2020
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Secteurs
Abidjan
Localisation
68 000 000
EUR
Montant du financement
République de Côte d'Ivoire
Bénéficiaires