Poste électrique Oulad Haddou, Maroc, énergie
Afin d’améliorer la production économique et le bien-être des populations par la fourniture d’une énergie fiable et compétitive, l’AFD accompagne le renforcement du réseau de transport d’électricité et l’appui à la planification du secteur.
Contexte

Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance vis-à-vis des énergies fossiles - plus de 90 % de l’électricité consommée est d’origine thermique - et une croissance rapide de la consommation (6 % par an).

Face à ces défis, l’installation de nouvelles capacités de production et la diversification des ressources énergétiques nécessaires sont indispensables. L’Office National de l’Électricité et de l'Eau (ONEE), qui partage avec d'autres opérateurs les fonctions de production et de distribution, dispose de l’exclusivité de l’achat et du transport de l’électricité. Exploité aujourd’hui à un niveau proche de ses limites admissibles, le réseau de transport nécessite en permanence d’être renforcé de manière à maintenir dans la durée le niveau de performances techniques et la qualité et la fiabilité du service, à assurer l’évacuation des nouvelles unités de production programmées et la desserte des clients sur l’ensemble du territoire.

Descriptif

Ce programme comprend deux composantes :

  • une composante dédiée à l’investissement qui porte sur le deuxième programme de renforcement du réseau haute et moyenne tensions de l’ONEE couvrant l’ensemble du territoire marocain et  incluant notamment des projets d’évacuation de centrales électriques comme le complexe solaire de Ouarzazate et plusieurs parcs éoliens.
  • Une composante de renforcement des capacités gérée par l’AFD en tant que chef de file des bailleurs européens. L’AFD accompagne ainsi l’ONEE dans la planification du secteur électrique marocain (production et transport électrique à horizon 2025), le renforcement du système de gestion environnementale et sociale des infrastructures électriques et le rapprochement entre les branches électricité (ex-ONE) et eau (ex-ONEP).

Le coût global du programme est estimé à 408 millions d'euros. Il est financé par des prêts de l’AFD (57 millions d'euros), de la BAD (50 millions d'euros), de la BEI (180 millions d'euros), et de la KfW (100 millions d'euros), complétés par une subvention de la Commission européenne (15 millions d'euros) et un autofinancement de l’ONEE (6 millions d'euros). 

Impacts

Ce programme a pour objectif d’améliorer la production économique et le bien-être des populations par la fourniture d’une énergie fiable et compétitive.

Il permettra notamment de sécuriser l’approvisionnement en électricité, de contribuer au renforcement de l’intégration régionale des réseaux électriques et de raccorder 1200 MW de centrales de productions d’électricité à base d’énergies renouvelables (solaire, éolien et hydroélectricité).
 

27/06/2012
Date de début du projet
15/04/2018
Date de fin du projet
Secteurs
Casablanca
Localisation
57 000 000
EUR
montant du programme
ONEE
Bénéficiaires