L’AFD appuie le centre Songhaï dans la formation de jeunes à l’agriculture responsable et durable. Le projet pourrait servir d’exemple à d’autres pays en développement.
Contexte

Au Bénin, 70 % des ménages ont des activités agricoles tandis que le secteur représente 30 % du produit intérieur brut (PIB). Or celui-ci fait face à des difficultés : non-renouvellement des dirigeants d’exploitations agricoles à cause de la défection des jeunes, formations non accessibles aux non-diplômés, problèmes d’accès à la terre et aux financements pour les jeunes souhaitant s’installer. La formation des jeunes pour devenir des agriculteurs dynamiques, pouvant vivre de leur activité et gérer durablement les ressources naturelles, devient un enjeu majeur. Au Bénin, le dispositif de formation agricole et rurale est fortement dispersé, avec peu de ressources, et reste trop souvent axé sur le diplôme aux dépens de l’emploi. En effet, les dispositifs de formation existant sont généralement caractérisés par une très faible insertion des diplômés et un impact peu visible sur l’augmentation de la productivité. De ce fait, le renouvellement de la grande partie des agriculteurs repose directement sur les systèmes traditionnels, c’est-à-dire l’apprentissage direct dans les exploitations familiales. Pour mener à bien ce programme, l’ONG Songhaï veut développer un cursus spécifique pour les cadres, la Songhaï Leadership Academy (SLA). Le besoin de formation de leaders devient la clé de la pérennité de Songhaï et de son expansion au service du développement durable.

Descriptif

Au Bénin comme dans de nombreux pays en développement (Nigeria, Gambie, Haïti…), l’approche proposée par les centres Songhaï allie des techniques de formation fondées sur l’alternance pratique/théorie, des pratiques de production plus durables, la recherche d’innovations et d’une certaine autonomie financière. Le projet comprend la formation de nouveaux cadres tout en donnant la priorité à l’alternance entre formation théorique et mise en pratique sur le terrain. Un suivi sera également mis en place après la formation afin de documenter l’insertion des leaders formés. D’autre part, l’aide de l’AFD devrait permettre l’actualisation et le renouvellement des manuels et documents de formation.

Impacts

Les effets se feront sentir sur plusieurs plans : économique : 180 nouveaux cadres recevront une formation agricole avec une approche entrepreneuriale, gage de la durabilité de leurs activités économiques ; environnemental : la formation insiste sur la maîtrise de modes de production durable et de pratiques agroécologiques moins consommatrices d’intrants (par exemple, lutte biologique, fertilisation organique). Ces nouveaux agriculteurs pratiqueront une agriculture respectueuse des ressources naturelles et de la biodiversité ; social : la formation, qui cible les cadres ayant moins de 35 ans, participera à la création d’emplois rémunérateurs, au maintien des jeunes dans les zones rurales et au développement équilibré des sociétés ; institutionnel : la formation de leaders sensibilisés au développement d’une agriculture plus responsable contribuera au renforcement de la légitimité des nouveaux centres de formation Songhaï et de ceux existant déjà.

31/03/2015
Date de début du projet
31/03/2018
Date de fin du projet
3 ans
Durée du financement
Porto-Novo
Localisation
Outils de financement
350 000
EUR
montant du programme
Centre Songhaï
Bénéficiaires