Une économie fortement orientée tourisme mais aucun centre de formation spécialisé dans le secteur ? Le manque est désormais comblé pour la République dominicaine avec une école hôtelière flambant neuve, créée avec le soutien de l’AFD. Première du genre, elle permettra de mieux répondre aux attentes des professionnels. Tout en élargissant les horizons professionnels des jeunes.

Higüey, ville dynamique de l’est de l’île, peut désormais s’enorgueillir de posséder la première école d’hôtellerie et restauration de la République dominicaine. Un choix de localisation qui n’est pas dû au hasard : située à une quarantaine de kilomètres de Punta Cana, fleuron du tourisme national, Higüey bénéficie depuis une décennie de la croissance du secteur.

Un secteur en permanente évolution… Et qui recrute. Mais jusqu’à présent, aucun établissement n’avait été pensé pour répondre aux nouveaux besoins en ressources humaines des entreprises locales. Pour y remédier, le gouvernement dominicain a pris les choses en main et initié le projet d’un institut sur mesure, conçu pour former un vivier de jeunes qualifiés dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration.

L’expertise française sollicitée

Pour mener à bien ce projet, soutenu par l'AFD via un prêt de 5,1 millions de dollars, la coopération franco-dominicaine a joué un rôle clé. L’école est ainsi le fruit d’un partenariat entre l’Instituto de Formación Técnico Profesional (INFOTEP), organisme public qui met en œuvre la stratégie nationale de formation technique et professionnelle, et l'École hôtelière d'Avignon (EHA).

Concrètement, l’école provençale a épaulé INFOTEP en veillant à la pertinence des aménagements conçus, au choix des équipements et à la qualité des programmes de formation. Cerise sur le gâteau, elle a même accueilli pendant six mois en son sein les futurs coordinateurs pédagogiques de sa petite sœur dominicaine. 

 

hall d'entrée, école hôtelière Infotep, République dominicaine
 © AFD

 

Une infrastructure d’environ 4 500 mètres carrés, cinq bâtiments dotés d’une vingtaine de salles et chambres pour l’enseignement pratique et le logement des étudiants, un restaurant d’application, une salle polyvalente pour les formations et événements... Sans oublier des espaces consacrés aux ateliers de boulangerie, pâtisserie et gastronomie : tout a été prévu pour garantir une formation d’excellence aux recrues. 

Former les élèves aux plus hauts standards d'exigence 

Le centre accueillera chaque année 1 800 apprentis. L’offre de formation entend couvrir tous les métiers du tourisme. Une ambition saluée par les professionnels, qui voient déjà les impacts positifs engendrés par cette future main d'oeuvre qualifiée.

Car avec la création de cette école, c’est la montée en compétences qui est visée : les cursus adaptés permettront d’élever le niveau des qualifications du personnel et des prestations offertes, d’accroître la compétitivité des opérateurs économiques et de répondre aux besoins du marché de l’emploi dans ce secteur. 

Tout en offrant aux jeunes de nouvelles perspectives : malgré le dynamisme du tourisme, le pays connaît un taux de chômage encore élevé (environ 14 % de la population). Avec cette école pilote, les élèves apprendront un métier qui leur donnera accès à des emplois mieux rémunérés et plus sécurisés. Et leur évitera le chômage.