• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
ferme solaire, Maurice, énergie
Neuf mois après l’engagement du président de la République, Emmanuel MACRON, auprès d’une représentante des Solar Mamas au 1er Sommet de l’Alliance solaire internationale, Schneider Electric, l’Agence française de développement (AFD) et l’Institut Européen de Coopération et de Développement se sont mobilisés pour soutenir l’accès à l’électricité et développer des activités productives dans sa localité de Donvagne, au nord de la République de Côte d’ivoire.

C’est en présence de Thierry Tanoh, ministre de l’Énergie de la République de Côte d’Ivoire, Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, et de Gilles Huberson, ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, que Gilles Vermot Desroches, directeur Développement durable de Schneider Electric, et de Patrick Sekongo, directeur Côte d’Ivoire de l’IECD ont remis à un ensemble de kits solaires à la solar mama de Donvagne, Marina Kra Affaoua, représentante des femmes entrepreneurs en milieu rural du village.

À Donvagne, le projet a permis la distribution d’une centaine de kits solaires et lampes portables pour les ménages les plus défavorisés, mais surtout d’équiper la coopérative de femmes d’un moulin, d’un pétrin et de réfrigérateurs alimentés par un mini-grid solaire de 25 kWc afin d’accélérer son développement économique. Les femmes représentent 67 % de la main d’œuvre du secteur agricole et assurent à elles-seules 60 à 80 % de la production alimentaire, l’entrepreneuriat féminin en milieu rural mérite donc d’être soutenu. Outre la fourniture d’équipements, l’ONG IECD déploie un programme d’accompagnement de la coopérative et d’une vingtaine d’entrepreneurs du village, afin d’assurer la pérennité des installations et maximiser les impacts sur l’entreprenariat.

Pour mener à bien ce projet, Schneider Electric et sa Fondation, sous l’égide de la Fondation de France, ont mobilisé l’ensemble de l’écosystème de Donvagne et de nombreux partenaires :

  • l’association des jeunes de Donvagne présidée par M. Kra Kouassi ;
  • la coopérative des femmes sous la responsabilité de Mme Badou ;
  • la mutuelle de développement menée par MM. Kouman et Boko Henri ;
  • la solar mama Marina Kra Affaoua et l’association Kartieca ;
  • l’IECD ;
  • la start-up ivoirienne LifiLED
  • et les équipes de Schneider Electric en Afrique.

Ensemble, ils ont mis en place un processus d’élaboration des besoins tant matériel que pédagogique.

L’accès à l’énergie est une condition sine qua non de l’autonomisation des populations rurales vulnérables. En fournissant des équipements électriques et productifs adaptés aux femmes entrepreneurs de villages ruraux ivoiriens et en les accompagnant dans leurs projets entrepreneuriaux, l’AFD et ses partenaires leur permettront de développer des activités de transformation agricoles. L’AFD qui a suivi ce projet depuis le début, la Fondation Schneider Electric et l’IECD ont signé un MOU et se mobilisent pour transformer cette première expérience en un programme pour plusieurs villages.

Les solar mamas sont des femmes entrepreneurs en milieu rural formées au métier de technicienne solaire en Inde par l’ONG Barefoot College. Le 11 mars 2018, lors de la tenue du premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale, à New Delhi, Mme Kra Affaoua avait interpellé le président de la République française afin de soutenir les projets d’entreprenariat et d’accès à l’électricité dans son village. Moins d’un an plus tard cet appui a été apporté. L’AFD soutiendra le déploiement de projets similaires dans d’autres localités isolées de la Côte d’Ivoire.
 

Je tiens à dire que ce projet est important. D’abord parce qu’il correspond à une promesse tenue. Celle faite par Emmanuel Macron, président de la République française, à Marina Kra Affaoua à New-Delhi en mars dernier. Le président s’était engagé à trouver le moyen d’accompagner la mise en œuvre du projet de Mme Kra Affaoua en Côte d’Ivoire. C’est chose faite, grâce à l’engagement de Schneider Electric, de l’AFD et de l’IECD.  Il l’est également par les efforts et les solutions qu’il tente de faire converger pour le développement des zones rurales isolées de Côte d’Ivoire. Les modalités de l’appui au développement des activités productives de ces villages sont nombreuses et souvent complémentaires. L’accès à l’électricité, via le réseau ou de façon plus autonome est toujours un préalable. Je souhaite que l’AFD puisse étudier toutes ces solutions et proposer des appuis toujours plus efficaces aux autorités ou aux acteurs privés en charge.

Gilles Huberson, ambassadeur de France en Côte d’Ivoire

Je suis très heureux d’être ici ce jour où se concrétise la promesse faite par le Président de la République Emmanuel Macron à Marina Kra Affaoua, Solar Mama formée en Inde par l’ONG Barefoot College. Elle l’avait sollicité en mars dernier lors de son déplacement officiel en Inde pour soutenir les projets d’entreprenariat et d’accès à l’électricité dans son village de Donvagne, à 400 kilomètres d’Abidjan. Grâce à la mobilisation de Schneider Electric et de l’IECD, les équipements (moulin, pétrin, réfrigérateurs, panneaux photovoltaïques) arrivent aujourd’hui sur place. Avec la formation de technicienne solaire de Marina, elle pourra, avec ses collègues, assurer le fonctionnement et la maintenance des équipements solaires. La coopérative de femmes pourra mettre à disposition de la communauté les équipements productifs permettant la transformation et le stockage de produits agricoles. La formation apportée par l’IECD à la coopérative et à d’autres entrepreneurs permettra de pérenniser et de maximiser les impacts du projet. L’AFD reste engagée auprès des femmes entrepreneurs et notamment les autres solar mamas ivoiriennes pour étudier le déploiement en 2019 de cette approche à d’autres villages, afin de permettre l’accès à une énergie renouvelable, l’autonomisation économique des populations et l’égalité femmes-hommes, qui figurent au cœur des Objectifs de développement durable (ODD).

Rémy Rioux, directeur général de l’AFD

Schneider Electric est engagé à contribuer aux 17 Objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU. Ce projet, qui correspond à un engagement du président de la République française, mené à Donvagne en un temps record, est l’illustration concrète d’une collaboration réussie pour éradiquer la pauvreté (ODD1) et lutter contre la faim (ODD2), mais aussi apporter une éducation de qualité (ODD 4) et promouvoir l’égalité entre les sexes (ODD 5). Enfin, il démontre comment Schneider Electric se mobilise pour apporter à tous l’accès à une énergie sûre, fiable, efficace et durable (ODD 7). Partout dans le monde, nous nous assurons que chacun se sente unique et donne ce qu’il a de meilleur. C’est l’ambition de notre programme d’accès à l’énergie construit autour de trois piliers, la formation avec notre ambition de former un million de personnes à l’accès à l’énergie avant 2025 ; deux fonds d’investissement pour dynamiser les startups, et l’installation de plus de 1000 mini-grids en Asie et Afrique dans ces derniers mois. 

Gilles Vermot Desroches, directeur du Développement durable de Schneider Electric

Contacts presse