• logo linkedin
  • logo email
écologie énergie thaïlande
En Thaïlande, le secteur du bâtiment est à l’origine de plus de 20 % des émissions de gaz à effet de serre. L’AFD et la Kasikorn Bank s’engagent ainsi à travers le programme SUNREF qui propose une ligne de crédit et un appui technique aux entreprises désireuses de renforcer leur efficacité énergétique. Rencontre avec Sitthisak Tayanuwat, directeur de Boonthavorn Ceramic, la première chaîne thaïlandaise à bénéficier du programme.


 

Qu’est-ce qui vous a décidé à installer des panneaux solaires sur le toit de vos magasins ?

Notre entreprise est engagée depuis une dizaine d’années dans la recherche de solutions pour améliorer l’efficacité énergétique de nos bâtiments. Nous avons commencé par prendre des mesures pour obtenir la certification LEED, qui atteste de la durabilité des bâtiments. À cette époque, le coût d'installation des panneaux solaires était encore prohibitif. Nous avons donc mis en œuvre d’autres actions pour atténuer notre empreinte carbone au fil des années : systèmes de climatisation durables, réduction de notre consommation énergétique, mais aussi tri des déchets, traitement de l’eau…

Puis, un jour, notre chargée de relation de la banque Kasikorn nous a parlé de cette opportunité d’installer des panneaux solaires, avec un appui technique intéressant. Pour nous, cette action s’inscrivait dans une stratégie plus globale et nous avons donc décidé d’installer des panneaux sur 13 de nos sites dans toute la Thaïlande.


Pourquoi est-il important pour vous d’améliorer votre efficacité énergétique ?

Il y a deux raisons qui motivent notre engagement. La première est environnementale. Nous ne savons pas si l’électricité habituellement utilisée provient de sources durables, ou d’autres sources (fossiles). Grâce aux panneaux solaires, nous maîtrisons cette variable et nous pouvons être autosuffisants. À titre d’exemple, depuis janvier, nous avons évité l’émission de 1,607 tonnes/eq CO2, soit l’équivalent de 5 024 arbres plantés. Et nous ne sommes qu’en mars !

La seconde est économique, puisque de cette manière nous ne dépendons pas des variations du prix de l’électricité et nous réduisons nos charges. Nous avons déjà économisé 12 millions de baths [l’équivalent de 307 000 euros] depuis le début de l’année.


L’appui apporté dans le cadre du projet était-il uniquement financier ?

Non, nous avons également bénéficié de l'appui d'un expert technique, via l’assistance technique de l'AFD, qui nous a aidés à chaque étape de l'installation : évaluation des propositions des fournisseurs, du prix et des exigences techniques. Nous n'étions pas des experts dans ce domaine, ce fut donc très utile.

Aujourd'hui nous voudrions aller plus loin, en nous basant sur ce que nous avons appris : plutôt que de mettre en place des mesures sur les magasins existants, nous voulons construire nos nouveaux magasins pour être le plus économes en énergie possible, dès le départ. Il s’agit par exemple de choisir les bons matériaux d'isolation, d’orienter le toit pour placer les panneaux solaires dans une position optimale par rapport au soleil, ou encore de peindre les murs en blanc pour réduire l'absorption de chaleur, ce qui permet de réduire la température.

lireaussi

Objectif 1 milliard pour les infrastructures vertes en Asie du Sud-Est

17 : Le nombre de pays concernés par le programme finance-climat de l'AFD

SUNREF, le label finance verte de l'AFD

Tout savoir sur l'action de l'AFD en Thaïlande