L'AFD soutient la stratégie de l'éducation du Maroc (2015-2030). Le programme ASTRE contribuera à la mise en œuvre de mesures prioritaires qui engagent la rénovation et l'amélioration du système d'éducation et de formation du pays.
Contexte

Le roi du Maroc a fait du développement humain le cœur de sa politique de cohésion sociale et de développement économique. Il a ainsi positionné l’éducation comme « la clef de l'ouverture et de la promotion sociale, le gage de protection de l'individu et de la collectivité contre les fléaux de l'ignorance et de la pauvreté ». Cela s’est traduit, dès 2000, par la formulation de la Charte nationale d’éducation et de formation, qui reste le cadre de référence du développement du secteur. En 15 ans, le Maroc a rattrapé son retard en termes de scolarisation et d’achèvement du primaire. Ces progrès n’empêchent pas le pays d’être en décalage par rapport aux pays de la région ou à ceux dont le PIB est équivalent : son effort pour améliorer la qualité du capital humain national doit donc être poursuivi.

Conscient de ces enjeux, le Conseil supérieur de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique a formulé en 2015 la vision stratégique à horizon 2030. Ses axes structurants : l’équité et l’égalité des chances ; la qualité pour tous ; la promotion de l’individu et de la société ; un leadership efficient et une nouvelle conduite du changement.

Ce cadrage doit faire l’objet d’une loi cadre de l’éducation. Il trouve sa déclinaison opérationnelle à moyen terme dans le « Programme de mesures prioritaires » (PMP) défini par le ministère de l’Éducation, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour la période 2015-2018.

Descriptif

Le programme apporte un appui budgétaire au secteur de l’éducation. Il soutient l’ensemble de la stratégie nationale sur la période 2016-2019, qui correspond à la fois à la réalisation des mesures prioritaires prévues jusqu’en 2018 et à la mise en œuvre de la vision stratégique à 2030. Il poursuit trois objectifs principaux :

  • Assurer l’équité de l’accès à une éducation de qualité et l’égalité des chances de tous les élèves
  • Promouvoir des parcours diversifiés d’éducation et de formation vers l’excellence et l’insertion professionnelle, pour répondre aux besoins du développement économique et social du Maroc
  • Accompagner le processus de transition de la gouvernance.

Plus spécifiquement, le programme développera :

  • l’enseignement des langues étrangères au collège, notamment le français
  • les sections internationales au qualifiant (lycée), notamment la section francophone
  • les parcours professionnels au collège et la découverte des métiers
  • les filières du baccalauréat professionnel.

Ces dimensions donneront lieu à des appuis ciblant les fonctions transversales de la formation des enseignants, de l’orientation scolaire, du pilotage de la carte scolaire et de la gouvernance déconcentrée. Les acteurs de terrain seront dotés des outils nécessaires à la mise en oeuvre des mesures, à la conduite du changement et au suivi des politiques et de leurs effets. 

Impacts

L’objectif pour l’année scolaire 2018-2019 : 77 100 élèves scolarisés en section internationale du baccalauréat (dont 99, 29 % en section française) et 30 000 scolarisés dans les filières du baccalauréat professionnel. 

22/06/2017
Date de début du projet
Secteurs
RABAT
Localisation
Outils de financement
Ministère de l'Éducation nationale de la Formation professionnelle de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
Bénéficiaires