À Jinan, les technologies innovantes de production d’énergie durable ont le vent en poupe. Avec ce projet, la chaleur des eaux usées traitées sera utilisée pour approvisionner le chauffage collectif de deux districts de la ville. À la clé : une réduction des émissions de gaz à effet de serre, de la consommation de charbon et de la pollution.
Contexte

La Chine fait face à une urbanisation accélérée. Celle-ci entraîne une forte augmentation de l’empreinte énergétique des villes, de la pollution locale et des émissions de gaz à effet de serre. Face à ces enjeux, le gouvernement chinois met en œuvre une politique énergétique centrée sur la diversification de ses sources d’énergie primaire pour réduire la dépendance au charbon et sur la promotion de l’efficacité énergétique. L'une des solutions envisagées : recourir aux sources alternatives en exploitant différents potentiels comme la chaleur résiduelle industrielle, la chaleur générée par le traitement de déchets municipaux, l'énergie solaire et la géothermie pour produire de la chaleur, de l’électricité et du froid. Ces ressources peuvent être massivement mobilisées dans les villes chinoises. L’utilisation des eaux usées comme source de chaleur est une méthode encore peu développée en Chine, mais elle offre d’intéressantes perspectives. Le projet se situe dans la ville industrialisée de Jinan, capitale de la province du Shandong. L'objectif : réduire l’intensité carbone, les émissions de gaz à effet de serre et les émissions de polluants. Le projet entend aussi promouvoir des technologies innovantes de production d’énergie renouvelable qui répondent aux enjeux d’un développement urbain durable.

Descriptif

Au programme : construction de systèmes géothermiques décentralisés qui récupèrent la chaleur des eaux traitées en sortie de deux stations d'épuration. Ces systèmes approvisionneront le chauffage collectif de deux districts de Jinan (Da Wei et Hua Shan). Le réseau de chaleur de la ville sera étendu pour desservir une surface de chauffage supplémentaire d’environ 3 millions de m2, grâce à deux sources de chaleur récupérée dans les eaux usées traitées de la ville. Le projet inclut également la construction des infrastructures de récupération par pompes à chaleur à compression eau-eau et air-eau (en appoint).

Impacts

Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 105198 t CO2/an (estimation de la mesure de l’empreinte carbone du projet selon la méthodologie bilan carbone de l’AFD) ; Réduction de la consommation de charbon de 38 864 t/ an ainsi que des émissions d'oxyde d'azote (NOx), de dioxyde de soufre (SO2), de poussières et de particules grâce au démantèlement de chaufferies et de poêles individuels existants ; Promotion de villes sobres en carbone : le projet s’inscrit pleinement dans les objectifs du gouvernement central et dans la politique nationale et locale de lutte contre la pollution atmosphérique ; Pour une ville industrielle comme Jinan, et plus globalement pour la province de Shandong, ce projet innovant représente une opportunité de développer des initiatives similaires afin de continuer à limiter le recours au charbon pour la fourniture de chaleur dans les réseaux.

21/02/2017
Date de début du projet
20 ans
Durée du financement
Outils de financement