Afin d'endiguer les pénuries récurrentes auxquelles sont confrontées les populations de la région d’Abidjan, ce projet, comme pour le premier contrat de désendettement et de développement (C2D) entend fournir un service de l’eau de meilleure qualité et plus accessible. Il prévoit ainsi le renforcement et l’extension du réseau tout en mettant l'accent sur une utilisation optimisée et la protection de la ressource en eau.
Contexte

Le secteur de l’eau potable en milieu urbain en Côte d’Ivoire a longtemps été considéré comme un modèle en Afrique subsaharienne, du fait d’un partenariat public-privé efficace avec la Société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (SODECI) et d’un autofinancement des investissements. Ces succès ont été mis à mal par la crise qu’a connue la Côte d’Ivoire pendant plus de dix ans. Les retards dans les investissements et la maintenance des infrastructures, les déplacements de population et la désorganisation des activités ont remis en cause le niveau de performances techniques et financières du service. À Abidjan, seule 65 % de la population bénéficiait d’une connexion au réseau en 2014 et le service demeure largement insatisfaisant, avec plus de 60 % des abonnés non desservis en continu. Afin d’améliorer le niveau de service, la priorité a été d'abord d'augmenter les capacités de production avec le lancement de plusieurs projets qui permettront, d’ici à mi-2016, de passer le cumul de production disponible à Abidjan de 400 000 à 664 000 m3/jour. Des investissements de renforcement et d’extension du réseau sont nécessaires pour acheminer l’eau jusqu’aux usagers et augmenter le taux de couverture. Par ailleurs, dans un contexte où la ressource est exclusivement souterraine, il est indispensable d’optimiser son utilisation en limitant les fuites sur le réseau, les gaspillages (notamment des administrations) et en assurant un suivi de la nappe phréatique pour garantir sa pérennité.

Descriptif

 Travaux de renforcement et d’extension du réseau potable d’Abidjan Ces travaux sont prévus pour des durées de 8 à 24 mois, en fonction des lots. Ils sont composés : des travaux prioritaires de renforcement du réseau d’Abobo (fourniture et pose de 52 km de canalisations de distribution primaire) pour absorber les nouvelles capacités de production issues de la station de Songon ; des travaux supplémentaires de renforcement du réseau de distribution primaire (50 km) ; des travaux d’extension des réseaux de distribution secondaire et tertiaire (180 km) ; la construction d’ouvrages de stockage  (4 châteaux d’eau et un réservoir enterré pour une capacité totale de 25 000 m3) ; la réalisation de branchements sociaux pour les ménages les plus défavorisés.  2. Optimisation de l’utilisation de la ressource en eau Optimiser l’utilisation et protéger la ressource en eau d’Abidjan à travers : l’amélioration du rendement du réseau : développement du comptage par télégestion, fourniture d’équipements de recherche de fuites, mise en place de dispositifs de régulation de pression ; l’optimisation des consommations de l’État et de ses démembrements : réalisation de diagnostics et travaux pour une centaine d’établissements à Abidjan, campagnes de sensibilisation des gestionnaires publics ; le suivi de la nappe phréatique d’Abidjan : mise en place d’un réseau de surveillance des niveaux et de la qualité de l’eau sur l’ensemble de l’impluvium de la nappe. 3. Maîtrise d’ouvrage déléguée, maîtrise d’œuvre, assistance à maîtrise d’ouvrage et imprévus.

Impacts

Amélioration de la continuité et de la qualité du service urbain d’eau potable pour les 680 000 usagers actuels ; Développement de l’accès au réseau pour 280 000 personnes supplémentaires, y compris environ 15 000 ménages défavorisés qui bénéficieront de branchements sociaux ; Amélioration de l’équilibre financier du secteur de l’eau urbaine par l’optimisation des consommations d’eau de l’État ; Protection de la ressource en eau grâce au suivi de la nappe phréatique d’Abidjan.

23/12/2015
Date de début du projet
01/01/2020
Date de fin du projet
5 ans
Durée du financement
Abidjan
Localisation
République de Côte d'Ivoire
Bénéficiaires