L’énergie se situe au cœur de la politique économique de l’Indonésie fondée depuis Suharto (1966) sur la valorisation des ressources naturelles. Le pays dispose en effet de considérables ressources fossiles mais également d‘un potentiel d‘énergies renouvelables significatif. A ce titre, le solde positif de la balance commerciale énergétique a jusque très récemment constitué une contribution majeure aux besoins de financement du pays.



L’exploitation de cette richesse énergétique pose toutefois plusieurs questions:

"Dans quelle mesure la déplétion de ces actifs naturels donne-t-elle lieu à la création d‘autres actifs nationaux, capital productif, financier et humain, susceptible d‘assurer un effet de levier dans le développement économique du pays?
"
"Quellessont les tendances d‘évolution du mix énergétique et comment se traduisent-elles en termes de compétitivité des secteurs productifs de pouvoir d‘achat des ménages et d‘équilibre des comptes publics?
"
"De quelle manière les spécificités géographiques (archipel), ethniques (provinces séparatistes) et sociologiques (répartition des revenus) constituent-elles des déterminants de la stratégie énergétique nationale et des enjeux politiques associés?
"


C‘est à l’aune de ces différents indicateurs que la capacité de l’économie indonésienne à faire face aux incertitudes croissantes de la nouvelle ère énergie-climat, amorcée avec le tournant du siècle, doit être examinée. Les enjeux énergétiques constitueront à n‘en pas douter une des variables clé de la trajectoire de développement à venir.
pdf : 1.23 Mo
auteur(s) :
Edouard PLUS
Olivier RECH
Rodolphe BOCQUET
Slim DALI
coordinateur :
Slim DALI
collection :
Research Papers
issn :
2492-2846
pages :
88
numéro :
14
disponible aussi en : fr