3e conférence internationale sur le financement du développement

Finançons localement le développement !

Par Philippe Orliange, directeur de la Stratégie, des Partenariats et de la Communication de l'AFD

Organisée par les Nations unies, la troisième conférence internationale sur le financement du développement se tient à Addis Abeba du 13 au 16 juillet. 193 pays se réunissent pour tenter de répondre à une question, en apparence simple, « comment financer le développement ? ».

Si l'aide publique au développement (APD) constitue une source de financement importante, ses 134 milliards de dollars par an ne suffiront pas à faire face à des besoins qui se chiffrent par trillions. Pour démultiplier les effets de l’APD, il convient de la concevoir et de l’utiliser comme un système d’incitation qui donne des raisons rationnelles aux acteurs locaux de mobiliser des ressources domestiques pour le développement durable.

Ne pas se substituer aux banques locales, les financer !

Lorsque des agences d’aide au développement financent directement des projets, cela peut avoir un effet d’éviction sur les acteurs financiers locaux, or sans développement et renforcement du tissu bancaire local, pas de financement pérenne de l’économie.

Lire la suite

 

Financement du développement : derrière les chiffres,
quelles visions ?
  Financer le développement durable : les moyens
sont déjà au Sud
 

Le financement du développement après 2015 : tout changer pour que rien ne change ?


Synthèse
 
Par Yves Guicquéro
 
Par Tancrède Voituriez
La conférence d’Addis Abeba s’organise autour d’une question en apparence simple : «comment financer le développement ?». Les parties prenantes sont nombreuses et les visions et propositions très diverses. Quel peut être le rôle des financements publics internationaux ? Quelles solutions financières proposer à une catégorie de pays en pleine expansion tout en maintenant l’effort de solidarité et de concentration de l’aide dans les pays les moins avancés ? Ces questions ont été débattues à l’Agence Française de Développement.
Lire la synthèse
 

En juillet, à Addis Abeba, les États du monde définiront une stratégie de financement pour répondre aux ambitions des Objectifs de développement durable (ODD). Les ressources allouées au développement par les pays développés ne suffiront pas à financer ce nouvel agenda. Pour atteindre les ODD, une solution : utiliser une partie de l’APD pour faire effet de levier sur les ressources domestiques disponibles au Sud.


Lire la tribune

 

L’ampleur des besoins de financement du développement durable estimée par les Nations-Unies dépasse le millier de milliards par an. L’APD à côté a des airs de fond de tirelire. La conférence sur le financement du développement doit déboucher sur des options de financement à la hauteur des nouveaux enjeux, et préciser les modalités de mobilisation des milliards complémentaires à l’APD. Une révolution ? La vérité pourrait bien être que tout change pour que rien ne change.

Lire la tribune

 

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

 

Pour en savoir plus

► Sur le blog ID4D

Mise à jour en juillet 2015

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus