Outils de communication

Financer l'innovation : la Facilité d'innovation sectorielle pour les ONG (Fisong)

1 / Présentation de la Fisong [+]

En 2007, l’AFD s’est dotée d’un instrument dédié au financement de projets novateurs à l’initiative des organisations de solidarité internationale : la Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (Fisong).

Ce dispositif vise principalement trois objectifs :

  • mieux prendre en compte les spécificités opérationnelles des ONG ;
  • solliciter leur capacité d’innovation sur le terrain dans le cadre des priorités sectorielles de l’AFD ;
  • promouvoir le dialogue sectoriel et créer des synergies entre l’Agence et les organisations de solidarité internationale sur des secteurs et des géographies d’intérêt commun.


La Fisong relève d’un « appel à idées », différent mais complémentaire des deux autres lignes de financements proposés par l’AFD aux ONG sur prestation de services. Chaque année, deux appels à propositions ouverts à toutes les ONG, françaises et internationales, sont lancés sur des thèmes définis conjointement par les départements sectoriels de l’Agence et les organisations non gouvernementales.

Le mode de financement consiste en l’octroi d’une subvention à des projets opérationnels dans l’ensemble des secteurs et géographies d’intervention de l’AFD.

2 / Quelle innovation ? [+]

La Fisong est un instrument basé sur l’expérimentation, la créativité, la recherche-développement et la modélisation. Elle a pour vocation de promouvoir l’innovation, dès la définition des thèmes d’intervention. Ainsi, le processus de concertation AFD-ONG sur la définition des thèmes annuels, puis l’organisation d’une concertation spécifique sur chacun des thèmes, ont pour objectif de permettre une meilleure identification des potentiels d’innovation en amont du lancement des appels à projets.

Par « innovation », l’Agence entend la recherche de nouveaux modes d’intervention apportant une réelle plus-value dans les procédés techniques, méthodologiques, organisationnels et/ou de partenariats mis en oeuvre, susceptibles de créer de nouvelles dynamiques et de jouer un rôle moteur dans un secteur précis du développement.

Ces processus novateurs peuvent correspondre soit à l’expérimentation d’un changement d’échelle, à partir d’innovations localisées préexistantes, soit au repérage, à la conception et/ou la mise au point d’innovations à petite échelle, susceptibles d’alimenter une réflexion sur des politiques sectorielles, voire de les influencer.
Peuvent être considérées comme :

  • innovations conceptuelles : la création de techniques, de formes d’organisations, de dispositifs d’action, etc.
  • innovations contextuelles : la greffe d’éléments déjà connus dans un nouveau contexte. Dans ce cas, le contexte de mise en œuvre devra être à la fois radicalement nouveau et présent dans d’autres situations, pour que l’opération novatrice soit porteuse d’enseignements utiles pour d’autres terrains.


Par ailleurs, une attention particulière est accordée à :

  • l’inscription du projet dans un dispositif de partenariat permettant la co-construction, l’appropriation et la diffusion de l’innovation ;
  • la capacité de l’ONG et les outils dont elle dispose localement pour conduire ce processus d’innovation, en capitaliser les résultats et les diffuser.


En termes collaboratifs entre l’AFD et les ONG, la Fisong ambitionne ainsi de :

  • promouvoir le dialogue sectoriel entre les deux organisations ;
  • favoriser une capitalisation mutuelle sur des thèmes d’intérêt commun ;
  • créer des synergies pour améliorer la coordination des politiques publiques avec les initiatives de la coopération non gouvernementale ;
  • renforcer le partenariat avec les ONG comme vecteurs d’aide adaptés à des situations d’absence ou de défaillance des maîtrises d’ouvrages publiques : Etats «fragiles», politiques sectorielles déficientes, absence de maîtrises d’ouvrages nationales ou régionales ;
  • utiliser la capacité de réactivité et le réseau de partenaires locaux des ONG pour répondre à des situations d’urgence.

3 / La concertation thématique entre l’AFD et l’ONG [+]

Le choix des thèmes des appels à propositions s’effectue par le biais d’une concertation entre l’AFD et les ONG, représentées par Coordination SUD, la plateforme des ONG françaises de solidarité internationale. Sur la base de propositions élaborées par les deux parties, les départements sectoriels de l’Agence et Coordination SUD s’accordent, lors d’une réunion, sur une liste conjointe de thèmes prioritaires. En amont de cette réunion, Coordination SUD coordonne la réflexion des ONG sur la définition de secteurs d’intervention.

Télécharger les thèmes retenus pour 2014-2015-2016

La concertation se poursuit lors de la phase de préparation des appels à propositions, avant la rédaction des termes de référence. Les responsables Fisong, désignés à l’AFD au sein de la division sectorielle qui porte la thématique, sont chargés de l’organisation de réunions de concertation et d’échange sur le périmètre et les enjeux de l’appel à propositions, auxquelles toutes les ONG intéressées peuvent participer. Le nombre de réunions entre l’AFD et les ONG n’est pas fixé par avance, il est adapté aux besoins de la concertation. Le responsable prépare ensuite les termes de références et organise le lancement de l’appel à propositions. Ce dernier est diffusé sur le site Internet de l’Agence.

4 / Profil des ONG candidates [+]

Pour prétendre à un financement par le biais de la Fisong, les ONG doivent être :

  • dotées des capacités et des outils nécessaires à la conduite de processus d’innovation : problématisation, conception, expérimentation, évaluation, capitalisation, diffusion, passage à l’échelle, etc. ;
  • configurées de façon à disposer des compétences nécessaires pour pouvoir entretenir un dialogue avec et au siège de l’AFD : choix des thèmes, construction des projets et capitalisation ;
  • prêtes à se doter des capacités et configurations nécessaires.

5 / Ressources financières [+]

Par le biais de la Fisong, l’Agence a pu lancer, depuis 2008, 17 appels à propositions dans le cadre desquels 46 projets, d’une durée moyenne de trois ans, ont été sélectionnés pour un montant total de 28,7 millions d’euros. Le montant des cofinancements de l’AFD, qui ne peut excéder 90% du budget total du projet, s’élève à 620 000 euros en moyenne. En 2014, l’enveloppe financière pour les deux appels à propositions annuels s’élève à 5 millions d’euros, soit 2,5 millions par thématique.

6 / Le processus de sélection des projets [+]

La sélection des projets s’effectue sur la base d’une note projet de neuf pages, accompagnée d’un dossier administratif, adressés à l’AFD dans les délais indiqués lors de la publication de chaque appel à propositions.

Une fois sélectionnées, les ONG sont invitées à finaliser leurs projets pour contractualisation avec l’Agence sous la forme d’un dossier technique et financier, qui intègre notamment les éléments issus des échanges et des rencontres avec les différents chefs de projet désignés à l’AFD. L’ensemble des documents concernant les appels à candidatures est publié sur le site Internet de l’Agence. Un relais d’informations est assuré par Coordination SUD.

7 / Les critères de sélection des projets [+]

La sélection des projets s’effectue sur la base de quatre critères principaux (120 points) selon le barème suivant :

  • Pertinence du projet en termes d’innovation : 30
    • Caractère innovant 10
    • Evaluation ex-ante de l’innovation : 20
  • Conduite du processus d’innovation : 30
    • Processus d’innovation : 10
    • Partenariats pour l’innovation : 10
    • Evaluation et capitalisation : 10
  • Intégration locale du projet : 20
    • Valorisation des ressources locales : 10
    • Cohérence des politiques publiques : 10
  • Moyens mis en œuvre : 40
    • Budget :10
    • Capacités de l’ONG : 10
    • Méthodologie : 10
    • Genre :10


Un représentant de Coordination SUD est invité en qualité d’observateur à la commission de sélection, composée d’au moins trois membres évaluateurs : le responsable de la Fisong au sein de la direction des Opérations, un ou des représentants des départements géographiques de l’Agence et le coordinateur Fisong à la division du Partenariat avec les ONG.

Mise à jour en juin 2014

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus