Outils de communication

L'AFD et les ONG

Guatemala

Citoyenneté maya et droits des femmes

15/02/2017

Dans le haut plateau Occidental du Guatemala, les droits des femmes mayas s’améliorent grâce à un projet mis en place par Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop. Un projet, soutenu par l’AFD, qui repose sur une plus grande participation des populations à la sphère publique.

« Un jour, je serai maire de mon village. » L’ambition de Rosa Dominga Chaj Yac, membre de la commission des femmes de la municipalité de Cantel, dans la région du Haut Plateau Occidental au Guatemala, est le signe que la place des femmes est en train d’évoluer dans les communautés mayas où interviennent Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop.

Les deux ONG partenaires se battent pour faire avancer les droits des femmes dans des communautés marquées par la pauvreté, le machisme et les discriminations contre les femmes. Plus largement, c’est un projet pilote de bonne gouvernance et de participation citoyenne qu’elles ont mené de juin 2013 à mai 2016 dans quatre municipalités.
 


Femmes du Mouvement Tzuk Kim Pop ©Terre des Hommes France


Développer la participation citoyenne

En se basant sur les lois existantes au Guatemala, le projet a permis de développer fortement la participation citoyenne : aujourd’hui, les populations de ces municipalités, à plus de 90% amérindienne, participent à 11 commissions municipales. Elles travaillent conjointement avec les conseils municipaux pour que soient apportées des réponses concrètes à leurs besoins en matière d’éducation, de santé, de développement économique, d’environnement et de droits des femmes.
La part des femmes dans ces instances de participation est une réussite du projet : 36 % de femmes parmi les membres des instances municipales et 61% parmi les représentants de la société civile !
 


©Terre des Hommes France


Faire entendre la voix des femmes

Cette forte représentation féminine permet de faire entendre un certain nombre de préoccupations concernant la santé (maison d’accouchement respectant les traditions mayas, formation et revendication des savoir-faire traditionnels des sages-femmes et guérisseurs, laboratoire de plantes médicinales), l’éducation (bibliothèques scolaires, formation des femmes pour lutter contre la violence) ou encore l’environnement (gestion durable des forêts, conservation des ressources en eau). Les municipalités appuient par ailleurs l’activité des femmes, à travers l’élevage de poules pondeuses par exemple, pour améliorer leurs revenus. Objectif ? Développer leur indépendance économique pour qu’elles puissent exercer leurs droits et se libérer des violences dont elles sont victimes.
 

Des politiques publiques pour s’inscrire dans la durée

Au-delà de ces projets, l’ambition de Tzuk Kim Pop et de Terre des Hommes France est de favoriser la mise en place de véritables politiques publiques, pour inscrire toutes ces actions dans la durée et maximiser leur impact. Deux politiques publiques municipales, élaborées avec les femmes, ont déjà été adoptées. Elles incluent également des actions concrètes comme la réalisation et la diffusion de spots en langue quiché pour sensibiliser sur la violence, l'éducation et la santé reproductive.

 


©Terre des Hommes France
 

Vers plus de transparence

Avec « une participation citoyenne évidente », soulignée lors de l’évaluation externe du projet, il y a un an, cette première phase est un succès. Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop ont donc décidé de continuer à accompagner ces populations avec une deuxième phase, démarrée en août 2016, dans trois municipalités déjà soutenues et dans trois nouvelles. Dans la continuité des actions engagées depuis 2013, cette nouvelle phase comprendra également un accompagnement spécifique des jeunes et des femmes pour les aider à faire entendre leur voix et à participer aux instances de décision. L’accent sera mis également sur la transparence, du niveau communautaire au niveau municipal, et sur la lutte contre la corruption. L’AFD continue à soutenir ce projet, grâce auquel, un jour, peut-être, une femme maya deviendra maire de son village !

► En savoir plus sur Terre des Hommes France

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus