panneaux solaires sur le toit d'une entreprise

 

Dans une logique de responsabilité sociale, les entreprises intègrent cet enjeu à leur propre développement.

 

En savoir plus

Entreprises et développement

Acteurs du développement
Etablir des partenariats

 

L'AFD est partenaire et / ou adhérente de nombreux réseaux regroupant des entreprises, des experts et des bailleurs de fonds, réseaux travaillant sur le rôle du secteur privé dans le développement des pays.

En savoir plus

Les partenariats

À la une

Atelier d'information sur la stratégie de l’AFD en Asie du sud

23/10/2015

L'AFD présente sa stratégie aux entreprises lors d’un atelier organisé en partenariat avec Business France, le 17 novembre prochain.

 


 

Malgré une progression de plus de 5% en 2014, la croissance économique de l’Asie du Sud reste entravée par la fragilité du secteur bancaire, l’inflation, les déficits fiscaux et l’endettement, le manque persistant d’infrastructures de l’énergie et des transports et la pression sur l’environnement. La tâche des banques de développement reste donc immense.
Sur son dernier excercice, la Banque mondiale maintient son engagement d’un montant aussi important qu’en Afrique subaharienne, 10,5 Mds USD, en 42 projets.

Le mandat de l’AFD en Asie vise à promouvoir une croissance verte et solidaire. En Inde, Sri Lanka et Bangladesh, l’AFD finance des projets dans les secteurs de l’eau, des transports urbains et de l’énergie verte ; les interventions au Pakistan se concentrent sur l’énergie. En moyenne sur la zone, l’AFD octroie chaque année plus de 500 MEUR, principalement sous forme de prêts ; les subventions sont limitées et concentrées sur l’Afghanistan (agriculture et santé). Les perspectives d’engagements devraient se maintenir à un niveau important dans les années à venir, en raison notamment du déploiement en cours de financements non souverains (Inde) et de l’accroissement de l’activité dans les pays d’implantation récente (Bangladesh, Sri Lanka). A travers ses activités et son positionnement en Asie, l’AFD contribue à renforcer l’influence de la France dans la région.

 

► Téléchargez le programme

► En savoir plus sur Business France

► Cliquez ici pour vous inscrire (avant le 16 novembre)



Atelier d'information sur la stratégie de l'AFD en Méditerranée et au Moyen Orient

30/07/2015

Le département Méditerranée de l’AFD présente sa stratégie aux entreprises lors d’un atelier organisé en partenariat avec Business France, le 23 septembre prochain.

 


 

L’activité de l’AFD en Méditerranée est marquée par une reprise notable en 2014 après les événements qui ont marqué la région les années précédentes.

Pour répondre aux enjeux de développement qui la caractérise, l’AFD a adopté une nouvelle stratégique qui guidera son activité en 2015-2018.

► Les détails et modalités d’inscription sont disponibles ici

► Téléchargez le programme



Les rencontres du développement | Le financement des projets "environnement" : outils de l’AFD et modalités d’accès

20/11/2013

L'AFD organise une conférence le 20 novembre 2013 abordant les thèmes suivants : Quels sont les financements consacrés aux projets « environnement » ? Quels sont les outils de l’AFD pour financer ces projets ? Quelles sont les stratégies de l’AFD dans le secteur de l’environnement ? Comment les entreprises françaises peuvent  accéder à ces financements ?

 

 mangrove

Ces questions seront abordées lors de cette rencontre organisée par l’AFD et PEXE , l’association des éco-entreprises de France. Chaque session débutera par une brève présentation qui sera suivie d’un échange avec l’auditoire.

Rencontre animée par Patrick-Yann Dartout, délégué international du Syntec Ingénierie

Programme  :

  • 9h00 - 9h30 : Accueil des participants
  • 9h30 - 10h00 : Ouverture par Jean-Claude Andreini, président de PEXE, et Catherine Garreta, directrice exécutive du département des Relations extérieures et des Partenariats de l’AFD
  • 10h00 -10h15 : Les financements bilatéraux par rapport aux financements multilatéraux (Les organismes, les domaines d’intervention, les mécanismes de cofinancement)

Intervenant : Patrick-Yann Dartout, délégué international du Syntec Ingénierie

 

  •  10h15-10h30 : Les interventions du FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial)

Intervenant : Janique Etienne, chargé de mission au FFEM

 

  • 10h30 - 10h45 :  Pause
  • 10h45 -12h15 : Les  interventions de l’AFD dans le secteur de l’environnement (Climat, Biodiversité, Eau et assainissement et Energie)

Intervenants :
- Cassilde Brenière, responsable de la division eau et assainissement de l’AFD
- Karen Colin de Verdière, chargée de projets biodiversité et ressources naturelles à l’AFD
- Christian de Gromard, chargé de projets énergie à l’AFD
- Guillaume Meyssonnier, chargé de mission climat de l’AFD
- Xavier Brusseau, chargé de mission Appui aux passations de marché à l’AFD

 

  • 12h15 - 12h45 : Les interventions de Proparco (filiale secteur privé du groupe AFD) dans le secteur de l’environnement

Intervenant : Jérôme Bertrand Hardy, directeur adjoint des opérations de Proparco

 

  • 12h45 – 14h30 : Déjeuner libre
  • 14h30 – 15h00 : Articulation du  Fonds d’Etude et d’Aide au Secteur privé (FASEP) avec les financements de l’AFD

Intervenant : Olivier Froment, bureau Aide projet de la Direction Générale du Trésor

 

  • 15h00-16h00 : Les opportunités pour les entreprises de l’environnement : synthèses et conclusions 

Intervenants :

-    Patrick Yann Dartout, délégué international du Synthec Ingénierie
-    Mustapha Kleiche, chef de projets finance verte à l’AFD

 

  • 15h30-16h30 : Clôture par Florence Jasmin, responsable développement chez PEXE et Régis Marodon, conseiller en charge des relations avec les acteurs économiques français à l’AFD

L'inscription est obligatoire et possible jusqu'au 18 novembre.
Cliquez ici pour vous inscrire

 

 Pour en savoir + 

L'articulation entre les outils d'aide et les financements de l'AFD

Financements multilatéraux et bilatéraux

Financement des projets environnement - FFEM

Financement des projets environnementaux - PROPARCO

La stratégie climat de l'AFD

La stratégie énergie de l'AFD

Politique de développement eau et assainissement

Cadre d'intervention biodiversité

Présentation du PEXE



L'AFD finance la mise en place de plusieurs centrales biogaz à travers sa ligne de crédit à une banque publique indonésienne

05/03/2012

En janvier 2012, l’AFD a contribué à hauteur de 16 millions de dollars au financement de l’installation de centrales biogaz sur 8 sites de production d’amidon de manioc. L’entreprise exploitante a mis en place un système de cogénération d’une puissance installée de 23.6MW à partir des eaux usées contenues dans les bassins acides annexés aux sites de production.

Cette énergie renouvelable, entièrement utilisée par le système de production de l’entreprise, permet une réduction de 534 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Ce projet, d’un coût total de 41.3 millions de dollars, génère chaque année des économies d’achat d’énergie de 5.3 millions de dollars ainsi que des ventes de crédits carbone (CDM) pour 2.7 millions de dollars.

Le projet bénéficie de la ligne de crédit de 100 millions de dollars (non bonifiée) accordée à une banque publique indonésienne en 2010. Cette ligne de crédit soutient des investissements de maîtrise de l’énergie : efficacité énergétique, énergies renouvelables, ainsi que l’usage  du gaz en substitution au fioul et au charbon et s’adresse à des sociétés publiques ou privées.

Cette ligne de crédit contribue à l’émergence de projets sobres en carbone, enjeu essentiel à la réalisation des objectifs ambitieux de l’Indonésie en termes de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (pour mémoire, le gouvernement s’est engagé à une réduction de 26 à 41% des émissions d’ici 2020).



Renforcer l’offre de services de santé à la population de Guyane

08/02/2012

Afin de renforcer la cohésion sociale et d’améliorer l’accès aux soins dans ce département qui connaît une couverture sanitaire particulièrement faible, l’AFD encourage les initiatives dans le secteur de la santé et des services à la personne, où le secteur privé joue un rôle privilégié et complémentaire à l’offre de services publics.

Du fait de sa superficie (83 534 km², soit la taille du Portugal), de sa forte croissance démographique (+3,9 % par an), et du manque d’attractivité de certaines parties du territoire, la Guyane fait face à un besoin important en personnel de santé, et connaît un taux d’équipement insuffisant notamment pour les personnes à mobilité réduite.
Afin de répondre aux besoins croissants du territoire, l’AFD encourage les investissements dans le secteur de la santé, depuis l’accompagnement des établissements publics dans leurs investissements (infrastructures et équipements) jusqu’au soutien financier apporté aux entrepreneurs pour leurs projets de services à la personne.
Les garanties du Fonds DOM proposées par l'AFD permettent ainsi aux entrepreneurs d’accéder plus facilement aux crédits bancaires pour financer leurs investissements et développer leurs services au bénéfice des Guyanais. Depuis sa création en 1999, le Fonds DOM Guyane a accompagné la réalisation de 610 opérations (création, développement, transmission) d’entreprises guyanaises, tous secteurs confondus.

Quelques exemples concrets

Appuyer une entreprise de services d’hospitalisation à domicile pour consolider et développer son activité
La Guyane est en tête des régions françaises faisant le plus appel à l’hospitalisation à domicile. L’AFD contribue au financement de travaux et d’acquisition d’équipements qui permettront à cette entreprise d’assurer une prestation de services de qualité et de participer ainsi à l’amélioration de la couverture des besoins de santé dans le département.  Voir la fiche projet .

Accompagner la transmission d’une pharmacie pour assurer la continuité de l’offre de services dans les communes isolées

L’accompagnement de l’AFD participe à la continuité et au développement de l’activité de la seule pharmacie présente sur la commune d’Apatou située sur le fleuve Maroni. La réalisation de ce projet favorise l’amélioration du bien être social des populations locales et participe positivement au désenclavement des communes isolées en Guyane. Voir la fiche projet.

Soutenir le développement d’une entreprise de transport de personnes à mobilité réduite pour répondre à une demande croissante de services
L’AFD appuie les investissements d’une PME de transport de personnes à mobilité réduite pour l’acquisition de nouveaux véhicules. Ce projet doit permettre à l’entreprise de répondre à une demande croissante et aux appels d’offre des collectivités publiques. Il facilite notamment la scolarité de tous les enfants quels que soient leurs handicaps et réduit l’isolement et les difficultés quotidiennes des personnes dépendantes.  Voir la fiche projet. 



Conférence Entreprises et Développement et présentation de l’étude sur la contribution des entreprises aux OMD

25/10/2011

Depuis 2007, l’AFD cherche à promouvoir les différentes composantes de la RSE tant dans son fonctionnement interne que dans son champ d’action opérationnel et auprès de sa sphère d’influence.

L’AFD a lancé en particulier depuis 2008 une réflexion sur le rôle des entreprises en faveur du développement des sociétés et économies du Sud. Le colloque « Entreprendre pour le Développement » organisé en décembre 2008 sous la Présidence française de l’Union européenne, et en partenariat avec IMS-Entreprendre pour la Cité, a constitué une étape importante de cette réflexion.
 
Parallèlement, le ministère des Affaires étrangères et européennes, qui a créé une fonction d’ambassadeur chargé de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en 2008, promeut, dans les négociations internationales, l’idée que la RSE peut contribuer à une mondialisation plus humaine assurant une répartition plus juste des richesses. Tous deux ont lancé dans cet esprit, en 2010/2011, des analyses sur la contribution possible des entreprises à l’accès des plus pauvres aux services essentiels, en particulier ceux identifiés comme Objectifs du Millénaire pour le Développement.

L’AFD et le MAEE souhaitent poursuivre et renforcer le dialogue avec les entreprises et les différents acteurs concernés de la société civile autour de cette thématique. Les 25 et 26 octobre 2011, l’AFD a ainsi organisé deux conférences « Entreprises et Développement » à l’occasion de la réunion des pays donateurs du Global Compact.

Cet événement s'est déroulé en partenariat avec la Direction Générale de la Mondialisation, du Développement et des Partenariats du ministère des Affaires étrangères et éuropéennes, et en présence de l’ambassadeur à la responsabilité sociale des entreprises et à la bioéthique, Michel Doucin.

La première journée a été dédiée à la contribution des entreprises à la réalisation des OMD et a réuni de nombreuses entreprises françaises (groupe Bel, Veolia Environnement, Orange, GDF-Suez, Schneider Electric, Nutriset), membres du Global Compact France et du réseau sociétal IMS-Entreprendre pour la cité. Celles-ci, déjà engagées dans des stratégies d’accessibilité de leurs produits et services aux plus pauvres, ont échangé sur la base d’une étude ( téléchargeable ici ) réalisée par le cabinet d'étude l'Observatoire du Bop (Base Of Pyramide) au sujet des multinationales dans quatre secteurs d’activité.

La journée du 26 octobre a été davantage consacrée à la relation ONG/Entreprises/acteurs publics avec une présentation de l’interface web mise en place par Coordination Sud et de plusieurs partenariats dans ce domaine (EDF/Electriciens Sans Frontières; Schneider Electric/Aide et Action; Total/Iram; Club Méditerranée/Agrisud).
 



 
 
1 
2  3  4 
 
 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus