commerçant dans sa boutique

L’AFD contribue au développement durable des économies ultra-marines en finançant les investissements des collectivités locales et en soutenant la croissance et la compétitivité du secteur privé.

L'AFD dans les Outre-mer

La stratégie
carte d'Outre-mer

L’AFD assure dans les départements et collectivités d’Outre-mer son mandat de solidarité nationale que lui a confié l’Etat.

Notre réseau d'agences Outre-Mer

Le réseau

À la une

Des moyens renforcés pour les actions de l’AFD dans les Outre-mer

05/12/2016

Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, a confirmé aujourd’hui l’augmentation des crédits destinés à l’accompagnement des actions de l’AFD au profit des collectivités en Outre-mer lors du colloque " Les Outre-mer en transitions : quelles stratégies pour demain ? "

La ministre et Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, ont signé une lettre d’intention détaillant les actions nouvelles qui seront ainsi engagées. En 2017, l’AFD bénéficiera d’une capacité d’engagement de 45 millions d’euros.
 

Renforcer l’accompagnement des collectivités
Au-delà des interventions traditionnelles de l’AFD en faveur de l’investissement des collectivités locales, la ministre a annoncé la mise en place de moyens budgétaires permettant de réaliser plus de 150 millions d’euros de financement. Ils seront notamment dédiés à l’accompagnement, et dans certains cas, à la restructuration financière des collectivités, qui, au travers de la commande publique, jouent en Outre-mer un rôle essentiel en matière de croissance et d’emploi.
L’AFD mettra également en place un fonds d’accompagnement de 2 millions d’euros pour améliorer le pilotage des trajectoires financières des collectivités en difficulté et préserver leur capacité à emprunter pour investir dans les infrastructures et services essentiels.

Lutter contre les conséquences du réchauffement climatique dans le Pacifique
Suite à l’engagement pris par le Président de la République en février dernier, une partie des crédits issus de l’enveloppe globale de 45 M€ sera affectée à la création d’un « équivalent fonds vert ». Cet instrument financier innovant a pour objectif de répondre aux problématiques environnementales qui touchent de manière aiguë la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna. Il permettra notamment la mise en place de prêts à taux zéro pour financer, par effet levier, plus de 70 millions d’euros d’investissements verts.

Permettre la mise en oeuvre des financements européens et renforcer l’action de la société civile à Mayotte.
A Mayotte, une dotation spécifique d’appui à maîtrise d’ouvrage est mise en place. Cette assistance technique permettra de soutenir les initiatives de la société civile et de faciliter la mobilisation des fonds européens pour accompagner des actions et des investissements en faveur de la biodiversité, de l’eau et de l’assainissement.
 



Faciliter le « bien vieillir » en Martinique

30/11/2016

Les travaux du nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont débuté le 24 novembre à Fort-de-France. Un projet clé pour l’AFD dans un contexte de vieillissement de la population martiniquaise, préoccupation majeure des acteurs publics.

 

La question des vulnérabilité au cœur des missions de l’AFD

Financé à hauteur de 13 millions d’euros par l’AFD, ce nouvel établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) traduit la volonté du groupe d’appuyer les populations les plus vulnérables.

« L’AFD est un outil de gestion des solidarités. La question des vulnérabilités est un axe central et croissant de notre intervention », a précisé le  directeur de l’agence de Fort-de-France.

Située sur les hauteurs de Fort-de-France, la nouvelle résidence médicalisée accueillera 96 résidents ; parmi eux 12 personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. C’est le troisième EHPAD financé par l’AFD en Martinique.

Ce projet, dans une démarche de « bien vieillir », vise l’intégration sociale des personnes âgées de la Martinique dans un contexte de vieillissement accéléré de la population.

 

 

Première pierre posée !

La cérémonie de pose de la première pierre du futur EHPAD Floréa a eu lieu le 24 novembre dernier en présence des élus locaux (dont le président de la Collectivité territoriale de la Martinique et le maire de la ville de Fort-de-France) et des institutions publiques (dont l’Agence régionale de santé et la Société immobilière de la Martinique).

L'engagement et le rôle de l’AFD dans la concrétisation du financement et la réalisation du projet ont été soulignés.

 

 

La cérémonie s’est déroulée à l’Espace Sonate à Fort-de-France, à proximité du chantier déjà très avancé (bâtiment hors d’eau et bientôt hors d’air). 



L’AFD et la compagnie Air Austral partenaires pour un transport aérien plus durable

07/11/2016

Premier soutien de l’AFD à la compagnie Air Austral pour l’achat d’un aéronef exclusivement dédié à la desserte régionale de La Réunion avec Mayotte et Bangkok. À la clé : une meilleure insertion régionale de l’île et une baisse de l’empreinte carbone de la compagnie.

Favoriser l’insertion régionale de La Réunion

Au mois d'octobre 2016, Air Austral a finalisé l’acquisition de son second Boeing 787-800. D’un montant total de 98 millions d’euros, cet achat est une opération majeure pour la compagnie réunionnaise.

Le prêt de 30 millions d’euros de l’AFD à la compagnie permet de soutenir un transporteur aérien français local, dont la stratégie de croissance bénéficiera au développement économique de La Réunion et contribuera à sa stratégie d'insertion régionale dans sa géographie de proximité.

 

Objectif développement durable en Outre-mer

Plus économique en carburant, ce nouvel avion vient remplacer un appareil ancien inadapté aux objectifs de croissance durable au cœur de la stratégie de développement d’Air Austral. 

Le financement de ce nouvel appareil reflète ainsi l’ambition que s’est fixée l’AFD de soutenir avec volontarisme l’émergence de modèles de développement durable dans les Outre-mer.

 


Une nouvelle centrale innovante au bioéthanol à Saint-Pierre

28/10/2016

L’AFD soutient la construction d’une centrale de production de bioéthanol à Saint-Pierre, une étape de plus dans la transition énergétique du territoire. La Réunion entend en effet porter à 50 % la part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici à 2020.  

Objectif 50 % d’énergies renouvelables en 2020

L’AFD soutient le groupe Albioma à travers un prêt de 20 millions d’euros pour financer la construction d’une centrale de production de bioéthanol à Saint-Pierre. 

Ce projet marque un pas vers la transition énergétique du territoire et appuiera La Réunion dans son objectif de porter de 35 % à 50 % la part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici à 2020.  

 

La première centrale à fonctionner essentiellement à partir de bioéthanol

Grâce à une turbine de 40 MW, la centrale de Saint-Pierre sera la première installation française de pointe à fonctionner essentiellement à partir d’éthanol issu de la distillation de mélasses de canne à sucre.  

Les moyens de pointe comme ceux de Saint-Pierre permettent de fournir de l’énergie lors des pics de consommation et lors des chutes de production du photovoltaïque et de l’éolien. 

Cette centrale va de plus permettre la valorisation des mélasses excédentaires de la Réunion et de Maurice. 

 

Un partenariat durable entre le groupe Albioma et l’AFD dans les Outre-Mer 

Fort d’une expérience de 25 ans dans le secteur des centrales de cogénération à combustion mixte bagasse-charbon, le groupe Albioma a initié plusieurs projets d’envergure depuis les années 1990, notamment à La Réunion, en Guadeloupe et à Maurice. 

En Martinique, l’AFD soutient l’implantation de la centrale de bioéthanol « Galion 2 » sur un contrat de prêt à long terme, permettant de couvrir une partie des investissements initiaux. Galion 2 portera la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique martiniquais de 7 à 22 %.

 



Mieux soutenir les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer en Martinique

28/10/2016

À l’horizon 2040, 40 % de la population martiniquaise aura plus de 60 ans. Parmi les pathologies les plus fréquentes chez les personnes âgées, la maladie d’Alzheimer. Afin de répondre au besoin urgent de prise en charge des malades, l’AFD soutient la Croix-Rouge française dans la construction d’un centre d’accueil spécialisé. 

 

7500 personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer en Martinique

En Martinique, 7500 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer et 60 % des personnes atteintes vivent à domicile.

Face à ce constat, l’AFD s’est engagée à accompagner la Croix-Rouge française pour son projet de réhabilitation d’une ancienne villa créole en centre d’accueil de jour pour personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, via un prêt de 830 000 euros.

 

Pallier l’insuffisance de structures d’accueil pour les malades

Ce projet financé entièrement par l’AFD répond aux besoins croissants liés au vieillissement de la population, à l’insuffisance de structures pour personnes dépendantes et à la forte incidence de la maladie d’Alzheimer sur le territoire.

Ce premier accord en Martinique avec la Croix-Rouge française, signé le 12 octobre dernier, confirme l’engagement de l’Agence en faveur du secteur du médico-social.

 

 

 

Comment réduire la vulnérabilité des populations ?

D’ores et déjà inscrites dans un partenariat de longue durée, l’AFD et la Croix-Rouge française entendent poursuivre leur action : elles envisagent la construction d’un centre de formation et le déploiement du centre logistique de la Plateforme d’intervention régionale pour la zone Amériques Caraïbes (PIRAC). 

Leur ambition commune : contribuer massivement à la réduction de la vulnérabilité des populations.



L'AFD et la Collectivité territoriale de Martinique, partenaires sur le long terme

21/10/2016

Deux nouveaux accords signés le 19 octobre dernier scellent sur le long terme un partenariat de confiance entre les deux institutions. Un partenariat majeur : 100 millions d’euros seront consacrés au programme d’investissement 2016 de la Collectivité territoriale !

 

Un acte majeur au service du développement de la Collectivité

Ce partenariat se veut un acte majeur tant pour la Collectivité territoriale de Martinique (CTM) que pour l’Agence.

L’AFD s’est ainsi engagée à hauteur de 100 millions d’euros à accompagner la CTM dans le cadre de sa programmation d’investissement 2016.

Objectif de cet appui ? Mettre en place des actions de soutien à la relance dans un contexte où cette dernière constitue un moteur de croissance prépondérant.

 

 

À l’occasion de la cérémonie de signature, le président exécutif de la CTM n’a pas manqué de souligner sa très grande satisfaction quant au travail constructif réalisé avec l’AFD, qui a permis de renforcer la relation de confiance et de respect mutuel entre les deux institutions, qualifiée de relation affinitaire.



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus