L'AFD en Guyane

Sur la période 2016-2020, le Cadre d'Intervention Pays (CIP) de la Guyane, qui donne l'orientation et les objectifs de l'action de l'AFD en Guyane, s'articule autour des axes suivants:

  • La réponse aux défis de la croissance démographique ;
  • La lutte contre les déséquilibres économiques, sociaux et territoriaux ;
  • L'émergence d'un nouveau modèle de développement.

LES ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT EN GUYANE [+]

 Située en Amérique du Sud, la Guyane est la plus grande région de France par sa superficie, avec la plus faible densité de population. 10% de la population demeure isolée, particulièrement dans les communes situées à l’intérieur des terres.

Depuis les années 90, la Guyane connaît une forte croissance de son PIB, qui a presque doublé. Néanmoins, cette dernière est en grande partie absorbée par la croissance démographique. Aujourd’hui, le PIB par habitant ne représente en Guyane que près de la moitié du niveau national (contre plus de 60% en 1993). Le taux de chômage atteint 21,3% de la population active. Malgré une activité spatiale dynamique, la Guyane connaît un décrochage économique.
Le territoire se caractérise par un fort dynamisme démographique, particulièrement dans l’Ouest. Sa population, la plus jeune de France, devrait doubler d’ici à 2040 pour atteindre le demi-million d’habitants. Ce dynamisme démographique représente à la fois une opportunité et un défi en termes d’infrastructures. Or, les acteurs publics locaux demeurent profondément fragiles financièrement.
 

► Plus d'information dans la monographie CEROM " La Guyane, un développement sous contraintes ".

LA STRATÉGIE DE L'AFD EN GUYANE [+]

Les axes d'intervention

Pour la période 2016-2020, l’AFD identifie cinq axes d’interventions prioritaires :

  • Donner les moyens aux acteurs publics de mener une politique d'investissement à la hauteur des besoins
L’AFD entend rester un partenaire important des acteurs publics en Guyane pour financer les besoins en infrastructures de base : santé, éducation, logement… Par son appui financier mais aussi par ses missions de conseil et apport d’expertise, l’AFD est à l’écoute des principaux acteurs publics guyanais, responsables du développement économique et social du territoire.
  • Favoriser la diversification de l'économie
Caractérisée par un taux de chômage important (21,3%) et un taux d’activité faible (53,4%), l’économie guyanaise est fortement dépendante d’une commande publique qui se trouve contrainte par les équilibres financiers. En 2015, si la croissance économique a enregistré +4%, elle a été très majoritairement tirée par l’activité spatiale. Il s’agit donc pour l’AFD d’accompagner les initiatives économiques, en particulier dans des filières encore à développer, comme le tourisme ou les énergies renouvelables.
  • Mettre en valeur le territoire en conciliant développement économique et patrimoine naturel
Les ressources naturelles de la Guyane sont fragiles mais prometteuses : forêt primaire, ressources minières, biodiversité exceptionnelle, ressources halieutiques. Aujourd’hui, ce patrimoine est préservé par les structures publiques et associatives, mais demeure insuffisamment valorisé. L’AFD cherche à mieux accompagner les acteurs guyanais dans la recherche d’une équation économique et environnementale porteuse pour le territoire.
  • Contribuer à atténuer la fracture territoriale interne à la Guyane et améliorer son insertion régionale
La Guyane souffre de multiples phénomènes d’enclavement, notamment liés à l’éloignement et aux faibles interconnexions par rapport à la métropole. Les discontinuités territoriales pénalisent les sites les plus isolés. L’AFD cherche donc à proposer des modes de financements spécifiques pour les communes concernées. De plus, l’AFD a initié une étude pilote sur l’alimentation en eau potable des villages isolés situés sur la commune de Mana : cette approche a vocation à être répliquée sur d’autres communes et d’autres thématiques, si les résultats s’avèrent concluants.
  •  Proposer des solutions adaptées au contexte hors normes du département de la Guyane
L’AFD s’attache dans ses objectifs à accompagner les acteurs guyanais dans leur recherche de solutions adaptées aux défis hors normes auxquels ils doivent faire face. Cet objectif se traduira par de l’appui-conseil apporté sur des problématiques de développement, mais également par une participation de l’AFD aux éléments de réflexion en cours. Des solutions innovantes réalisées dans des géographies aux problématiques similaires pourront être mises à profit pour accompagner le développement spécifique de la Guyane.
 

Les engagements financiers

Les interventions de l’AFD en Guyane ont été renforcées au cours de ces dernières années :  sur la période 2004-2010, les engagements financiers de l'AFD en Guyane ont plus que doublé.

De 2004 à 2007, dans le secteur public, le montant moyen annuel des prêts pour compte propre accordés par l’AFD s’élevait à 27 M€, alors qu’il a atteint en moyenne 44 M€ sur la période 2008-2011, soit un montant total de 344 M€ d’engagements (secteur public et secteur privé) en Guyane sur la période 2008-2011 ; ces interventions permettent également de jouer un rôle contra-cyclique dans le contexte de crise mondiale et de retrait partiel des autres bailleurs.

en millions d'euros 2005 2006 2007 2008 2009
2010 2011

2012 (est.)

Secteur public 46.0 30.2 28.5 65.9 38.1 47.2 23.6 55.2
Secteur privé 46.9 42.3 46.4 39.6 46.1 42.6 40.7 37.0

Coopération régionale

0,3 0.2 0 41.1 0 0 0 0
TOTAL 93.2 72.7 74.9 146.6 84.2 89.8 64.3 92.2

 

Mise à jour en décembre 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus