Actualités

Des médicaments pour tous à Madagascar grâce au renforcement du système d’approvisionnement

02/02/2017

La construction du nouveau siège de la centrale d’achats de médicaments SALAMA a été officiellement lancée par la pose de la première pierre le 2 février. De nouveaux bureaux et un entrepôt de plus de 6000 m² pour améliorer la disponibilité de médicaments génériques de qualité !

Une centrale d’achats engagée en matière de qualité

Créée par le gouvernement malagasy avec le soutien de partenaires techniques et financiers œuvrant dans le domaine de la santé ( Banque mondiale , Union européenne, coopération française), la centrale d’achats de médicament SALAMA intervient depuis plus de 20 ans sur le territoire.

Sa mission ? Approvisionner en médicaments essentiels génériques de bonne qualité et à prix abordable toutes les formations sanitaires publiques et privées non lucratives

Elle se trouve ainsi au sein d’une chaîne de distribution constituée notamment par les pharmacies de gros de districts (PHAGDIS) et les pharmacies à gestion communautaire (PHAGCOM).

Fait marquant, elle est la première centrale d’achats de médicaments à avoir été certifiée « ISO 9001 : 2008 » sans condition en Afrique.

 

Un pas supplémentaire vers l’accès à la santé pour tous 
 
D’ici quelques mois, la centrale d’achats de médicaments sera dotée de nouveaux bureaux et d’un entrepôt de plus de 6000 m² en périphérie d’Antananarivo.
 
L’acquisition de ce nouveau local permettra de mieux servir la population malagasy en réduisant les charges liées aux loyers et en augmentant ses capacités de stockage. Des capacités renforcées pour la centrale d’achats et l’ensemble du système malgache d’approvisionnement et de distribution des médicaments.
 

Maquette de ce à quoi ressemblera le futur siège de la SALAMA d'ici le premier trimestre 2018

 
Ce projet intervient dans le cadre de plusieurs conventions signées entre l’Union européenne, l’AFD et la SALAMA pour un total de 4,6 millions d’euros.
 
Un objectif global : améliorer la disponibilité de médicaments génériques de qualité à des prix abordables pour la majorité des Malgaches sur l’ensemble du territoire. 
 

De nouveaux locaux disponibles dès 2018
 
En plus de l’acquisition du terrain et de la construction d’un nouveau siège, la centrale d’achat bénéficiera d’un fonds de roulement supplémentaire lui permettant notamment d’augmenter ses stocks.
 
La cérémonie de pose de la première pierre marque le premier pas vers une SALAMA encore plus forte, avec toujours comme objectif d’améliorer la santé de la population, notamment dans les zones enclavées. L'événement a notamment rassemblé le ministre de la Santé de Madagascar, l’ambassadeur de l’Union européenne, l’ambassadeur de France et le directeur adjoint de l’AFD.
 

Le ministre de la Santé publique, l'ambassadeur de France, l'ambassadeur de l'Union européenne et le directeur adjoint de l'AFD à Madagascar étaient présents à la cérémonie


 
Les travaux du nouveau bâtiment construit sur un terrain de 16 000 m² prendront fin au premier trimestre 2018.


Un Sommet de la Francophonie réussi pour l'AFD

27/11/2016

Le 16ème Sommet international de la Francophonie a été l'occasion pour la France de conclure sept accords avec Madagascar et avec l'Organisation internationale de la Francophonie avec près de 62 millions d'euros d'engagements. Au programme : développement urbain, assainissement et aide budgétaire !

La France, premier partenaire bilatéral de la Grande Île 

La 16ème édition du Sommet de la Francophonie s’est tenue à Madagascar du 22 au 27 novembre à Antananarivo. Un Sommet qui a vu la coopération franco-malgache s’enrichir de plusieurs nouveaux accords.

Ainsi, six conventions pour le lancement de projets de développement urbain, d’assainissement et pour une aide budgétaire ont été signées le samedi 26 novembre par le directeur général de l’AFD Rémy Rioux et le ministre des Finances malgache. 

Avec ces signatures, la France, au travers de l’AFD, confirme son engagement à accompagner le développement de Madagascar et conforte sa place de premier partenaire bilatéral du pays. 

En 2016, le total des financements engagés par l’AFD à Madagascar s’élève à plus de 94 millions d’euros.

 

Le développement urbain : secteur prioritaire pour l’AFD à Madagascar

Le programme d’appui et de développement des villes d’équilibres (PADEVE) a pour but de promouvoir le développement territorial de six villes de la Grande Île : Antsirabe, Antsiranana, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina et Toliara afin d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants. Il est financé par un prêt et une subvention d’un montant total de 27 millions d’euros.

 

Lutter contre les inondations dans la capitale
 
Un vaste programme d’assainissement d’Antananarivo (PIAA) a également été amorcé. Son objectif ? Améliorer le réseau d’assainissement de la capitale afin de lutter contre les inondations qui affectent tout particulièrement les populations vivant dans les quartiers les plus vulnérables.
 
L’AFD finance ce projet via un prêt et une subvention d’un montant de 25 millions d’euros.
 

 

De gauche à droite : Rémy Rioux, directeur général de l'AFD, André Vallini, Secrétaire d'État chargé du Développement et de la Francophonie, Gervais Rakotoarimanana, ministre des Finances et du Budget et Narson Rafidimanana, ministre en charge des Projets présidentiels, de l'Aménagement du territoire et de l'Équipement.

 

Autre convention signée entre l’AFD et l’État malgache, celle consacrée au projet de rocade dans la capitale pour un montant de 4,8 millions d’euros. Ces fonds, que l’Union européenne avait dans un premier temps délégués à l’Agence, contribueront au financement du prolongement de la rocade à l’est et au nord-est d’Antananarivo.

Le montant total de ce projet s’élève à 62 millions d’euros et a été signé en juin 2016.

 

Une aide budgétaire de la France pour l’obtention de la Facilité élargie de crédit du FMI

Au-delà de ces conventions, une subvention d’aide budgétaire de 5 millions d’euros a également été accordée à Madagascar. 

Elle correspond à la contribution française conjointement aux appuis de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement qui a permis l’approbation d’un accord du Fonds monétaire international (FMI) au titre de la Facilité élargie de crédit. Cette aide sera versée d’ici la fin de l’année.

 

Une coopération AFD/OIF en faveur de l’entreprenariat

Dernier événement majeur, l’AFD et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé un accord en présence du Président de la République François Hollande, de la Secrétaire générale de l’OIF Michaelle Jean et du directeur général de l’AFD.

Cet accord permettra d’encadrer les relations déjà établies à plusieurs niveaux entre l’AFD et l’OIF et notamment d’identifier des pistes de coopération avec l’OIF en matière d’appui à l’entreprenariat des femmes et des jeunes. 

 



Secteur privé : quel rôle dans le développement de Madagascar ?

25/11/2016

L’AFD et sa filiale Proparco ont organisé une table-ronde sur le thème de l’entreprenariat comme vecteur de développement le 25 novembre dernier. Un événement combiné à l’exposition « Les Grands Moyens » qui nous invite à explorer l’Afrique à travers ses PME !

L’entreprenariat au cœur des débats

La conférence, proposée par l’AFD et Proparco avec le soutien de la coopération monégasque et d'Investisseurs & Partenaires, a réuni des start-ups, des entrepreneurs et des opérateurs économiques et financiers.

Organisée autour de l’exposition « Les Grands Moyens », qui met en avant cinq initiatives d’entrepreneurs en Afrique, dont l’entreprise IOT à Madagascar, elle a rassemblé plus de 100 personnes venues pour débattre du rôle du secteur privé dans le développement de la Grande Île.

 

« Les Grands Moyens » : une vision inédite du continent africain 

Le projet « Les Grands Moyens » propose, via une enquête visuelle et analytique, une vision inédite du continent africain en l’explorant au travers de ses petites et moyennes entreprises. 

Le projet explore en particulier cinq PME, opérant dans cinq pays et secteurs différents, et cherche à démontrer comment les PME africaines favorisent le développement du continent. L’entreprise IOT, spécialisée dans l’aquaculture industrielle de concombre de mer, a été choisie pour illustrer ce qui se fait à Madagascar.

 

 

Plus de 100 personnes ont assisté à l'exposition et à la conférence Les Grands Moyens à l'Alliance Française d'Antananarivo - Crédit photo : RIJAGERARD

 

Le directeur de l’AFD à Madagascar, qui a rappelé l’importance des PME dans la création d’emploi, était entouré du représentant de Proparco dans l’Océan indien, de la présidente du Groupement des entreprises de Madagascar et de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo, du fondateur d’IOT, de la directrice de Nutri’zaza, et de Jean-Michel Severino, président d’Investisseurs & Partenaires et ancien directeur général de l’AFD. C’est le ministre des Affaires étrangères monégasque qui a conclu les échanges.



Retrouvez l'AFD lors du Sommet de la Francophonie à Madagascar !

24/11/2016

À l'occasion du 16ème Sommet de la Francophonie, qui se tient à Antananarivo jusqu'au 28 novembre, l'AFD sera présente sur le pavillon France du village de la Francophonie aux côtés des autres membres du réseau français.

Éducation, études en France, volontariat, santé, culture, enseignement du français, environnement, recherche, économie, agronomie, entreprises, et développement durable : les acteurs du réseau de la coopération française à Madagascar vous attendent nombreux au pavillon France !

 

 

Une occasion pour les visiteurs de découvrir ou redécouvrir les activités de l'AFD dans le monde en général, et à Madagascar en particulier, au travers d'écrans tactiles et de vidéos pédagogiques.



Proparco reprend du service à Madagascar

21/11/2016

Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au secteur privé, a accordé un prêt de 5 millions d'euros à la BNI Madagascar, banque commerciale malgache de premier plan. Objectifs : accompagner son développement et soutenir le financement de l'économie locale.

Soutenir les banques pour mieux répondre aux besoins locaux

Ce nouveau financement Proparco s'inscrit dans la démarche du groupe AFD de : 

  • soutenir les banques dans leur rôle de "financeurs" des économies locales ;
  • favoriser le processus de bancarisation de la population ;
  • et contribuer à la diversification de l'offre financière pour mieux répondre aux besoins des entreprises et des particuliers.

Les banques soutenues par Proparco s'engagent dans une démarche de maîtrise des risques environnementaux et sociaux liés à leur activité et à celle des sociétés de leur portefeuille.

 

R eprise des activités de Proparco à Madagascar 

Première transaction nouvelle depuis 2009 à Madagascar, cette opération marque l'engagement renouvelé de Proparco au service du développement du secteur privé sur la Grande île.

Proparco , filiale de l'AFD dédiée au secteur privé, intervient depuis près de 40 ans en faveur du développement durable. Présente dans 80 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine ou encore du Moyen-Orient, elle participe au financement et à l'accompagnement d'entreprises et d'institutions financières.

 

 

 



L’AFD soutient trois nouveaux projets d'ONG à Madagascar

18/10/2016

L’AFD va financer trois nouveaux projets d’ONG sur l’île pour un montant de 1,67 million d’euros. Au cœur de ces actions : l’insertion des jeunes, le développement rural et les conditions de vie des populations. Focus sur ces trois initiatives !

 

Les jeunes, acteurs clés du développement rural

Grâce à une formation en collège agricole,  le projet FERT permettra  une meilleure insertion professionnelle des jeunes ainsi que leur implication renforcée dans les organisations professionnelles paysannes.

Cette initiative, mise en œuvre avec la Fédération nationale des organisations de producteurs (Fifata) et la Fédération des collèges agricoles, prévoit d’accompagner près de 900 jeunes.

L’AFD soutiendra cet objectif par une subvention de 700 000 euros, soit 47 % du montant total du projet.
 

Foresterie, agroforesterie et aménagement du territoire

Le second projet, de l’ONG Agrisud International, entend développer l’agriculture dans la région Itasy à travers une amélioration des systèmes de production, de meilleurs services agricoles de proximité et en réhabilitant des espaces agricoles.

En partenariat avec l’ONG malgache Amadese, l’ONG française ETC Terra et la fondation suisse Centre écologique Albert Schweitzer, le projet permettra à 2000 familles de producteurs, 300 maîtres-exploitants et 20 entrepreneurs en transformation agroalimentaire, originaires de la région Itasy et de 15 communes, d’être accompagnés.

L’AFD financera 43 % du montant total du projet (soit 520 000 euros).
 
 

Amélioration des conditions de logement à Antananarivo

Enfin, la Fondation Abbé Pierre a reçu un financement de 450 000 euros afin d’améliorer l’accès à un logement décent pour 6000 personnes défavorisées à Antananarivo.

La Fondation poursuit trois objectifs : améliorer les conditions d’habitat de familles vulnérables notamment celles avec des femmes chef de famille, développer les compétences des acteurs du logement et sensibiliser citoyens et autorités sur l’accès à un logement décent.
 
 

Madagascar : premier pays pour les activités ONG de l’AFD

Ces trois projets viennent s’ajouter aux plus de 50 autres déjà en cours de mise en œuvre par des ONG françaises à Madagascar et soutenus par l’AFD.

De ses 70 pays d’interventions, c’est sur la Grande Île que l’AFD finance le plus d’ONG.
 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus