Niger

fleuve-niger
L'AFD au Niger

Les interventions de l’AFD au Niger s’inscrivent dans les politiques publiques et visent à appuyer le développement du secteur privé.

► En savoir plus

AFD au Niger
Education
Education et Formation professionnelle
Education
Centre de santé
Santé
Eau et Assainissement
Eau et Assainissement
Eau

À la une

Transparence : L’AFD lance son site d'Open Data

08/02/2016

Lancé en janvier 2016, le portail d’Open Data de l'AFD a pour objectif de mettre à disposition des données relatives à son activité en matière d’aide au Développement dans des formats ouverts et facilement réutilisables.

Conformément à la stratégie de Responsabilité Sociétale 2014-2016 de l’Agence, cette démarche est guidée par la volonté de rendre son action plus accessible et plus lisible par l’ensemble de ses parties prenantes.
Elle est également en cohérence avec les engagements pris par l’AFD dans le cadre du plan d’action de la France au titre du Partenariat pour le Gouvernement Ouvert pour la période de 2015 à 2017.

L’AFD est un établissement de crédit spécialisé soumis aux dispositions du Code Monétaire et financier, et en particulier au secret bancaire. Les données relatives aux financements de projets sont publiées dès lors que l’Agence a obtenu l’accord du client pour leur publication. Les données relatives au projet sont présentées au standard IITA (Initiative Internationale pour la Transparence de l’Aide).
Adresse open data AFD: http://opendata.afd.fr 



Deux nouvelles conventions signées avec le Niger pour un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement

02/12/2015

Le 30 novembre 2015, le Ministre de l’Economie et des Finances du Niger, l’Ambassadeur de France et le Directeur de l'AFD ont signé deux conventions d’un montant de 18 millions d'euros en faveur du Niger au titre de l’aide budgétaire 2015 et pour un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement.

La première, d’un montant de 3 millions d’euros sur subvention, correspond à l’aide budgétaire globale française pour l’année 2015. Avec cette nouvelle aide budgétaire globale, les appuis budgétaires français au Niger représentent désormais un montant total d’engagements cumulés de 83 millions d’euros depuis 2011.

Poignée de main entre le Directeur de l’Agence Française de Développement et le Ministre de l’Economie et des Finances, en  présence de l’Ambassadeur de France et de l’agent en charge du protocole @ Halimata OUEDRAOGO

La seconde, d’un montant de 15 millions d’euros, est un prêt souverain pour la mise en œuvre du projet d’hydraulique villageoise et d’assainissement dans la région de Tillabéry. L’accès à l’eau et à l’assainissement constitue un enjeu majeur et une priorité du Plan de Développement Economique et Social 2012-2015 du Niger.



Présentation de l’exposition "60 solutions face au changement climatique" à l’Assemblée Nationale du Niger

02/12/2015

L’exposition "60 solutions face au changement climatique" a poursuivi son voyage au Niger. Après avoir été présentée au Centre culturel Franco-Nigérien, puis au Lycée d’excellence, le 20 novembre 2015, c’est au sein de l’Assemblée Nationale qu’elle a été accueillie et présentée au Président de l’Assemblée Nationale, à l’Ambassadeur de France au Niger, aux parlementaires et à de nombreuses personnalités présentes, à quelques jours seulement du lancement de la COP21 à Paris.

Le Niger fait partie des pays très  peu responsables du dérèglement climatique mais lourdement affectés. A travers son ambitieuse Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN), le Niger entend pourtant contribuer à l’effort mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Au Niger, l’AFD agit concrètement pour le développement et la lutte contre le dérèglement climatique via plusieurs projets.

Photo 1

Photo gauche : Présentation de l’exposition par le Directeur de l’AFD - Photo droite : Poignée de main entre le Directeur de l’AFD et le Président de l’Assemblée Nationale lors de la remise d’ouvrages de communication sur l’activité de l’AFD. @ Crédit photo : ONEP



Lancement au Niger de SUNREF, label « finance verte » de l’AFD

19/10/2015

À la veille de la COP21 et après la publication de la Contribution nationale du Niger pour le climat, un atelier d’information et de sensibilisation sur le Programme SUNREF (Sustainable Use of Natural Resources and Energy Finance) s’est tenu à Niamey le 08 octobre dernier en présence de l’Ambassadeur de France et de l’Ambassadeur de l’Union européenne.

Mobiliser les banques et les entreprises pour une croissance verte

Le programme SUNREF consiste à mettre à la disposition des banques partenaires de la zone UEMOA :

-  une ligne de crédit concessionnelle (30 M€)
- de l’assistance technique
- un dispositif de primes à l’investissement

afin d’encourager les entreprises à investir dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la protection de l’environnement.

Mené en partenariat avec l’Union Européenne et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial, le projet SUNREF vise ainsi à renforcer la sécurité énergétique et la compétitivité des entreprises en réduisant leurs coûts d’approvisionnement en énergie et en faisant la promotion d’un développement plus sobre en énergie et en carbone. Au Niger, la banque partenaire est ORABANK.

 

Crédit photo : AFD Niamey - Benoit BIEHLY



L’AFD fait sa rentrée des classes au Niger sous le signe du Genre

19/10/2015

À l’invitation de la ministre de l’Éducation primaire du Niger, l’AFD s’est rendue à Dosso le 1er octobre pour la cérémonie de lancement de la rentrée scolaire. Cette rentrée était placée sous le signe du genre avec le lancement de la Stratégie d’Accélération de la Scolarisation de la Jeune Fille.

Dans un pays où les inégalités d’accès et de maintien à l’école pour les filles sont fortes, cette sensibilisation permet de mobiliser tous les acteurs autour de cet enjeu majeur pour le développement socio-économique du Niger.

Cette stratégie repose sur deux principes fondamentaux : la responsabilisation des communautés et le développement du partenariat. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Sectoriel pour l’Education et la Formation (PSEF) qui prévoit des mesures spécifiques d’appui à la scolarisation des filles.

L’AFD appuie fortement cette approche sectorielle en contribuant, à hauteur de 12 millions d’euros, à un fonds commun auquel participe aussi le Partenariat Mondial pour l’Education et la Coopération Suisse.
Par ailleurs l’AFD, en tant que chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation, a prononcé un discours de soutien à un enseignement de qualité accessible à tous, et auquel doivent contribuer tous les acteurs, tant au niveau central que déconcentré.
 

Crédit photo : AFD Niamey - Cynthia MELA

La journée mondiale des enseignants
Toujours au titre de chef de file des partenaires Techniques et Financiers du secteur de l’éducation, l’AFD a par ailleurs participé à la Journée mondiale des Enseignants le 5 octobre dernier. L’AFD a été invitée à remettre un des prix aux meilleurs enseignants du pays. Elle a ensuite été reçue par son Excellence le Président de la République, M. Mahamadou Issoufou, lors d’une réception organisée en l’honneur de ces enseignants méritants.
 

 

Crédit photo : ONEP



Une nouvelle infrastructure pour améliorer l'accès à l'eau potable à Niamey

10/09/2015

Une nouvelle unité compacte de traitement d’eau potable a été inaugurée à Niamey, dans le cadre du projet d’hydraulique et d’assainissement cofinancé par l’AFD, la BEI et les coopérations néerlandaise et belge.

Cette nouvelle infrastructure de traitement des eaux est une des réponses apportées aux besoins en eau potable des Niameyens, au moment où les capacités de production des usines de traitement d’eau de la ville de Niamey atteignent leurs limites. 

L’unité compacte vise à renforcer les capacités de potabilisation existantes pour distribuer une eau en quantité et en qualité suffisante. La particularité de cette unité compacte, fournie et installée par l’entreprise française SOGEA SATOM, est la rapidité de sa mise en place et la flexibilité d’utilisation qu’elle offre. Pouvant traiter 15 000 m3/j, cette unité de traitement est une des premières réalisations du projet d’hydraulique et d’assainissement à Niamey.

Le projet, d’un montant total de plus de 78 millions d'euros, dont 26 millions d'euros sont apportés par l’AFD. Ce projet est cofinancé par la Banque Européenne d’Investissement, ORIO (coopération néerlandaise), et FINEXPO (coopération belge).

Améliorer l’assainissement de la ville

Outre cette station compacte, le projet financera la construction d’une filière de traitement d’eau potable supplémentaire de 40 000 m3/j, la réalisation du réseau d’adduction et de nouveaux réservoirs de stockage, ainsi que l’extension et la densification du système de distribution, et la réalisation de branchements individuels et de bornes fontaines. Il contribuera en outre à l’amélioration de l’assainissement par l’actualisation du schéma directeur d’assainissement des eaux usées et pluviales de la ville de Niamey, et par la mise à niveau des ouvrages de traitement des eaux usées et des déchets solides dans les hôpitaux publics de la capitale.

Une visite de cette nouvelle unité compacte de traitement d’eau potable de Yantala (Niamey) a été effectuée récemment, à l’occasion de la mission de la chef de projet AFD (DOE/EAA), en présence de l’ambassadeur de France au Niger, du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et du directeur de l’agence.

 

Crédit photo : Sogea Satom

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus