Enfants sur le chemin de l'école
L'AFD s'engage pour le développement en Haïti

 Active en Haïti depuis près de 40 ans, l'AFD finance sous forme de dons des projets mis en oeuvre par l'Etat et les institutions publiques du pays.

► En savoir plus

L'AFD en Haïti
Travailleurs sur le chantier de l'Hopital
Reconstruire en mieux

 Depuis le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, l’AFD a mis en oeuvre plus de 160M€ pour la reconstruction du pays.

A ce jour 90M€ ont été utilisé par les autorités haïtiennes.

  ► En savoir plus

5 ans après le séisme

À la une

Le Centre intenational d'études pédagogiques en appui auprès du ministère de l'Éducation nationale

25/02/2016

Dans le cadre d'un contrat d'assistance technique financé par l'AFD, le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation Professionnelle accueille depuis fin février une mission du Centre International d'Etudes Pédagogiques (CIEP) en vue de l'identification et l’instruction d'actions à mener pour soutenir le système éducatif haïtien.

Le CIEP, établissement public créé en 1945, est l’opérateur du ministère français de l’éducation nationale pour les questions d’ingénierie des dispositifs de formation à l’international. Il soutient et participe à l’élaboration et à la mise en place des politiques publiques pour l’enseignement général, l’enseignement et la formation techniques et professionnels ainsi que pour l’enseignement des langues et notamment du français.

Coopération franco-haïtienne autour de l'éducation

La visite présidentielle du 12 mai 2015 avait acté l’engagement de la France envers l’éducation en Haïti, dans le cadre de la déclaration conjointe franco-haïtienne sur la coopération en matière d’enseignement, de formation professionnelle et de recherche. Cet engagement avait été décliné par une feuille de route qui proposait, entre autres, de mobiliser un opérateur public afin d’appuyer le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle dans la définition d’actions à mettre en œuvre dès 2016.

 
La 1ère mission d’experts du Centre international d’études pédagogiques est arrivée à Haïti le 24 février 2016 pour un appuit technique au ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle financé à hauteur de 200 000 euros par l’AFD. Le travail des experts, qui va durer jusqu’en juin, vise à accompagner le ministère de l’éducation dans l’identification et l’instruction des actions en appui au système éducatif haïtien qui seront financées par l’AFD. Le premier financement se concentrera sur les cycles fondamental 3 et secondaire pour un total de deux millions d’euros.
 
 


26 février - 11 mars 2016: Ateliers de Cergy en Haiti

17/02/2016

Les Ateliers de Cergy se dérouleront du 26 février au 11 mars 2016 dans la Région des Palmes avec pour thématique:

"Comment réconcilier périphérie métropolitaine, urbanité littorale et ruralité montagnarde"

Cet atelier de réflexion collective, consacré aux problématiques du territoire de la Région des Palmes, est porté par le CIAT (Comité Interministériel de l'Aménagement du Territoire) en partenariat avec l'AFD dans le cadre du projet  "Aménagement intégré des quartiers informels de Port-au-Prince".

Pendant deux semaines des professionnels de toutes les nationalités vont se pencher sur un projet de territoire sur la base d'une réflexion de groupe au croisement de la planification et de l'architecture, en intégrant d'autres disciplines pertinentes: géographie, économie, paysage, sociologie, environnement...

Un jury composé de personnalités et décideurs tant haïtiens qu'internationaux débattra des idées que ces travaux collectifs permettront de faire émerger.

A cette occasion M. Pierre André Périssol,  Président des Ateliers de Cergy, Maire de Moulins, ancien ministre délégué auprès du ministre de l'équipement, du logement, des transports et du tourisme, chargé du logement et ancien Président du Conseil d 'Administration de l'AFD sera présent en Haïti et participera au jury.

La problématique abordée est caractéristique pour le territoire haïtien. En effet, l’organisation spatiale de la région des Palmes reflète et concentre les défis de la géographie urbaine et rurale haïtienne: migrations internes, urbanisation informelle, pression sur les terres agricoles, dégradation environnementale…

Située à l’épicentre du séisme qui a touché le pays le 12 janvier 2010, la région a subi des dégâts considérables, qui l’ont amenée à se réorganiser au sein d’une Communauté de Municipalités, une expérience encore nouvelle dans le pays. Le devenir de la Région des Palmes est toutefois indissociable de celui de Port-au-Prince, dont le développement rejaillit profondément sur l’organisation spatiale et l’économie du territoire, à dominante encore rurale.
 
Dans ce contexte, l’intérêt et la nécessité de construire une vision partagée du devenir de la Région des Palmes rencontre un double agenda local et national. L’Etat haïtien a en effet élaboré dès 2010 une vision stratégique nationale de développement et d’aménagement à long terme afin de porter le regard et l’action au-delà des phases d’urgence et de transition.
 
Quant à la Région des Palmes, elle s’est structurée en intercommunalité au sein afin de faire face à l’urgence mais aussi pour développer à terme une vision stratégique de son territoire. Les enjeux de cette démarche territoriale sont ceux de l’équilibre interne entre espaces ruraux et urbains et ceux de l’équilibre entre la région dans son ensemble et la capitale, dans un contexte de profondes mutations démographiques, sociales et économiques. Ses résultats – parce qu’ils s’inscrivent dans un agenda national – peuvent avoir une valeur démonstrative qui dépasse le cadre du territoire des Palmes.
 

Pour aller plus loin sur la thématique de ces ateliers cliquez ici .

Vous pouvez trouver des informations complémentaires sur le site des Ateliers de Cergy .



15 et 16 mars 2016 : Séminaire Régional Microfinance et Développement Economique à Fort-de-France

17/02/2016

Le département des Outre-mer de l’AFD, en partenariat avec l’ADIE, organise à Fort-de-France le 15 et le 16 mars 2016, une conférence qui a pour objectif de réunir des acteurs régionaux de la microfinance, à la fois institutionnels et  privés au tour du sujet  :

Economie informelle, création d’entreprise et pérennité de l’emploi:
Quel rôle pour la microfinance ?
 
Les collectivités françaises d’Amérique tout comme nombre de pays voisins  présentent un contexte favorable au développement de la microfinance : marchés de petite taille, tissu économique composé majoritairement de petits porteurs de projets, taux de chômage élevés, accès difficile au crédit bancaire, poids de l’économie informelle, démographie dynamique (pour certains territoires) sont autant de facteurs qui poussent à s’interroger sur la capacité de la microfinance à apporter des éléments de réponse aux défis de développement économique dans ces territoires.
 
Dans son rapport publié en 2015 sur la microfinance dans les Outre-mer, le Conseil économique social et environnemental souligne ainsi que la microfinance est susceptible de contribuer à la définition d’un nouveau modèle de développement durable dans ces géographies.
 
Ce sont ces pistes de réflexion que cette conférence souhaite explorer en réunissant des acteurs de Guyane, Suriname, Martinique, Guadeloupe, Haïti, République dominicaine, afin de susciter des échanges d’expertise et de pratiques au niveau régional.
 
Haïti sera représentée par ses principales institutions de microfinance ainsi que les acteurs du développement du microcrédit tels que l'association Entrepreneurs du Monde et le projet SYFAAH.
 
Vous pouvez consulter le programme provisoire de l'évènement ici .


Appel à propositions : Financement de projets innovants d'ONG en développement urbain

01/12/2015

Dans le cadre de la Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (FISONG), l’AFD subventionne des ONG pour la réalisation de projets de terrain innovants dans le domaine de "l'accompagnement social et économique de la restructuration des quartiers précaires".

L'appel à propositions est doté d'une enveloppe de 2,5 millions d'euros.

La sélection est effectuée sur la base d’une note projet accompagnée d’un dossier administratif relatif à l’ONG soumettant la demande de cofinancement. Le dossier complet est remis par les ONG dans un délai de 2 mois à compter de la publication de l’appel à propositions, soit une remise du dossier complet au plus tard le 02/02/2016 à midi à l’AFD Paris.

Vous pouvez  télécharger l'appel à proposition et trouver une présentation détaillée de l'instrument FISONG ici .Vous pouvez également poser vos questions jusqu’au 6 janvier 2016 à  fisong@afd.fr



Journée d’échange sur la formation professionnelle pour le développement socio-économique

20/11/2015

Une journée d’échange d’expériences sur les bonnes pratiques pour la formation professionnelle se tient le 24 novembre à l’Hôtel Karibe, à Port-au-Prince. Réunissant les parties prenantes de la formation professionnelle (secteur public, secteur privé et travailleurs) ainsi que les partenaires techniques et financiers, cette journée sera l'occasion de lancer officiellement le projet Compétences pour l’emploi des jeunes.

Lancement officiel du projet Compétences pour l’emploi des jeunes

L’évènement, conçu comme une tribune pour la réforme de la formation professionnelle, est organisé par l’Institut National de Formation Professionnelle, en partenariat avec la coopération belge et la coopération française. Il doit permettre au ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle de présenter l’avant-projet de loi portant réforme de la formation professionnelle.

L’événement lance officiellement le projet Compétences pour l’emploi des jeunes, financé par l’Agence Française de Développement. Ce projet concentre ses activités sur le Centre Pilote de Formation Professionnelle créé en 1973 grâce à un appui de la coopération française, situé à côté du parc industriel de Port-au-Prince et du quartier défavorisé de Cité Soleil.
 
D’un montant de 5 millions d’euros sur 4 ans, il prévoit :
 
-   la création d’une filière de formation dédiée aux métiers de l’eau, en partenariat avec la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement ;
-   la mise à niveau du Centre Pilote comme centre de référence en faveur de l’insertion des jeunes et le développement de l’entreprenariat, en partenariat avec le  Bureau International du Travail ;
-   l’appui à la modernisation de l’Institut National de Formation Professionnelle et le transfert pérenne de compétences vers ses équipes grâce à un important volet d’assistance à maîtrise d’ouvrage.
 
L’approche opérationnelle du projet, concentrée sur un centre, vise des impacts rapides et visibles. Elle prépare l’avenir en formant les jeunes Haïtiens et en renforçant les capacités de l’administration tout en coordonnant les actions avec les autres partenaires au développement.
 
De nombreuses interventions doivent au cours de la journée présenter des expériences réussies en Haïti : sur la filière construction, notamment parasismique, et la formation à l’entreprenariat.
Cette journée d’échange est également l’occasion d’exposer des modèles internationaux d’intérêt pour Haïti (expériences de partenariats publics-privés en formation professionnelle, formation agricole et rurale dans le monde) et de discuter avec l’ensemble des acteurs intéressés au secteur des options d’un financement pérenne de la formation professionnelle en Haïti ainsi que des besoins en compétences du secteur privé.


Que finance le CEPF pour la protection de la biodiversité en Haïti ?

09/11/2015

Pays riche d'une biodiversité particulièrement menacée, Haïti est l'un des pays prioritaires du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF). La première phase du programme 2010-2015 du CEPF vient de s’achever. L'occasion pour l’équipe régionale du CEPF de présenter, les 9 et 10 novembre, les premières évaluations des projets de protection des écosystèmes en Haïti. 

 

Douze projets d'ONG financés pour la protection des hotspots

Les 9 et 10 novembre 2015 à l’hôtel KINAM, le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) organise un atelier d’évaluation finale de ses investissements en Haïti. A cette occasion, l’équipe régionale de mise en œuvre présente le programme CEPF pour les Caraïbes, ainsi que les premières évaluations des projets de protection des écosystèmes en Haïti.

Le CEPF accorde des subventions à des organisations de la société civile afin de contribuer à la protection des hotspots de la biodiversité, les zones les plus riches de la Terre sur le plan de la biodiversité, mais aussi les plus menacées.

Le Fonds est une initiative conjointe public/privé regroupant l’ONG internationale «Conservation International », des bailleurs de fonds (Agence Française de Développement, Fonds pour l’Environnement Mondial, Banque Mondiale et le gouvernement du Japon) et la Fondation MacArthur. 

Haïti abrite des zones clés de biodiversité parmi les plus importantes de la région

La première phase du programme 2010-2015 du CEPF pour les Caraïbes, de 6,9 millions de dollars US, vient de s’achever. Haiti est l’un des pays prioritaires de la stratégie d’investissement du CEPF pour les Caraïbes. Le pays abrite en effet certaines des zones clés de biodiversité parmi les plus importantes de la région.

Depuis 2010, le CEPF a financé 12 projets de conservation pour environ 1,7 million d’euros à travers tout le pays et sur des thématiques de conservation et de reforestation.

Voici une présentation de la Fondation de Protection de la Biodiversité Marine en Haïti, un des projets financé par le CEPF, et qui a gagné le prix Goldman pour l'environnement en 2015 : http://www.cepf.net/fr/informations/multimedia/Pages/Beneficiaire-du-CEPF-et-2015-Vainqueur-Goldman-Environmental-Prize.aspx



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus