L'AFD en Afrique du Sud

Depuis 1994, l’AFD intervient en Afrique du Sud avec un objectif prioritaire : le soutien à la croissance et l’accompagnement des politiques publiques en faveur du rattrapage social et économique des populations historiquement défavorisées. 

À la une

L’initiative « Futurs ruraux » pour renforcer et accélérer la transformation rurale

06/05/2016

L’AFD et le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique ont signé le 6 mai une subvention de 0,5 million d’euros. Objectif : promouvoir des approches multi-sectorielles et territoriales pour réduire la pauvreté rurale et les inégalités villes-campagnes. 

 

Une nouvelle ruralité émergente en Afrique

Intervenant dans un contexte d’attention croissante des pays et de leurs partenaires pour les approches territoriales des enjeux de développement, le financement de l’AFD a pour but d’appuyer la mise en œuvre de l’initiative « Futurs ruraux » en travaillant sur deux aspects spécifiques :

  • la constitution d’une position africaine sur le développement rural et territorial ; 
  • la structuration d’une plateforme de pilotage des politiques, d’échange et d’expertise sur ce sujet aux enjeux multiples en termes d’emplois, de réduction de la pauvreté et des inégalités, de sécurité alimentaire et de gestion des ressources naturelles.

Le projet se déroulera sur un peu plus de deux ans. L’AFD contribuera à l’organisation du Forum Transforming Africa’s Rural Space through Youth Empowerment, Job Creation and Skills Development prévu en juillet 2016 à Yaoundé.


Établir  une position africaine sur le développement rural et territorial

« Futurs ruraux » devrait déboucher sur l’élaboration d’une position officielle et d’un Plan directeur (Blueprint) qui sera soumis pour approbation à l’Assemblée des Chefs d’Etats de l’Union africaine. Au-delà de cet évènement, l’AFD soutiendra notamment la production d’outils, de connaissances et la structuration d’une plateforme d’échange sur le thème du développement rural et territorial.

Le CIRAD (Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement) sera mobilisé sur la mise en œuvre de ce programme. 

Au total, avec cette signature, ce sont plus de 8 millions d’euros que l’AFD aura mis en œuvre en faveur d’initiatives NEPAD depuis 2003. 

 


Etudes de l'AFD n° 4 | Green Growth and its Implications for Public Policy. The Case of South Africa

28/04/2016

L’Afrique du Sud tire la majeure partie de son énergie du charbon, source de pollution et de réchauffement climatique. Le pays s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 42% en 2020 : comment atteindre cet objectif tout en contribuant à la croissance économique ? 

 

Mettre en place une taxe carbone en Afrique du Sud ?

L'Afrique du Sud est une économie à revenu intermédiaire avec un système énergétique basé sur le charbon générant des émissions de gaz à effet de serre très élevées, à un niveau similaire à celui des économies les plus développées.

Le pays s’est engagé à réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre : de 34 % en 2020 et de 42 % en 2025 par rapport à un scénario « business as usual », trajectoire conditionnée à des financements et à de l'assistance technique de la part de la communauté internationale. 

Le pays est en train de débattre activement des politiques requises pour atteindre ce but, y compris une taxe carbone. Cependant, l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre n’est pas le seul défi auquel fait face l'Afrique du Sud. 

 

La pauvreté et les inégalités persistent

Malgré les progrès significatifs dans la réduction des inégalités héritées de l'apartheid et dans l’amélioration de la qualité de vie depuis la démocratisation en 1994, le pays fait face depuis quelques années au ralentissement de sa croissance économique, à la persistance de la pauvreté  et  de grandes inégalités. Le taux de chômage est très élevé particulièrement parmi les individus moins qualifiés tandis qu'il y a un manque de travailleurs qualifiés.

 

Comment concilier efficacement croissance économique et environnement

Le rapport a pour but de fournir quelques aperçus sur l'articulation entre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre au niveau national et les défis de développement clés décrits ci-dessus. Ce rapport se concentre en particulier sur la croissance économique et le chômage, avec des discussions sur les inégalités et l’éducation.

Il est pertinent pour les débats sur "la croissance verte" d’explorer les conditions dans lesquelles les objectifs environnementaux (ici l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre) peuvent être réalisés à côté d'autres objectifs de développement clés pour l'Afrique du Sud. 

 


SUNREF,le label finance verte de l’AFD : le site est en ligne

04/03/2016

L’AFD met à la disposition des acteurs de la finance verte (banques, entreprises, bailleurs, pouvoirs publics) une plateforme dédiée pour collecter, diffuser et capitaliser sur de meilleures pratiques.

Le site de SUNREF se positionne ainsi comme un écosystème autour de la finance verte offrant aux acteurs du secteur de nouvelles opportunités pour mettre en œuvre des approches innovantes et efficaces sur le plan opérationnel. Enfin, ce site Internet apporte un éclairage complémentaire sur les projets déployés en matière de finance verte par l’AFD, les investissements verts réalisés, que ce soit en Afrique, en Océan Indien, en Amérique Latine, en Asie ou en Méditerranée, l’approche innovante de SUNREF et ses avantages, ses partenaires, et les types de financements éligibles. SUNREF a pour objectif de fédérer les efforts de l’ensemble des acteurs pour faciliter le passage à l’échelle essentiel pour relever les défis écologiques.

A propos de SUNREF

SUNREF (Sustainable Use of Natural Resources and Energy Finance) est le label finance verte de l’AFD. Dans un contexte de transition énergétique et environnementale, SUNREF aide les acteurs privés des pays du Sud à saisir les opportunités de cette transition à travers une approche innovante et encourage les banques locales à la financer. A ce jour, 42 projets SUNREF ont été déployés avec succès depuis 2006, en partenariat avec 70 banques locales, dans près de 30 pays d’intervention, pour un montant total engagé de plus de 2,5 milliards d’euros de prêts accordés par l’AFD, dont 1,2 milliard déjà versé.


 
   
1  2 
3 
4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus