Diaporama

image

Les actions de l'AFD au Bénin visent à soutenir l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la croissance économique.

En savoir plus

Activité
image

La priorité du groupe AFD au Bénin est d’intensifier son soutien au secteur privé.

En savoir plus

Secteur privé
image

 

L’AFD apporte son soutien au Plan Décennal de Développement du Secteur de l’Education du Bénin.

En savoir plus

Éducation
image

L’AFD accompagne quelques centres urbains dans leur développement, dans l’amélioration des services aux populations et la création d’espaces d’échanges économiques

En savoir plus

Dév Urbain
image

 L’AFD soutient les mutations institutionnelles et technologiques du secteur agricole et appuie l’amélioration de la productivité des exploitations familiales et l’organisation des producteurs et des filières

En savoir plus

Agriculture

 L’AFD appuie l’amélioration des structures et des services de santé, en ciblant la santé maternelle et infantile et la santé sexuelle et reproductrice

 En savoir plus

En savoir plus

Santé
image

L’AFD mène au Bénin des actions en faveur de la préservation de la faune et de la flore et de la lutte contre la pollution atmosphérique et les changements climatiques.

En savoir plus

Environnement
image

L’AFD accompagne le renforcement des capacités de production ainsi que l’extension et la réhabilitation du réseau électrique en milieux urbain et rural

En savoir plus

Énergie

À la une

Développement agricole dans les Collines : l’AFD s'engage aux côtés du Bénin

20/02/2015

Le Projet d’Appui au Développement Agricole des Collines (PADAC) vise à renforcer et appuyer les communes et associations des Collines dans la maîtrise d’ouvrage d’investissements agricoles.

Le département des Collines est situé au centre du Bénin et comprend six communes. Malgré un potentiel agricole important, 47% de la population est en situation de pauvreté et la zone est confrontée à des défis majeurs : fort taux de malnutrition, faible compétitivité du secteur agricole, dégradation des terres et pression foncière croissante.

Dans le prolongement des objectifs d’intervention de l’aide française au Bénin, tels que définis dans le Document Cadre de Partenariat (DCP), ce projet appuie une agriculture béninoise durable et plus productive, action portée par la France au Bénin comme un de ses axes prioritaires.

Les investissements agricoles

Le Projet d’Appui au Développement Agricole des Collines vise notamment à répondre aux défis en appuyant communes et associations dans la mise en œuvre d’investissements agricoles via un fonds de 11 millions d'euros.

Les investissements agricolesseront définis au début du projet de façon participative, dans le respect des Plans de Développement Communaux existants et en lien avec les différentes interventions menées dans la zone par les structures étatiques et/ou internationales. Par exemple, ces investissement pourront concerner :

  • l’aménagement de bas-fonds
  • la réhabilitation/entretien de pistes de dessertes rurales
  • la lutte antiérosive
  • la lutte contre l’appauvrissement des sols, la mise en place de couloirs de transhumance.

Volet foncier

Le projet appuiera également les communes dans l’application du nouveau code foncier en finalisant la mise en place des Plans Fonciers Ruraux dans les communes des Collines.

Financement

Deux conventions de financement d'un montant global de 12 millions d’euros (équivalent à 7.8 milliards de FCFA) ont ainsi été signées le 16 février 2015 au ministère de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation à Cotonou, par Aline Kuster-Menager, ambassadrice de France au Bénin, et Catherine Bonnaud, directrice de l’agence au Bénin, en présence de Komi Koutche, ministre de l'Économie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation et de Azizou Issa, ministre de l’Agriculture, Élevage et Pêche.



58 millions d'euros pour faciliter l'accès à l'électricité au Bénin

26/01/2015

L’Union européenne, La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’AFD soutiennent la politique énergétique du Bénin à travers le projet de modernisation des réseaux de la Société Béninose d'Energe Electrique (SBEE) et d'électrification du département de l'Atlantique. D'un montant de 58 millions d’euros ce projet vise à accroitre l’accès des ménages à l’électricité en milieu urbain, péri-urbain et rural.

La signature des conventions de financement  a eu lieu le 23 janvier 2015 au Ministère de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation à Cotonou.

Aline Kuster-Ménager, Ambassadrice de France au Bénin, et Catherine Bonnaud, Directrice de l’Agence Française de Développement au Bénin, ont signé au nom de la France et de l'Union européenne le vendredi 23 janvier 2015 aux côtés de Komi Koutché, Ministre de l'Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation et de Josep Coll, Ambassadeur, Chef de délégation de l'Union européenne au Bénin, deux conventions de financement pour un montant global de 58 millions d’euros (équivalent à 38 milliards de FCFA) concernant le projet de modernisation des réseaux de la SBEE et d'électrification du département de l'Atlantique: pour un meilleur accès à l’électricité.

Dans le prolongement des objectifs d’intervention de l’aide française au Bénin, tels que définis dans le Document Cadre de Partenariat (DCP), le renforcement des infrastructures d’accès à l’énergie s’inscrit aussi, plus largement, en faveur d’un développement durable, porté par la France au Bénin comme un de ses axes prioritaires.

 

Le projet de modernisation des réseaux de la SBEE et d'électrification du Département de l'Atlantique : pour un meilleur accès à l’électricité

Le déficit en énergie électrique et le faible taux d’accès à l’électricité constituent aujourd’hui une des plus fortes contraintes à la croissance du Bénin et représentent un enjeu majeur en termes de réduction de la pauvreté.

Le Bénin connaît un déséquilibre croissant entre le développement rapide des zones urbaines et la situation socio-économique des zones rurales. Les infrastructures sociales élémentaires ne sont pas équipées de façon adéquate en matière d’accès à l’énergie et ne sont ainsi pas en mesure de fournir des services de qualité aux populations de façon équitable.

Le projet de modernisation des réseaux de la SBEE et d'électrification du département de l'Atlantique vise notamment à répondre à ce défi et réduire, à terme, ces inégalités d’accès en milieu urbain, péri-urbain et rural.

 

Madame l'Ambassadrice de France au Bénin et le Ministre de l'Economie et des Finances lors de la signature

 

En permettant une forte diminution des pertes techniques sur les réseaux de la SBEE, le projet contribuera non seulement au redressement financier de la SBEE -dont la santé financière constitue un élément essentiel pour l’équilibre du secteur de l’électricité et son développement à court, moyen et long termes. Il permettra également la réalisation d’économies d’énergie grâce à la réduction du fonctionnement des groupes électrogènes et à la réduction des pertes aussi bien techniques que commerciales.

Modernisé, renforcé et mieux structuré, le réseau contribuera à l’amélioration de la quantité et de la qualité de l’électricité fournie par la SBEE.

 

Quatre-vingt (81) nouvelles localités du Département de l’Atlantique, jusqu’alors non connectées au réseau, seront électrifiées dont une localité lacustre. 55 000 ménages bénéficieront de l’électricité en milieu urbain, péri-urbain et en zone rurale soit au total environ 450 000 personnes bénéficiaires.

 

D’un montant total de 58 millions d’euros, le projet bénéficie d’une contribution de l’AFD sous forme d’un prêt concessionnel de 20 millions d’euros, assorti d’une subvention de l’Union européenne de 20 millions d’euros du Fonds fiduciaire Union européenne-Afrique pour les infrastructures, volet "Sustainable Energy For All" soit un total de 40 millions d’euros (environ 26,3 milliards de FCFA). Il est également cofinancé par la BEI dont la contribution sous forme de prêt concessionnel s’élève à 18 millions d’euros. Cette contribution sera annoncée dans les tous prochains jours.

Ce montage financier représente donc un modèle de mixage entre des prêts concessionnels et des subventions, ce qui permet de mieux prendre en compte la dimension sociale de l'intervention (électrification rurale) dans l'intérêt des populations défavorisées. Cela constitue également un modèle de coopération entre deux institutions européennes et un Etat Membre.



Qualité de l’éducation au Bénin : vers un dialogue participatif au sein de l’école

19/12/2014

À la veille du Forum de l’Éducation et de la rédaction du prochain Plan de Développement du secteur de l’Éducation (PDDSE), une journée de réflexion sur la gouvernance locale de l’éducation au Bénin a été organisée le 9 décembre 2014 par l’AFD, l’association Aide et Action et les ministères en charge de l’Éducation. Une centaine de participants y ont contribué, notamment des ONG, partenaires techniques et financiers, réseaux, associations faitières…

Déjà partenaires d’un projet régional en appui à la diversification de l’offre éducative mettant un accent particulier sur la gouvernance locale de l’éducation, l’AFD et Aide et Action International ont initié cette journée ensemble pour :

  • contribuer à l’amélioration des politiques éducatives,
  • rappeler ou démontrer combien l’engagement de la société civile, des élus, et plus largement de tous les acteurs impliqués dans la vie de l’école, compte pour promouvoir une éducation de qualité pour tous et accessible au plus grand nombre.

Une centaine de participants : ONG, partenaires techniques et financiers, réseaux, associations faitières, responsables des ministères en charge de l’Education, ont participé à cette activité lancée par le ministre des Enseignements maternel et primaire en présence du directeur Pays d'Aide et Action et de la directrice de l’AFD à Cotonou.

Cérémonie de lancement

 

Cette journée a permis de :

  • faire un diagnostic participatif inclusif de la situation de l’éducation en matière de gouvernance locale
  • clarifier les rôles, responsabilités et positionnement des acteurs pour une gouvernance participative de l’éducation
  • partager les expériences enrichissantes des participants en termes de bonnes pratiques obtenues dans la mise en œuvre des projets et programmes axés sur gouvernance locale de l’Education
  • et contribuer au renforcement de la politique éducative au Bénin.

Plus largement, les participants ont échangé sur la problématique de la gouvernance locale en tant qu'enjeu devenu aujourd’hui central et gage d’une éducation de qualité, préalable essentiel à tout développement économique et social.



Santé : construction d'un centre de laboratoires et de formation ouest-africain

26/11/2014

Dans le contexte du projet «Réseau de l’Afrique de l’Ouest des laboratoires d’analyses biologiques» (RESAOLAB) , la construction du futur Centre de la division des Laboratoires et de la Direction de la Pharmacie et du Médicament du Togo a officiellement été lancée à Lomé le 18 novembre 2014.

 

Améliorer la qualité des diagnostics dans la lutte contre les maladies épidémilogiques 

RESAOLAB est un réseau mis en œuvre par la Fondation Mérieux dans sept pays d’Afrique de l’Ouest: Bénin, Burkina-Faso, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Togo. Il a pour objectif d 'améliorer les services de santé en renforçant, dans une perspective sous régionale, le secteur du laboratoire médical. Il contribuera à l’amélioration de la qualité des diagnostics, permettant une prise en charge plus adaptée des patients et la réduction des coûts, tant pour le système de santé que pour le patient. Il permettra également la mise en place d’un système de surveillance épidémiologique solide, avec une notification des cas précoces. Ce projet est principalement financé par l'AFD, à hauteur de 5 millions d’euros pour un montant global de 8 millions d'euros.
 
Au Togo, le projet va financer la mise en place d’une Division du Laboratoire. Les fonds du Projet d’appui à la gestion des ressources humaines en santé et du médicament (PAGRHSM) , également financé par l’AFD dans le cadre des activités «Pays», viennent complémenter le dispositif en finançant la construction d’un étage supplémentaire qui accueillera la direction des Pharmacies, du Médicament et des Laboratoires. 
 
Vue perspective de l'édifice
 
Un dispositif bienvenu face à Ebola  
 
RESAOLAB a été acteur de la réponse dès le départ, notamment en fournissant  des boîtes de prélèvement sécurisées et en formant du personnel sur le diagnostic des fièvres hémorragiques. Ceci explique également la mobilisation politique et médiatique autour de ce projet.

La cérémonie de ce jour a été présidée par le premier ministre (cumulant la fonction de ministre de la Santé), en présence de l’ambassadeur de France au Togo, du directeur de l’agence de Lomé, du directeur général de la fondation Mérieux et des représentants des six autres pays engagés dans le Projet.

 
 
Le Premier ministre, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, ministre de la Santé posant la
première pierre de la structure. © Photo AFD Lucie Vigier

 
       
 
 
À propos de la Fondation Mérieux
 
La Fondation Mérieux a été créée en 1967 par le Docteur Charles Mérieux, en hommage à son père Marcel Mérieux , élève de Louis Pasteur et fondateur de l'Institut Mérieux en 1897. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1976. La Fondation Mérieux est une grande aventure familiale où différentes générations partageant les mêmes valeurs pasteuriennes ont su transmettre leur vision de la biologie au service de la santé publique mondiale. En rapprochant des partenaires d'horizons très différents et de toutes cultures, le Docteur Charles Mérieux a donné naissance à un réseau international exceptionnel. La Fondation Mérieux a ainsi joué un rôle de catalyseur d'initiatives concourant à un même objectif, faire reculer les maladies infectieuses dans le monde. Sous l'impulsion d' Alain Mérieux et du Docteur Christophe Mérieux, la Fondation a réorenté son action surle terrain au coeur des foyers infectieux, avec le soutien de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux . www.fondation-merieux.org


Mésofinance : un nouveau partenariat entre l'AFD et la Société Générale Bénin

24/11/2014

L'AFD prolonge son partenariat avec la Société Générale Bénin (SGB) en finançant la mise en place d'une nouvelle garantie de portefeuille d’un montant de 2 millions d’euros. Cette garantie permettra d’appuyer la SGB dans le développement de sa stratégie mésofinance et facilitera un meilleur accès au financement aux Petites et Moyennes Entreprises (PTME) béninoises.

Augmenter le prêt aux PME

Les très petites et moyennes enterprises (TPME) ont des difficultés d’accès au crédit bancaire. Ce nouvel accord de garantie ARIZ devrait permettre une augmentation de 30% du portefeuille de prêts à destination des TPME et s’inscrit dans la démarche de la SGB de descente de gamme et d’amélioration de la couverture du secteur de la mésofinance.

La Société Générale Bénin, pourra en effet intégrer dans cette nouvelle garantie de portefeuille : des prêts d’investissement accordés à des PME, des institutions de microfinance, des entrepreneurs individuels ou des individus exerçant une profession libérale d’un montant compris entre 10 000€ et 300 000€. Le volume total de prêts pourra atteindre 4 millions d'euros. La banque pourra aussi couvrir tous les secteurs d’activité permettant ainsi une diversification du risque.

La garantie ARIZ couvrant 50% du risque des prêts, cet accord simplifiera et accélèrera l’administration des demandes par la Société Générale Bénin. 

Ce financement est également complémentaire d’un des volets du projet d’appui à la mésofinance (PAMESO) porté et mis en œuvre par l’AFD sur délégation de fonds de l’Union européenne (Xème Fonds Européen de Développement (FED)-2 millions d’Euros) pour lequel la Convention de Partenariat a été signée le 13 novembre dernier.

La convention de sous participation des risques ARIZ été signée le 04 novembre 2014 à Cotonou. Preuve de la relation de confiance installée entre les deux partenaires, cette nouvelle garantie s’inscrit dans la continuité de la précédente, signée en 2012, d’un montant d’un million d’euros.

► Pour en savoir plus sur la garantie ARIZ



 
   
 ... 
6 
7  8  9  10   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus