Le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM)

Le FFEM est un fonds public bilatéral créé en 1994 par le Gouvernement français à la suite du Sommet de la Terre de Rio. Il a pour objectif de favoriser la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement et en transition. 

Ce Fonds s’ajoute à la contribution de la France au Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM, GEF en anglais) avec lequel il partage les mêmes domaines d’intervention, que sont la lutte contre les changements climatiques, la protection de la biodiversité, la gestion des eaux internationales, la lutte contre la désertification et les Polluants Organiques Persistants (POPs). A travers celui-ci, la France accroît donc ses actions en faveur de la protection des biens publics mondiaux.

Le FFEM est indépendant de son homologue multilatéral. Avec une doctrine d’intervention qui lui est propre, le FFEM est un instrument de la politique française de coopération et de développement. Son secrétariat est placé au sein de l’Agence Française de Développement qui lui permet de bénéficier de ses services comptables et financiers ainsi que de son réseau d’agences locales assurant la mise en œuvre des projets qu’il subventionne.

 

Les interventions du FFEM au Bénin

Pour le compte de l’Etat français, l’AFD assure le secrétariat du FFEM dont le portefeuille de projets s’élève à près de 1,7 million d’euros au Bénin.  


La pêche à l'épervier | © Gaëtan Quesne

Ces interventions au Bénin s’inscrivent dans les secteurs transversaux hors-concentration du Document Cadre de Partenariat signé entre la France et le Bénin et qui fixe les orientations générales de la coopération entre les deux pays.

A ce jour, deux types d’intervention sont subventionnées au Bénin : 

 1- Les subventions projets en appui à des réalisations concrètes selon les conditions suivantes :

  • à la demande et sous la responsabilité d'un de ses cinq partenaires institutionnels français; 
  • en cofinancement minoritaire;
  • en outil additionnel à l'aide extérieure française, comptabilisé en aide publique au développement.  
  
2- Le Programme des Petites Initiatives (PPI), dont l’objectif principal est de soutenir la société civile des pays du Sud, en leur octroyant une subvention dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet environnemental axé sur les thématiques des changements climatiques, de la protection de la biodiversité et de la lutte contre les polluants organiques persistants. Le secrétariat de ce programme est désormais géré par le comité français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), basé à Ouagadougou.
 

En savoir plus sur les PPI sur le site du FFEM 

Mise à jour en avril 2015

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus