Les secteurs d'intervention de l'AFD au Bénin

 

                                                

   Cliquer sur un secteur pour en savoir plus

► L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE

L’AFD soutient le Plan décennal de développement du secteur de l’éducation 2006-2015 du Bénin, dans le cadre de l’Initiative Fast-Track (FTI) et de l’arrangement de financement commun (FCB), aux côtés de la Banque mondiale, la Coopération danoise, la coopération Néerlandaise et la KFW. À ce titre, l’AFD a financé entre 2006 et 2011, à travers le projet « Éducation pour tous » (EPT1) de 16 millions d’euros, la construction d’infrastructures scolaires (108 salles de classes, 3 écoles normales d’instituteurs, …) prioritairement dans les zones géographiques les plus pauvres et les plus déficitaires de l’organisation scolaire ainsi que la formation de plus de 4 000 maîtres par le dispositif IFADEM (Initiative de formation à distance des maitres) sous maîtrise d’œuvre conjointe de l’OIF et l’AUF. L’AFD a octroyé, fin 2009, une subvention complémentaire de 9 millions d’euros concentrée sur le sous-secteur de l’enseignement secondaire pour la construction de salles de 448 salles de classes dans les collèges, la formation qualifiante des enseignants et la mise à disposition de manuels scolaires.

 

 

Enfin, l’Agence, via la Facilité d’innovation sectorielle ONG (FISONG), finance une expérience pilote développée par l’ONG Swiss Contact visant à mettre en place un dispositif d’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés du certificat de qualification professionnelle dans le secteur de l’artisanat. 

 
► L'AGRICULTURE / LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE
L’AFD appuie le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) dans la mise en œuvre du Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole (PSRSA), via plusieurs projets dans le secteur agricole :
 
Tout d’abord, l’AFD finance à hauteur de 10 millions d’euros le Programme d’Appui aux Dynamiques Productives (PADYP), centré sur la diffusion : i) du conseil de gestion à l’exploitation familiale (Objectif : 18.000 exploitations agricoles familiales accompagnées) ; du conseil de gestion aux Organisations de Producteurs, principalement en zone cotonnière.
 
Par ailleurs, l’Agence accompagne à hauteur de 575.000 euros l’ONG béninoise ANDIA, qui bénéficie de l’appui technique de l’APDRA-Pisciculture Paysanne, pour le développement de la pisciculture artisanale dans le Couffo.
 

   

  

L’AFD intervient également au travers d’un projet multi-pays visant le développement de la culture du coton biologique et bio-équitable dans cinq pays de la sous-région - Mali, Burkina Faso, Sénégal, Cameroun et Bénin - pour un total de 4,7 millions d’euros.
 
Enfin, l’Agence instruit actuellement deux nouvelles interventions pour soutenir la croissance du secteur agricole, à savoir :
 
i) le projet de développement des filières protéiniques (soja et pisciculture), appliquant ainsi la stratégie « chaînes de valeurs » promue dans le PSRSA du gouvernement ;
 

ii) le projet d’appui au développement agricole du département des Collines (PADAC), qui a pour objectif d’augmenter les investissements agricoles dès lors que ces terres agricoles seront sécurisées.


 

Les interventions de l'AFD dans ce secteur appuient :

► LE DÉVELOPPEMENT URBAIN

L'AFD intervient au Bénin depuis plusieurs années en milieu urbain, par la réalisation d'équipements marchands et le renforcement des capacités locales. Les projets mis en œuvre ont permis de faire la viabilisation des quartiers populaires à Cotonou et à Porto-Novo, la construction de plusieurs marchés de proximité (marché de Ounado à Porto-Novo, Marché Central à Parakou, marchés de Houénoussou et de Vèdoko à Cotonou…).

 

 

Très récemment à travers le projet d’appui l’agglomération de Cotonou, Abomey-Calavi et Sèmè-Podji d’un montant de 11 millions d’euros, l’AFD a contribué à la création d‘infrastructures (plus de 50 000 personnes bénéficient directement des améliorations induites par la réalisation de grands ouvrages de drainage et de voiries structurantes dans les trois villes) et des équipements socio-communautaires (une vingtaine de modules de salles de classes, une dizaine de centre de développement communautaire et marchés construits et réhabilités ) dans les communes de Cotonou, Sèmè-Podji et Abomey-Calavi, à renforcer leurs capacités (à travers une assistance technique pour les appuyer à développer des outils de gestion municipale dont le registre foncier urbain pour améliorer leur potentiel fiscal) et à promouvoir la mise en place d’une dynamique intercommunale entre ces trois villes.

 

En savoir plus sur nos projets dans ce secteur :

► L'ÉNERGIE

Les actions de l’AFD au Bénin visent à appuyer la stratégie de développement du secteur de l’énergie par l’accroissement des capacités de production, le transport et la distribution de l’énergie électrique, mais aussi à promouvoir l’électrification rurale et les énergies renouvelables.

Ainsi, l’AFD contribue à hauteur de 7,8 millions d’euros au projet d’électrification de 105 communes rurales réparties sur l’ensemble du territoire national (projet Electrification Rurale/Facilité Energie), avec l’appui technique de la GIZ, et en cofinancement avec l’Union Européenne, la coopération néerlandaise et la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE).
 
 
 
 
  
L’AFD a financé une étude sur la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire incitatif aux investissements privés dans le secteur électrique. Conformément aux repères du programme FMI, les recommandations et préconisations de cette étude ont été présentées en Conseil des Ministres et devront à terme faire l’objet d’une loi pour organiser le sous secteur de l’électricité
  
 
Enfin, l’AFD a lancé l’instruction d’un prêt souverain de 25 millions d’euros ayant pour point d’affectation le secteur de l’énergie, secteur retenu d’accord partie avec les autorités béninoises. Le projet vise à renforcer et à moderniser le réseau de distribution d’électricité afin de permettre son extension dans la commune d’Abomey-Calavi et dans le département de l’Atlantique, tout en contribuant au redressement financier de la SBEE, par la réduction des pertes techniques. Selon, le calendrier indicatif établi, ce projet devrait être soumis à l’accord des instances de décision de l’AFD en 2013.

 

L'AFD intervient dans ce secteur pour : 

► LA SANTÉ
L’AFD mène plusieurs actions régionales (multi-pays dont le Bénin) dans ce secteur :
  1. Appui à la lutte contre la tuberculose (3,8 millions d’euros) ;
  2. Appui au GIP ESTHER (1 million d’euros) pour la prise en charge des personnes infectées ou affectées par le VIH-SIDA ;
  3. Appui aux associations de lutte contre le sida (750 000 euros) ;
  4. Promotion de la demande des adolescents en service de santé sexuelle et reproductive (787 842 euros) ;
  5. Appui à la couverture du risque maladie (RAMU) sous la maîtrise d’ouvrage de l’UEMOA (5 millions d’euros). 
L’Agence finance également un concours de 10 millions d’euros en faveur de la santé maternelle et infantile. Ce programme, vise à améliorer l’accessibilité à des soins obstétricaux et néonataux de qualité (équipements et dotations en médicaments et consommables, poches de sang dans les quarante-quatre hôpitaux intégrés dans le dispositif de gratuité de la césarienne) et améliorer l’accessibilité à des services de santé sexuelle et reproductive chez les adolescents et jeunes et en particulier de planification familiale
 
► L'APPUI AU SECTEUR PRIVÉ
L’AFD, en sa qualité de banque universelle de développement, soutient également le développement du secteur privé béninois à travers une gamme étendue d’instruments financiers non souverains : prêts concessionnels (AFD) ou à taux du marché (PROPARCO), garanties ARIZ, participations en fonds propres directes ou via des fonds d’investissements, en particulier le FISEA (Fonds d’Investissement et de Soutien aux Entreprises en Afrique).
 
 
 
 
L’Agence accompagne le développement des très petites et petites entreprises béninoises en favorisant leur accès aux crédits via :
 
i) Le développement de la garantie ARIZ (partage des risques) en faveur des banques de la place éligibles : à ce jour, 8 garanties individuelles ont été octroyées pour un montant cumulé de près de 2 M€ et une garantie de portefeuille d’un montant de 1 M€  ;

ii) L’appui au développement de la mésofiance, visant à augmenter significativement les prêts accordés aux petites entreprises par :

   sous délégation de fonds de l’Union Européenne (2 M€), appui à la descente en gamme des établissements bancaires de la place

   -  Appui à la montée en gamme d’une institution de microfinance (projet en instruction).
 

En savoir plus : 

► ENVIRONNEMENT

Au Bénin, l’AFD assure aussi la mise en œuvre des interventions du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) dans le cadre du projet de gestion durable des forêts communales (1 million d’euros en cofinancement avec la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et la GIZ). 

  

En savoir plus sur les actions du FFEM au Bénin

Mise à jour en juillet 2015

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus