Pales d'éoliennes

L’Agence Française de Développement (AFD) est autorisée à intervenir en Ethiopie depuis septembre 1993. Depuis 2007, les interventions augmentent suivant des axes ciblés qui s'inscrivent dans la stratégie éthiopienne.

Photo: Vergnet SA

En savoir plus

Une présence croissante
Fontaine

Actuellement, l'AFD finance des projets dans les domaines de l'eau et de l'assainissement, de l'énergie, du secteur productif, et des infrastructures urbaines et de transport.

Voir la description des projets

Des projets décisifs

À la une

Energie : signature du dernier contrat de travaux pour le renforcement du réseau électrique national éthiopien

L’AFD soutient l’opérateur électrique national Ethiopian Electric Power (EEP) dans ses efforts pour renforcer le réseau national de transmission haute-tension depuis 2013. De nouvelles lignes haute-tension et de nouvelles sous-stations seront construites entre Addis-Abeba et Adama, permettant une alimentation stable des zones industrielles stratégiques situées sur ce trajet.

 

Au vu de la croissance de la demande en électricité et des moyens de production, passant de 0,8 GW en 2005 à 2,2 GW mi-2013 et 4,8 GW début 2016, il est en effet nécessaire de renforcer le système de transmission entre zones de production et zones de consommation.

Avec un prêt concessionnel de 50 M€ pour la construction de lignes HT (230 et 400 kV) et de sous-stations alimentant les zones industrielles clés du sud d’Addis-Abeba  (route de Djibouti, villes de Debre Zeit, Akaki et Modjo) et la région de Ginchi à l’ouest de la capitale, l’AFD affirme sa volonté de soutenir le développement énergétique et industriel de l’Ethiopie. Les 15% restants de ce projet de 58.5 M€ proviendront des fonds-propres d’EEP.

Le 29 mars dernier, le dernier contrat de travaux a été signé entre Mme Azeb Asnake, directrice d’EEP et Rahul Sikka, directeur Afrique de Larsen & Toubro, en présence de Christian Yoka, directeur régional de l’agence AFD d’Addis-Abeba et Clément Boulier, chargé de projets énergie en Ethiopie. Larsen & Toubro, réalisera ainsi la construction des sous-stations pour un contrat total de 38 M€. A cette occasion, Mme Azeb Asnake a souligné l’importance de ce projet, qui a ‘une importance significative pour l’approvisionnement électrique des industries et du chemin de fer [entre Addis-Abeba et Djibouti]’.

Le début des travaux est programmé pour début juin 2016, pour une durée totale de 24 mois.



 
   
 ...  11  12  13 
14 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus