L'AFD au Ghana

 L’AFD a débuté ses interventions au Ghana en 1985, y ouvrant sa première représentation dans un pays anglophone. Depuis 1986, l’AFD a concentré ses opérations dans le domaine des infrastructures, principalement dans les secteurs des télécommunications, du transport et  de l’énergie. Photo © Paul Williams

À la une

Proparco, partenaire des banques locales pour le développement

14/12/2015

À l'occasion d'une conférence de presse tenue le 1er décembre 2015 à la Résidence de l'Ambassadeur de France, Proparco, la filiale de l'AFD dédiée au financement du secteur privé, a présenté ses activités en Afrique de l'Ouest et en particulier au Ghana ainsi que ses outils financiers.

Proparco crée un environnement propice à la croissance du secteur privé

Le directeur régional de Proparco, Laurent Lafarge a confirmé que Proparco complète les activités des banques locales en fournissant un financement à long terme avec des prêts à échéance de plus de 5 ans (et jusqu'à 15 ans). Le montant minimum de financement par Proparco est de 5 millions $, au bénéfice de «champions» locaux, pour leur permettre d’être plus compétitif à l’échelle mondiale. Proparco fournit également des lignes de crédit aux banques locales afin qu'elles soutiennent à leur tour les strates inférieures du secteur privé.

Dans le mode d'intervention, Proparco peut se différencier par le fait qu'il prend des parts minoritaires dans le capital de sociétés privées, parfois conjointement avec des fonds d'investissement, dans le but d'institutionnaliser la société, d’améliorer la gouvernance et ce sur le long terme.

Il est à noter que, Proparco consacre la moitié de ses volumes de financement à l’Afrique subsaharienne.

Les engagements de l'AFD / Proparco

Les engagements annuels du groupe AFD dans le monde s’élèvent à plus de 8 milliards d'euros par an, dont 1 milliard € pour Proparco. Au Ghana, Proparco a engagé au cours de ces cinq dernières années 300 millions d'euros. Proparco et l'AFD ont, par exemple, contribué au financement d’un cycle combiné au niveau de la centrale thermique de Takoradi II, ce qui permettra d’augmenter de 110 MW la quantité d’énergie produite (de 200 à 310 MW), en utilisant la même quantité de gaz. En 2020, l'AFD et Proparco devraient augmenter leurs engagements de 2 milliards € et la moitié de ce montant sera consacré au financement de projets climat (atténuation et adaptation).

François Pukolas, l'ambassadeur de France au Ghana, a souligné la relation entre le Ghana et la France qui continue de croître, comme en témoigne la visite de John Mahama auprès du président français François Hollande à Paris en Octobre dernier et de nouveau lors de la conférence des Nations Unies, COP 21.

Amélie July, directrice de l'AFD au Ghana a fait réaffirmé les trois domaines d'intervention de l'AFD dans le pays :

  • l'agriculture et le développement rural,
  • l'énergie, et
  • le développement urbain.

Elle a également évoqué la stratégie actuelle de l'AFD d’augmenter le financement des énergies renouvelables en finançant directement les établissements d’État ou organismes gouvernementaux sans garantie de l'État.

 



Vers une augmentation du revenu des agriculteurs d'hévéa au Ghana

09/12/2015

L'accord de financement pour mettre en œuvre la phase V du projet Rubber Outgrowers Plantations (ROPP) a été signé ce 9 décembre 2015. Cette phase du projet verra la culture de 8 000 hectares de caoutchouc par environ 2 600 petits planteurs, dans plus de 400 communautés situées dans 33 districts différents de trois régions au Ghana.

Le projet Rubber Outgrowers Plantations

Depuis 1995, cinq phases de caoutchouc et deux phases de palmier à huile ont été réalisées avec les petits planteurs. La composante caoutchouc du programme est mise en oeuvre dans le cadre du Projet ROPP, avec l’l’Agricultural Development Bank (ADB) comme opérateur financier, Ghana Rubber Estates Limited (GREL) comme opérateur technique et l'Association des petits planteurs de caoutchouc (ROAA) représentant les agriculteurs.

Jusqu'à 19.000 tonnes de caoutchouc sec par an

Le nouveau financement, un  prêt concessionnel non souverain de 17,7 millions d'euros à l’ADB contribuera à réduire la pauvreté en augmentant le revenu des agriculteurs bénéficiaires. À noter que 30% des agriculteurs sont des femmes. En période de pointe, la production atteint en moyenne 19.000 tonnes de caoutchouc sec par an.Le projet participe également à la lutte contre le changement climatique par la séquestration du carbone.

Un projet dans la continuité de la coopération AFD - Agricultural Development Bank
 
La signature s'est déroulée le 9 décembre 2015 entre l'AFD et l’ADB en présence de l'ambassadeur de France au Ghana, François Pujolas. Ce dernier a salué la coopération croissante entre la France et le Ghana en matière culturelle, économique, éducative et sécuritaire, et a certifié que cela ne pouvait que continuer de progresser. Amélie July, directrice de l'AFD au Ghana, a souligné les 20 ans de partenariat fructueux entre l'AFD et l’ADB au Ghana. Le directeur général de l'ADB, Stephen Kpordzih, a quant à lui appuyé l’amélioration du revenu des agriculteurs parmi les impacts du projet.
 



L'AFD démontre que des solutions contre le changement climatique existent

27/11/2015

L’AFD a organisé une exposition photographique sur le thème « 60 solutions contre le changement climatique » le 10 Novembre à l'Alliance Française d’Accra lors de la cérémonie de remise de prix du concours de dessin sur le changement climatique.

Sensibilisation des jeunes générations
Lancé en septembre 2015 dans le cadre de l'Année européenne pour le développement, et dans la perspective de la conférence sur le changement climatique de Paris (COP 21), ce concours de dessin national a été organisé sous le thème « Les graines du changement - Planter une idée pour trouver des solutions au changement climatique au Ghana ».
L'objectif était de sensibiliser les jeunes générations sur le changement climatique et ses conséquences pour le monde, ainsi que de stimuler la créativité des élèves pour en faire les leaders de demain.

Organisé conjointement par l'Union européenne au Ghana, les ambassades de France et de Norvège, le ministère de l'Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation (MESTI), et l'Agence de Protection de l’Environnement (EPA), avec la collaboration d'ONG internationales, neuf écoles gagnantes ghanéennes ont reçu des prix pour les meilleurs dessins.

Plus de 400 écoles ont participé dans les 10 régions du Ghana après avoir participé à des séances d'information sur l'impact du changement climatique organisées par l'Agence de protection environnementale (EPA).
 
Les solutions contre le changement climatique existent
Ce fut l'occasion pour l'AFD d’exposer 21 photos de l’album "60 solutions face au changement climatique" produit par le photographe de renommée mondiale, Yann Arthus-Bertrand. Cet album est le fruit de la coopération entre sa Fondation GoodPlanet et l'AFD. Les images présentent quatre thèmes - vivre ensemble, nourrir la planète, l'efficacité énergétique et l’adaptation. Cette exposition illustre le fait que des solutions à la fois techniques et financières existent contre le changement climatique.

L'événement a vu la participation et l'implication active des ambassadeurs de l'Union européenne, de la France, de Norvège, le vice-ambassadeur du Royaume-uni, et du vice-ministre du MESTI. La présence de l'ex-président du Ghana, S. E. M. John Agyekum Kufuor, envoyé spécial des Nations unies pour le changement climatique a été particulièrement remarquée : il a procédé à l’inauguration formelle de l’exposition et à une visite explicative en compagnie de la directrice de l’AFD au Ghana.
 



L'AFD se fait connaitre au Ghana à travers une exposition photographique itinérante

10/07/2015

L’agence d’Accra a organisé une exposition photographique sur sept projets financés au Ghana à l’occasion de la célébration des 30 ans de l’AFD dans le pays. Cette exposition a commencé sa tournée à l’Alliance Française d’Accra, la capitale, puis à l’Alliance Française de Kumasi, en région Ashanti, en passant par le Club du Sport de Takoradi, en région Western, avant de revenir à l’agence.

Parmi les projets exposés, il y avait :

  • deux projets du secteur de l’Energie (Extension de la centrale thermique de Takoradi et Réhabilitation du barrage hydroélectrique de Kpong) ;
  • deux projets du secteur du Développement urbain (Construction de la route Awoshie – Pokuase et Fonds de dotation des collectivités locales) ;
  • deux projets du secteur de l’Agriculture et Environnement (Développement de plantations d’hévéa et Conservation du lac Bosumtwi)
  • et enfin, un projet du secteur privé (Microfinance à destination des femmes démunies).

Cette manifestation fut l’occasion d’aller à la rencontre du grand public et de faire connaitre les activités de l’AFD en dehors d’Accra. Cela a donné l’occasion à la société civile ghanéenne de poser des questions pertinentes sur ces projets et les activités de l’AFD d’une manière générale.
 



Célébration des 30 ans de l'AFD au Ghana

02/06/2015

En mai, l'AFD d'Accra a célébré son 30ème anniversaire au Ghana autour de quatre évènements principaux: un voyage de presse, le lancement officiel de l'anniversaire, une table-ronde ainsi qu'une exposition photographique.

L'anniversaire fut officiellement lancé en présence du Chef d'état-major à la Présidence, d'autres ministres et vice-ministres Ghanéens, des maires et de nombreux partenaires, sans oublier les médias. Le point d’orgue de la célébration fut la présentation du film documentaire « 30 ans de partenariat au Ghana ». Celui-ci décrit en images cinq des projets de l'AFD au Ghana dans l'agriculture, le développement urbain, l'énergie et le secteur privé.

Six maisons de presse ont d'ailleurs participé à un voyage de presse sur le site du barrage de Kpong. Il s'agit d'un projet AFD qui consiste en la réhabilitation des quatre turbines de la centrale hydroélectrique en vue de prolonger sa durée de vie de 20 à 30 ans. Enfin, une exposition photographique illustrant sept autres projets de l’AFD au Ghana a été exposée à l'Alliance Française d’Accra. L'exposition sera itinérante dans deux autres régions courant Juin.

Une table ronde sur « l'Efficacité de l'aide au Ghana », organisé à l'Institut ghanéen de gestion et des affaires publiques (Ghana Institute of Management and Public Affairs - GIMPA) qui aura permis de réexaminer la question de l’efficacité de l'aide au développement par les bailleurs traditionnels et émergents. Le directeur Adjoint du département Afrique, Alain Ries, qui était avec nous pour ces événements, a participé à la table-ronde au GIMPA en tant que panéliste.

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus