L'AFD au Ghana

 L’AFD a débuté ses interventions au Ghana en 1985, y ouvrant sa première représentation dans un pays anglophone. Depuis 1986, l’AFD a concentré ses opérations dans le domaine des infrastructures, principalement dans les secteurs des télécommunications, du transport et  de l’énergie. Photo © Paul Williams

À la une

Appel à contributions - Conférence internationale de l'AFD sur le développement - Communs et Développement

27/04/2016

La 12ème conférence internationale de l’Agence française de développement (AFD) sur le développement  se tiendra les 1er et 2 décembre 2016 à l’AFD. La date limite de réception des propositions de communication est fixée au 1er juin 2016.

La conférence est organisée en partenariat avec la Fondation pour les Études et Recherches sur le Développement International (FERDI), le Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE).

L'articulation Communs et dynamiques de développement

L’objectif de cette conférence est de rassembler et faire dialoguer les recherches menées sur l’articulation Communs et dynamiques de développement, à l’échelle internationale, en faisant appel à une pluralité de grilles d’analyse et de disciplines. Que nous enseignent les communs locaux en termes d’impact sur le développement des pays du Sud ? Comment appréhender les communs en termes d’acteurs, de modèles juridiques et d’indicateurs ? Comment caractériser les communs en termes d’interactions avec les sphères publique, marchande et politique ? Qu’est-ce que les communs apportent dans la réflexion sur les biens publics mondiaux ? 
Pour plus d’information, cliquer ici.

La conférence sera introduite par Gaël Giraud, chef économiste, AFD, CNRS, Paris, France. Les Keynote speakers confirmés sont :
- Jean-Michel Severino, président d’Investisseurs & Partenaires, directeur général de l’AFD de 2001 à 2010, ancien membre du Panel de haut niveau des Nations Unies sur l'agenda post-2015, président de la plateforme de réflexion Convergences
- Ravi Kanbur, professeur d’Economie à l’Université de Cornell, ancien directeur du World Development Report et ancien chef économiste pour l’Afrique à la Banque mondiale
- Amy Dahan, directrice de recherche émérite au CNRS et membre émérite du Centre Alexandre Koyré (CNRS-EHESS)
- Eduardo S. Brondizio, professeur d’Anthropologie à l’Université d’Indiana, co-directeur de l’Anthropological Center for Training and Research on Global Environmental Change (ACT) et membre de l’Advisory Board of the Ostrom Workshop in Political Theory and Policy Analysis à l’Université d’Indiana
- Chimère Diaw, directeur général du Réseau Africain des Forêts Modèles et membre du Réseau International des Forêts Modèles

 

Le comité scientifique fera connaître les communications retenues avant le 31 juillet 2016. Les textes définitifs devront être envoyés au plus tard le 31 octobre 2016.



L'AFD appuie la professionnalisation de la microfinance ghanéenne

21/03/2016

Le projet Microfinance Companies Capacity Improvement Project (MICCIP) a été officiellement lancé le 16 mars 2016. Il a pour objectif d'aider au renforcement de capacités des membres de l'association ghanéenne des institutions de microfinance (la GAMC) en appuyant les cours dispensés par son centre de formation, et à travers une assistance technique à ses membres.

 

Amélioration de la qualité des services financiers

L'assistance technique cible les membres du Ghana association of microfinance companies (GAMC) qui ont démontré un certain niveau de professionnalisme et de solides signes de durabilité. Environ cent (100) membres de GAMC, habilités par la Banque centrale du Ghana comme faisant partie du 2ème tiers de segment du marché seront évalués. Sur ces cent institutions de microfinances (IMFs), quarante (40) bénéficieront d'un «programme d'excellence» durant 40 mois. Cela permettra d'améliorer la qualité des services financiers offerts par les IMFs au Ghana.

L'ambassadeur de France au Ghana, François Pujolas, qui était l'invité d'honneur lors du lancement, a précisé que la subvention d'un million et demi d'euros au projet était financé à travers la Facilité Microfinance de 10 millions € que le gouvernement français met à la disposition de l'AFD chaque année. «Grâce à cet appui, la France fait la promotion de meilleures pratiques dans ce secteur difficile", a-t-il ajouté.

Amélie July, directrice de l'AFD Accra, a rappelé le rôle clé que joue la microfinance dans la stratégie du Groupe AFD pour réduire les inégalités; elle a salué l'efficacité de l'équipe GAMC, le projet ayant été mis en ordre de marche en un temps record. « Le projet contribuera à davantage de transparence dans le secteur de la microfinance pour un environnement financier social plus responsable et durable », a ajouté le président de GAMC, Collins Amponsah-Mensah.
 



La coopération internationale visite la centrale thermique de Takoradi

23/02/2016

Mis en service en novembre 2015, la centrale thermique de Takoradi II (TICO II) a été financée par Proparco, filiale de l'AFD en charge du secteur privé. Une visite du projet s'est déroulée dans le cadre d'une visite en région Ouest avec des représentants de la coopération internationale le 17 février 2016.

Augmentation de la capacité énergétique installée

Cette centrale thermique a augmenté la capacité installée d'environ 110 MW. Cette augmentation a été rendue possible grâce à la conversion des équipements à carburant et au gaz existants en une centrale à cycle combiné (utilisation de la chaleur résiduelle des turbines à combustion pour générer l’énergie supplémentaire, augmentant ainsi l'efficacité énergétique de l'usine sans émissions de gaz à effet de serre supplémentaires). La capatité est ainsi passée de 220 MW à 330 MW.

Deux générateurs à vapeur pouvant récupérer de la chaleur, une turbine à vapeur, un système de refroidissement d'eau de mer et du matériel connexe ont été installés.

Proparco a financé ce projet à hauteur de 40 millons de dollards US, dont 15 en sous-participation AFD, dans le cadre d'un consortium de neuf financiers, dirigé par l’IFC et le FMO (Pays-Bas).

Ce projet d’extension représente environ 5% du mix énergétique national, ce qui est non négligeable dans le contexte actuel de crise énergétique que connait le Ghana. En outre, il permet de réduire de 275 000 tCO2 les émissions de gaz à effet de serre, ce qui correspond aux émissions annuelles de CO2 de 275 millions de passagers sur des vols long-courriers. Il participe à l’atteinte de l’objectif INDC du pays (Intended Nationally Determined Contribution) qui consiste à réduire ses émissions de 15% d'ici 2030, par rapport à un scénario « business-as-usual ».



Appel à candidature - Master 2 professionnel en "Maîtrise d'ouvrage publique et privé" en France

19/02/2016

Le Centre d'études financières, économiques et bancaires (CEFEB), université d'entreprise de AFD, est spécialisé dans la formation technique de haut niveau dans le secteur bancaire, économique et financier. Il lance un appel à candidatures auprès des cadres moyens et supérieurs ou dirigeants pour un programme de formation du 05/09 au 25/11/2016 et du 06/02 au 28/04/2017 à Marseille, en France. Entre les deux sessions, les candidats devront retourner dans leurs institutions respectives et préparer leur mémoire.

Le coût de la formation et de l'hébergement seront pris en charge par l'AFD. Les frais de voyage pour les deux sessions seront assurés par l'employeur du candidat et l’AFD versera une indemnité journalière au candidat.

Critères de sélection
1. Etre francophone ou maîtriser la langue française, posséder de bonne base en anglais
2. Être âgé de moins de 39 ans lors de l’inscription, avec une expérience professionnelle d'au moins trois ans en tant que cadre, consultant, praticien du développement, etc.
3. Justifier d’un diplôme universitaire équivalent à un Master 1 (maîtrise), ou d’un diplôme de grande école (niveau bac +4)
4. Passer les tests de sélection prévus pour le 24/05/2016.

Pour plus de détail, veuillez contacter le coordonnateur local du programme à l’adresse mail dankwadd@afd.fr .

La date limite de soumission du dossier de candidature est le 16/03/2016.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.
 



Proparco, partenaire des banques locales pour le développement

14/12/2015

À l'occasion d'une conférence de presse tenue le 1er décembre 2015 à la Résidence de l'Ambassadeur de France, Proparco, la filiale de l'AFD dédiée au financement du secteur privé, a présenté ses activités en Afrique de l'Ouest et en particulier au Ghana ainsi que ses outils financiers.

Proparco crée un environnement propice à la croissance du secteur privé

Le directeur régional de Proparco, Laurent Lafarge a confirmé que Proparco complète les activités des banques locales en fournissant un financement à long terme avec des prêts à échéance de plus de 5 ans (et jusqu'à 15 ans). Le montant minimum de financement par Proparco est de 5 millions $, au bénéfice de «champions» locaux, pour leur permettre d’être plus compétitif à l’échelle mondiale. Proparco fournit également des lignes de crédit aux banques locales afin qu'elles soutiennent à leur tour les strates inférieures du secteur privé.

Dans le mode d'intervention, Proparco peut se différencier par le fait qu'il prend des parts minoritaires dans le capital de sociétés privées, parfois conjointement avec des fonds d'investissement, dans le but d'institutionnaliser la société, d’améliorer la gouvernance et ce sur le long terme.

Il est à noter que, Proparco consacre la moitié de ses volumes de financement à l’Afrique subsaharienne.

Les engagements de l'AFD / Proparco

Les engagements annuels du groupe AFD dans le monde s’élèvent à plus de 8 milliards d'euros par an, dont 1 milliard € pour Proparco. Au Ghana, Proparco a engagé au cours de ces cinq dernières années 300 millions d'euros. Proparco et l'AFD ont, par exemple, contribué au financement d’un cycle combiné au niveau de la centrale thermique de Takoradi II, ce qui permettra d’augmenter de 110 MW la quantité d’énergie produite (de 200 à 310 MW), en utilisant la même quantité de gaz. En 2020, l'AFD et Proparco devraient augmenter leurs engagements de 2 milliards € et la moitié de ce montant sera consacré au financement de projets climat (atténuation et adaptation).

François Pukolas, l'ambassadeur de France au Ghana, a souligné la relation entre le Ghana et la France qui continue de croître, comme en témoigne la visite de John Mahama auprès du président français François Hollande à Paris en Octobre dernier et de nouveau lors de la conférence des Nations Unies, COP 21.

Amélie July, directrice de l'AFD au Ghana a fait réaffirmé les trois domaines d'intervention de l'AFD dans le pays :

  • l'agriculture et le développement rural,
  • l'énergie, et
  • le développement urbain.

Elle a également évoqué la stratégie actuelle de l'AFD d’augmenter le financement des énergies renouvelables en finançant directement les établissements d’État ou organismes gouvernementaux sans garantie de l'État.

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus