L'AFD au Ghana

L'AFD a commencé ses activités au Ghana en 1985, marquant ainsi l'ouverture de la première représentation dans un pays anglophone. Proparco, sa filiale en charge du secteur privé, a réalisé ses premières opérations en 1990 et FFEM (Fonds Français pour l'Environnement Mondial) en 2005. Au cours des 30 dernières années, le groupe AFD a concentré ses activités sur les grands projets économiques de développement d'infrastructures dans le pays, notamment dans les secteurs de l’agriculture, des transports et de l'énergie. 

Du fait de l’application de la Doctrine Lagarde, l’AFD n’engage plus de prêts souverains depuis fin 2012 (la signature de Kumasi extension étant une exception). Aujourd’hui, sa stratégie s’oriente davantage vers le financement des sociétés publiques (prêts non-souverains) et du secteur privé.

Photo © Paul Williams

À la une

Signature d’une convention de financement en faveur de PROCREDIT pour le financement des méso-entreprises au Ghana

16/11/2009

Une convention de financement d’un projet pilote de développement de la mésofinance au Ghana a été signée le 13 novembre 2009 à Accra avec l'institution financière PROCREDIT.

Lancement officiel du projet d'eau et d'assainissement Brong Ahafo

25/05/2009

Le projet AFD d’eau et d’assainissement en Brong Ahafo a été officiellement lancé par le vice-Président de la République du Ghana, en présence de l’Ambassadeur de France et du directeur de l’Agence, le 22 mai 2009 dans la ville de Sunyani.

L’AFD finance pour un montant de 18,6 millions d’euros un projet qui doit assurer un accès durable à l’eau potable à 330 000 personnes et équiper 5000 ménages et 161 écoles et dispensaires en latrines dans la région Brong Ahafo, au centre-ouest du Ghana. Essentiellement en zone rurale, il comporte également une composante pilote sur les zones périurbaines. La compétence de la desserte en eau est aujourd’hui mal définie dans ces espaces en marge de la ville et de l’arrière-pays où la croissance urbaine nécessite une extension rapide des réseaux.

Le 22 mai 2009, dans la ville de Sunyani, une cérémonie a officiellement lancé la mise en œuvre du projet sur le terrain. Présidée par le vice-Président de la République, elle a réuni des hautes personnalités du Gouvernement et du Parlement. La qualité de cette assemblée marque la reconnaissance de haut niveau des actions de la France au travers de l’AFD au Ghana dans le secteur de l’eau.

Les discours de l’ambassadeur de France et du vice-Président se sont fait écho en soulignant des priorités communes et la volonté de collaborer à de nouveaux projets.

Le projet se distingue par son montage durable et concerté avec les opérateurs et acteurs ghanéens. En particulier :

- Les procédures de passation de marchés suivront le cadre législatif national complété par des clauses environnementales et sociales ;
- La planification et la mise en œuvre en milieu rural et dans les petites villes seront assurées par les districts, conformément au processus de décentralisation et au manuel national de mise en œuvre des projets ;
- Un volet de renforcement des capacités répondra aux besoins en formation, communication et logistique ;
- Après quatre années d’équipement des communautés, une année supplémentaire permettra un accompagnement des acteurs locaux dans la prise en main des installations et de leur maintenance.



Agence Française de Développement (AFD) celebrated the 50th anniversary of CEFEB, its Corporate University headquartered in Marseilles, France on 24th September 2014 with a Roundtable on the theme “Moving to the Next Level – Ghana’s Transformation Agenda” and a Photo Exhibition dubbed “From the Blackboard to E-learning”.  Hosted by Alliance Française, the Exhibition showcases the different stages in the life of CEFEB, from its very beginning as a centre for training AFD’s collaborators on the ground to presently a centre of transfer of skills and innovation for development with the capacity of providing distance education (e-learning).

 

CEFEB (Centre for Financial, Economic and Banking studies) delivers high level technical training in banking, finance and project management to decision-makers and managers of AFD’s partner countries, mainly in Africa.  Specifically designed to provide solutions to development challenges or to meet needs expressed by AFD’s collaborators, CEFEB’s Master's programme crosses the boundary between theoretical research and proven operational practices in the field, thus building capacity and eventually human capital for the promotion of economic growth and development.

Here in Ghana, 30 executives from various companies, agencies and government ministries have graduated from CEFEB’s Master of Project Management and Public or Private Sector Financing.  In addition to that, many senior executives have benefited from CEFEB’s ad-hoc seminars on specific themes such as Public Private Partnership, Public Finance Management, etc. Tailor-made seminars can also be organised upon request from local institutions. 

Every year, call for submission of applications to the Master’s programme is sent out in January or February to organisations in both public and private sectors, especially financial institutions and ministries.  Successful applicants get the opportunity to go to Marseilles, France, to undertake the Programme.  Each programme is broken into two sessions of 2½ months each within the year.  Candidates are thus able to return to Ghana in between the two sessions to continue their official duties.  This ensures that, even though the candidate is pursuing higher studies, his or her professional duties are not seriously perturbed.

For the last admission process that ended in June 2014, one candidate emerged successful from a para-statal institution to pursue the 2014-2015 Master’s programme in  Marseilles, France.
 



 
   
 ...  16 
17 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus