Vidéothèque

►Santé, appui à l'entreprise sociale Nutri'zaza [+]

 

 

 

La situation nutritionnelle des enfants à Madagascar est très précaire et structurellement fragile. Le projet consiste à appuyer la création d’une entreprise sociale afin de développer et pérenniser la production et la diffusion  de complément alimentaire (Koba Aina) pour des enfants de 6 à 24 mois  à un prix abordable pour les couches défavorisées.
Il s’agit de passer du concept projet à la logique d’entreprise pour étendre le dispositif développé par le GRET dans le cadre du projet Nutrimad.
 

► Cap Export [+]

 

Le projet CAP EXPORT MADAGASCAR, programme d’appui aux entreprises, piloté par la Chambre de Commerce et d’Industrie France Madagascar et financé par l’AFD et  la Direction Générale du Trésor (France), accompagne des entreprises malgaches ayant des projets à l’export. L’objectif est d’appuyer les opérateurs dans leurs promotions et actions commerciales.

► Santé Sud [+]

 

 

Le PACSS  (Programme d’Appui Conjoint au Secteur de la Santé)  vise à contribuer à l'amélioration de la santé de la population malgache, en particulier les populations les plus vulnérables. Son objectif est de contribuer au renforcement du système de santé afin d’augmenter l’utilisation des services de santé, en ciblant particulièrement la santé maternelle et infantile.

Deux objectifs spécifiques sont retenus : renforcer la disponibilité, l’accessibilité et la qualité des soins, en visant particulièrement la santé maternelle ; et améliorer l’organisation et la gestion du système de santé.
Le financement de l’installation des médecins généralistes communautaires (MGC) par l’ONG Santé Sud contribue à améliorer l’accès aux soins de qualité en faveur des populations dans les zones enclavées. Ce dispositif est reconnu par le Ministère de la Santé comme étant complémentaire aux réseaux de centres de santé publics.
 

► "Femmes lumière" Itinéraire de cinq femmes leaders de leur communauté [+]

 
 
Cinq femmes charismatiques dans cinq pays différents: Haïti, Côte d'Ivoire, Cambodge, Madagascar et Bangladesh. Face à la misère, chacune à sa manière prend son destin en main et s’invente un autre avenir, avec pour arme la microfinance.

Regroupées dans des caisses d’épargne villageoises, ces femmes développent une approche économique alternative afin de sortir de la pauvreté, de gagner en indépendance et de faire évoluer les mentalités.
Au-delà de ces trajectoires individuelles, « Femmes Lumière » entend apporter des réponses à ceux qui questionnent l’efficacité et l’impact durable de la microfinance.

 Découvrir le portrait de Philomène , 55 ans "Compteuse" (comptable), membre fondatrice du groupe AVOTRA (espoir en malgache).

 

 

► Les agricultures familiales, une chance pour la planète [+]

 

Les agricultures familiales forment la base sociale de la plupart des pays en développement tout en contribuant à l'approvisionnement des marchés domestiques mais aussi internationaux. Premier secteur d'emploi au monde, elles constituent aussi, paradoxalement, la grande masse des agriculteurs en situation de pauvreté et d'insécurité alimentaire. L'Agence Française de Développement promeut l'agriculture familiale comme un modèle d'organisation et de production capable de réduire la faim et la pauvreté, d'améliorer la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles, la protection de l'environnement, en particulier dans les zones rurale.

Mise à jour en mai 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus