500.000 euros pour l’élaboration des études dans le secteur de la formation professionnelle

16/02/2016

Les études préparatoires financées dans le cadre de cet accord serviront de base pour déterminer des projets à financer dans les secteurs du tourisme et de l'énergie pour la période 2016 -2019. La subvention s'inscrit dans le mécanisme du contrat de désendettement et de développement (C2D).

 


Le C2D ou mécanisme d'utilisation des fonds d'annulation de la dette fait l’objet d’un accord entre la France et le Mozambique.  La convention portant sur l’utilisation de la dernière tranche du C2D d’un montant de 17,5 millions d'euros a été signée en juillet 2015, à l’occasion de le visite du Président Nyusi en France.

De ce montant, 500 000 euros ont été alloués à la mise en place du Fonds d'Étude dans l'objectif de réaliser les études préparatoires des projets de formation professionnelle afin de:

  •  préciser le contenu des projets de formation
  • définir le montage institutionnel des projets
  • étudier leur impact en termes de création d’emploi et de renforcement des capacités.

Ce projet participera à répondre aux défis du pays concernant le développement de la formation technique et professionnelle qui est une priorité du gouvernement du Mozambique.

La signature de la Convention Fonds d'Étude s'est déroulée entre le gouvernement du Mozambique représenté par le ministre de l'Économie et des Finances Adriano Maleiane, l'ambassadeur de France, Bruno Clerc, et l'AFD représentée par la directrice de l'agence, Virginie Dago  le 12 février 2016.



Développer les compétences pour réussir les partenariats public-privés en Afrique

15/02/2016

Maputo, février 2016 – L’African Legal Support Facility (ALSF), l’Agence Française de Développement (AFD) et Expertise France (EF) ont organisé conjointement un séminaire sur les Partenariats Public-Privés (PPP). L’objectif de ce séminaire est de renforcer la capacité des gouvernements africains à structurer des projets en PPP dans une logique « gagnant-gagnant » avec pour enjeu de répondre de manière efficace aux besoins de financement des infrastructures en Afrique.

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Joseph Ribeiro, représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Mozambique, a souligné la pertinence de ce séminaire régional dans un contexte où les besoins en infrastructures publiques sont importants, ce qui implique pour les gouvernements africains d’attirer les investissements du secteur privé.
 
La directrice de l’AFD à Maputo, Mme Virginie Dago, a quant à elle rappelé la nécessité de diffuser les bonnes pratiques grâce à l’intervention d’experts techniques mais aussi l’importance des échanges entre pairs amenés sur le terrain à initier et mettre en œuvre des PPP’s pour assurer le développement et la réussite de ces projets conçus en PPP.

 

Le séminaire qui s’est tenu à Maputo du 1er au 5 février 2016 a réuni 27 candidats provenant de 8 pays africains : Kenya, Malawi, Mozambique, Nigeria, Rwanda, Tanzanie, Soudan et Zimbabwe. Le groupe de participants était composé de régulateurs, d’avocats des secteurs public ou privé, et de professionnels des services financiers.

La formation a permis de présenter une vision globale des différents modèles de contrats à disposition des organisations publiques. Elle a également traité des principes directeurs de la structuration d’un financement de projet, du contrôle financier d’un partenariat public-privé – avec la question centrale du partage des risques entre l’entité publique et privée – de l’élaboration des principales dispositions d’un contrat PPP, et des instruments pour en négocier les aspects financiers.

Par ailleurs, les participants ont pu visiter le Port de Maputo et échanger avec le directeur du Port sur les enjeux de son développement qui passera notamment par le développement de PPP. Le Port de Maputo, premier port du Mozambique, est stratégiquement relié à l’Afrique du Sud (Gauteng) et aux pays enclavés de la région dont le Zimbabwe et la Zambie.

Il s’agit du 8ème séminaire d’un cycle de formation dédié aux gouvernants africains impliqués dans les PPP et comportant des séminaires d’introduction aux PPP, comme celui qui vient de se tenir à Maputo, ainsi que des séminaires sectoriels (énergie, transports et services urbains).
 



70,5 millions de dollars pour la réhabilitation de l'Aéroport International de Maputo

09/12/2015

Le 8 décembre 2015, Journée Internationale de l’Aviation Civile, a été l’occasion pour le Président des Aéroports du Mozambique (ADM) et les Ambassadeurs de l’Union européenne et de France de célébrer l’avancée des travaux de réhabilitation de la piste de l’aéroport de Maputo et d’inaugurer son nouveau terminal cargo. Le projet, en permettant notamment d’accueillir tout type d’avions et d’augmenter le trafic transitant par le Mozambique, renforcera le statut international de  l’aéroport de Maputo et permettra d’améliorer la place du Mozambique dans le trafic aérien mondial.
 

Ce projet, financé par l’Agence Française de Développement et par des fonds européens (Banque Européenne d’Investissement et facilité Africa Infrastructure Trust Fund), fait suite à l’inauguration du terminal international de l’aéroport en 2011 puis du terminal domestique en 2012. Il s’inscrit dans une nouvelle stratégie de développement des infrastructures aériennes mozambicaines visant à recentrer les départs et arrivées internationaux autour des aéroports de Maputo, Beira et Nacala. Cette stratégie sera en outre approfondie via le développement d’un plan directeur, également financé par le projet, qui permettra à ADM et au Ministère des Transports de prioriser les investissements à consentir au niveau des différents aéroports du pays pour ces 15 prochaines années.
 



Signature d'une convention d’Appui Budgétaire Global au bénéfice de la République du Mozambique

02/12/2015

Le 4ème contrat C2D, signé le 20 juillet 2015 à l’occasion de la visite du Président Filipe Nyusi en France, a validé l’utilisation d’une enveloppe de 10 millions d'euros, sur les 17,5 millions d’euros disponibles, pour financer l'appui budgétaire global de la France au bénéfice de l’Etat mozambicain.

La France, représentée par son Ambassadeur au Mozambique, Bruno Clerc, a signé la convention d’Appui Budgétaire Global qui régit ce financement. Le montant sera décaissé en quatre tranches annuelles, la première, d'un montant de 4 millions d'euros, devant être décaissée avant la fin de l'année 2015.

La contribution française directe à l’appui budgétaire s’inscrit dans le cadre du groupe de coordination de l’aide des bailleurs composé de 14 pays qui soutiennent la mise en œuvre et le suivi du plan quinquennal du gouvernement pour réduire la pauvreté et promouvoir la croissance inclusive.
 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus