Contexte d'intervention au Tchad

L'AFD AU TCHAD [+]

 Crédit : AFD N'Djaména

Pays d’Afrique centrale d’une superficie de 1 284 000 km², en grande partie situé sur des terres désertiques, le Tchad réunit une population de 13 millions de personnes aux origines, coutumes et langues diverses.


Reposant traditionnellement sur l’élevage et l’agriculture, l’économie tchadienne a enregistré une croissance importante à partir de 2003 grâce à l’exploitation pétrolière. Cette ressource représente 30 % du PIB du pays, plus de 80 % de ses recettes d’exportation et une part prépondérante de ses recettes budgétaires.


Après plusieurs décennies d’instabilité récurrente, le Tchad bénéficie depuis 2010 d’une situation plus apaisée qui a été mise à profit pour mettre en œuvre une ambitieuse politique de développement dans le cadre du Plan national de développement 2013-2015. Cette politique a permis l’atteinte du point d’achèvement de « l’Initiative pour les pays pauvres très endettés (PPTE) » en avril 2005 et, consécutivement, l’annulation d’une grande partie de la dette bilatérale et multilatérale du pays.


Cependant, la croissance économique, très dépendante du cours du pétrole et du régime des pluies, s’est révélée peu inclusive : le taux de pauvreté demeure très élevé (47 % de la population) et le Tchad est classé 185ème sur 187 au titre de l’indice de développement humain en 2015. 

L’insuffisante diversification économique du Tchad, couplée à une trajectoire démographique qui absorbe lune grande partie des fruits de sa fragile croissance économique, laisse poindre des défis immenses pour le développement économique et social du pays attendu par les populations tchadiennes.

Au Tchad, l’AFD a une expérience de plus de 50 ans. Après une période dominée dans les années 90 par des interventions dans le développement rural, notamment le coton, les aides budgétaires et les infrastructures, les difficultés du pays l’ont conduit à se centrer dans la décennie 2000 sur:

  • l'eau et l'assainissement (45 M€) ;
  • les secteurs sociaux de l’éducation et de la santé (28 M€) ;
  • l'agriculture et la sécurité alimentaire (19 M€) ;
  • les infrastructures et le développement urbain (11M€).

Ses objectifs centraux dans la période à venir sont de contribuer à la prévention des conflits, de renforcer les capacités des acteurs et de soutenir la mise en place de politiques nationales ambitieuses.  

L’action est orientée vers les résultats, au service du Tchad, avec des comptes rendus aux contribuables français, notamment sous la forme d’audits et d’évaluations systématiques des financements accordés. 
 

 

L'AGENCE DE N'DJAMENA [+]

 Crédit : Béridabaye NDILKODJE

L’Agence locale de N’Djaména est dirigée par Jean-Marc Pradelle et se compose de treize personnes. 

Quatre chargés de mission dont le directeur adjoint, M. Cador, sont en charge de la partie opérationnelle, appuyés par une équipe locale de support et de gestion. 
 
Les bureaux de l’AFD au Tchad sont situés route de Farcha et sont ouverts les lundi, mardi et jeudi de 7H30 à 13H, puis de 15H à 18H ; et les mercredi et vendredi de 7H30 à 13H
 
Mise à jour en juillet 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus