Les jeunes instituteurs de l'ENI Tabligbo - Promo 2013 - © AFD Lomé Noël Améblé

295 Elèves-instituteurs ont reçu leur Certificat d'aptitude à la fonction d'enseignant

05/03/2014
Le ministère des Enseignements primaire et secondaire a invité l’ambassade de France et l’AFD à prendre part, ce 28 février, à la cérémonie de remise de Certificats d’aptitude à la fonction d’enseignants (CAFE) à 295 élèves-maîtres en fin de formation, à l’École nationale d’instituteurs de Tabligbo. Ils seront au total, près de 1011 jeunes instituteurs à sortir, cette année 2014, des trois Écoles (Dapaong, Notsè et Tabligbo) avec un statut " d’Instituteur-adjoint." 
 
 
Les élèves réunis dans l'amphithéatre de l'Ecole pour la cérémonie
 
 
Les 10 premiers de la promotion primés    
 
L'AFD soutient une éducation de base et de qualité
Dans le cadre du projet Education pour tous au Togo (EPTT – 10 M€, soit 6,5 milliards FCFA –  en cours d'achèvement), l’AFD a fortement souenu la relance de la formation initiale des instituteurs.
 
Pour rappel – Durant les années 90 et 2000, les enseignants togolais ont principalement été recrutés par les communautés, le plus souvent sans aucune formation préalable. Avec l’appui de l’AFD, le ministère des Enseignements primaire et secondaire (MEPS) a ainsi donc procédé à :
  • la refonte des programmes de formation, la formation des professeurs des Écoles normales d’instituteurs (ENI). Sur ce plan, l’accent a été mis sur la professionnalisation des futurs instituteurs et la maîtrise des techniques de pédagogies actives ;
  • la construction et l’équipement des ENI de Tabligbo et Dapaong, de deux écoles primaires d’application et la réhabilitation de l’ENI de Notsè.
La participation de l’AFD s’élève au total pour cette seule opération à 1.3 M€, soit 873 millions FCFA.
 
La relance de la formation initiale et continue des personnels enseignants
 
L’AFD a ainsi contribué à réhabiliter et construire un réseau de six ENI réparties dans le pays. Trois sont déjà fonctionnelles, le reste le sera d’ici fin 2014, avec l’appui cette fois-ci du Partenariat Mondial de l’Éducation. Au total, la capacité globale d’accueil sera de 1900 places.
 
La formation des instituteurs a repris dès 2009, avec une première cohorte de 511 Élèves-maîtres (EM), formée à l’ENI de Notsè. Une deuxième cohorte de 1 370 EM a été formée en 2011 - 2012 dans les ENI de Notsè et de Dapaong. La troisième, de 1 011 élèves, a été recrutée en 2013 dans les ENI de Notsè, Dapaong et Tabligbo et termine sa formation fin février 2014.
 
   Le recrutement et les activités dans les ENI – Les élèves-maîtres sont recrutés sur concours parmi les titulaires du Baccalauréat ou parmi les enseignants volontaires en poste, possédant le Certificat d’aptitude pédagogique (CAP). Après neuf mois de formation à l’ENI, avec des séquences alternées dans les écoles associées de la région, ces jeunes instituteurs seront ensuite affectés, à la rentrée scolaire suivante, dans les écoles primaires publiques du pays. La prochaine promotion 2014 - 2015, d’environ 950 élèves-maîtres devrait être recrutée pour un démarrage effectif à la rentrée scolaire d’octobre 2014.
 
Les activités de formation dans les Écoles sont essentiellement marquées par un stage d’imprégnation, l’administration des modules inscrits dans le curriculum de formation, les travaux dirigés, les conférences, les ateliers de fabrication de matériels didactiques, les activités socio-éducatives et culturelles. Une évaluation ponctuelle vient ensuite boucler cette première phase de formation.

 
Les élèves-maîtres de l'ENI Dapaong, en formation aux activités sportives
 
Exposition, à la cérémonie, des matériels didactiques fabriqués par les élèves-maîtres  
 
À la seconde phase, les « normaliens » effectuent des stages en responsabilité, leur permettant de toucher du doigt les réalités de la pratique de classe dans toutes les options. Ils sont également initiés à la gestion pédagogique, administrative et financière des écoles.
 
Le corps professoral et l’administration de l’ENI assure le suivi durant les stages en collaboration avec le personnel de terrain que sont les inspecteurs, les directeurs d’écoles et les enseignants titulaires de classe des écoles associées. La soutenance des rapports de stage et l’évaluation finale mettent ensuite fin à la formation.
 

 



 

   Présentation structurale du bâtiment des ENI construites par le projet – Véritable petit campus, le plan-type d’une ENI comprend:
  • un amphithéâtre de 320 places ;
  • une salle polyvalente de 100 places,
  • deux salles polyvalentes de 20 places ;
  • neuf salles de classes de 50 places chacune ;
  • une salle des professeurs ;
  • deux salles de soins ;
  • un centre de ressources composé d’une salle informatique et d’une bibliothèque ;
  • sept bureaux pour l’administration ;
  • onze cabines toilettes.
Le bâtiment de l'ENI Tabligbo - © AFD Lomé - Nicolas Gury
 
Les résultats de fin d’année à l’ENI de Tabligbo
 
À l’instar des ENI de Notsè et de Dapaong, Tabligbo, nouvellement construite, a démarré ses premières activités scolaires le 13 mai 2013, avec un effectif recruté de 296 élèves-maîtres pour les deux options, à savoir le préscolaire et le primaire. Sur cet effectif resté constant jusqu’à la fin de l’année scolaire, on pouvait noter 112 filles inscrites pour 184 garçons, une parité filles/garçons assez encourageante. A la suite des évaluations finales, un seul élève sera jugé inapte à la fonction d'enseignant.
  Mlle Ahuéfa Améwuamé, 1ère de la promotion et des trois ENI, recevant
son attestation des mains du MEPS, Florent Maganawè
 
© Photos AFD Lomé - Noël Améblé
 
Nouvel appui à l’éducation au Togo : Projet d’appui à la réforme du collège (PAREC)
 
Le prochain concours de l’AFD, le Projet d’appui à la réforme du collège (PAREC – 8 M€, soit 5,245 milliards FCFA), comporte une composante dédiée au prolongement de ce précédent appui à travers un accompagnement technique sur le pilotage administratif des ENI et l’amélioration de la qualité de la formation.
 
Le représentant de l’ambassade de France a exprimé sa vive émotion face à ces futurs instituteurs qui iront bientôt exercer leur profession dans les quatre coins du Togo. Il a également félicité les équipes du MEPS pour la mise en place effective de cette ambitieuse opération qui figurait parmi les réformes clés du PSE. Il a enfin exhorté les autorités à poursuivre leur effort en lançant sans plus attendre un nouveau concours de recrutement d’élèves-maîtres pour la rentrée à venir.
 
Une séquence vidéo sur l'exécution de l'Hymne de l'École par les futurs enseignants (1'20).

 



 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus