Vidéos de l'AFD au Mexique

Le FFEM, un fonds pour la préservation de l'environnement

► Qu’est-ce que le FFEM ? [+]

Le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) est un fonds public créé en 1994 par le gouvernement français à la suite du Sommet de Rio.

Instrument de la politique française de coopération et de développement, l’objectif principal du FFEM est de favoriser la protection de l’environnement dans les pays en développement tout en créant une dynamique sociale et économique de responsabilisation directe des acteurs locaux dans la préservation des ressources naturelles.

Depuis vingt ans, le FFEM permet de promouvoir des actions pilotes innovantes ayant un impact positif en termes :

  • de protection de la biodiversité ;
  • d'atténuation et adaptation au changement climatique ;
  • de lutte contre la dégradation des terres et désertification ;
  • de préservation des eaux internationales ;
  • de lutte contre les polluants organiques persistants ;
  • et de protection de la couche d’ozone stratosphérique.

► L’intervention du FFEM au Mexique [+]

Quatre projets FFEM sont actuellement en cours au Mexique :
 

  • Un projet pilote dans le secteur de la destruction des substances appauvrissant la couche d’ozone (SAO) au Mexique, financé par la part bilatérale des contributions françaises au Fonds multilatéral, pour un montant de 0,3 million d’euros ;

 

  • Un projet pilote dans le cadre du financement « Appui aux financements innovants de la conservation de la biodiversité » au réseau régional RedLAC. Il cherche à valoriser les bonnes pratiques de pêche via la limitation des captures accidentelles de tortues Luths en basse Californie (montant : 0,25 million d’euros). L’objectif : vendre des crédits de compensation aux pêcheurs américains afin qu’ils financent l’adoption de bonnes pratiques d’évitement de captures accidentelles de tortues par les pêcheurs artisanaux mexicains ;

   

  • Un financement FFEM (1 million d’euros) à MAR Fund pour financer de petits projets d’ONG en appui aux aires marines protégées entre le Mexique et le Honduras ;

 

  • Un projet d’ « appui à la conservation de la biodiversité au Mexique ». D’un montant de 1,5 million d’euros, il porte sur l’expérimentation au niveau du corridor biologique Ameca-Manantlán (État de Jalisco, dans l’ouest du pays) des actions prioritaires discutées entre la Commission nationale des aires protégées (CONANP) et l’AFD dans le cadre du financement budgétaire AFD «biodiversité». Le projet cherche en particulier à développer de nouveaux schémas de gouvernance locale pour assurer une gestion intégrée des territoires, en s’inspirant (à la demande des partenaires mexicains) du modèle français de parc naturel régional.

 

Enfin, un projet de 1,5 million d’euros sur l’aménagement durable et la préservation de la zone patrimoniale de Xochimilco, zone humide située à l’intérieur de la ville de Mexico, unique par sa valeur naturelle et culturelle, est actuellement à l’étude et devrait être approuvé en juillet 2014.


Accédez au site du FFEM en cliquant ici

 

Mise à jour en août 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus