L'activité de l'AFD

L’AFD est un établissement public qui opère depuis plus de 70 ans pour lutter contre la pauvreté et participer au développement durable, économique et social. Il met en œuvre la politique de coopération pour le développement définie par le gouvernement français. L'AFD est présente dans le pays depuis 1997.

Avec un réseau de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde, l’AFD finance et accompagne des projets qui visent à améliorer les conditions de vie des populations, à soutenir la croissance économique et à préserver l’environnement : éducation, santé, soutien à l’agriculture et aux petites entreprises, développement urbain, transports publics, eau et assainissement, préservation des forêts, atténuation et adaptation des effets du changement climatique.

En 2014, l’AFD a accordé plus de 8 000 millions d’euros pour le financement de projets dans une centaine de pays dans le monde et en Outre-Mer. Ces projets ont permis la scolarisation de 2 millions d’enfants et la formation professionnelle de 332 000 personnes ainsi que l’approvisionnement en eau potable de 2,75 millions de personnes. Cette même année, les projets d’efficience énergétique ont permis d’économiser 11,7 millions de tonnes de CO2.

Proparco est la filiale de l’AFD spécialisée dans le financement de projet du secteur privé. Son principal actionnaire est l’AFD qui possède 63% de son capital. Le reste de l’actionnariat se compose de banques françaises et internationales privées, de fonds éthiques et de fondations. La mission de Proparco consiste à appuyer les investissements privés, que ce soit au moyen de financements directs aux entreprises ou indirectement via l’intermédiation financière.

L’AFD et Proparco accordent des financements à la République Dominicaine depuis 1997. Au cours des dix premières années, le Groupe AFD a financé différents projets publics et privés pour le développement rural et agroindustriel, l’environnement, l’éducation supérieure et le secteur bancaire et financier, tels que :

  • Un projet appuyant la caféiculture à travers l’Institut Dominicain du Café (17 millions d’euros)
  • Un projet de reforestation de la Cordillère Centrale qui représente le principal bassin hydrographique de la région agricole du Cibao, exécuté par l’association Plan Sierra (3,1 millions d’euros)
  • L’agrandissement et la modernisation des campus de l’université PUCMM à Santiago et Santo Domingo ; l’ouverture de programme de prêts étudiants au bénéfice de l’université (5 millions d’euros) qui a permis à quelques 1 500 étudiants dominicains et haïtiens aux revenus modestes de financer des études supérieures de qualité ;
  • La création d’une ligne de production d’oranges par le groupe agro-industriel Rica
  • Différentes lignes de crédit d’investissement octroyées aux principales banques commerciales et aux institutions de microfinance du pays pour le financement de PME.

A partir de 2009, le Groupe AFD en République Dominicaine a pu accorder des financements pour des montants supérieurs grâce la mise en œuvre d’une stratégie mettant l’accent sur l’aménagement territorial, les infrastructures et la mobilité urbaine, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’éducation supérieure et la santé, tant avec l’État dominicain qu’avec le secteur privé.

 

1 – La ville durable, l’environnement et les énergies renouvelables

  • L’aménagement territorial et le développement urbain

L’accompagnement d’une croissance démographique et économique rapide requiert une planification territoriale correspondant aux besoins de la population et des entreprises.

La gestion de l’eau et son assainissement, le traitement des déchets, l’ordonnancement des quartiers précaires, la construction de logements sociaux, la modernisation des transports publics, sont autant de défis à relever pour le Gouvernement et les municipalités du pays. Il s’agit du principal secteur stratégique d’intervention du département Amérique latine et Caraïbes au sein du Groupe AFD.

 

  • L’environnement et les énergies renouvelables :

La République Dominicaine bénéficie d’un environnement diversifié qui a contribué à son développement économique notamment par le secteur touristique. Mais, ce milieu naturel se voit menacé par la pression démographique, par la concentration urbaine et par l’accroissement rapide de l’activité industrielle. L’AFD finance des projets dans le secteur environnemental, en particulier par le soutien à des programmes de reforestation de la Cordillère Centrale. De même, elle évalue les projets publics et privés d’énergies renouvelables qui permettent de diversifier la matrice énergétique du pays et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

2 – Le développement humain : santé, éducation supérieur et formation professionnelle

Ces dernières décennies, le développement économique de la République Dominicaine a contribué à l’amélioration des conditions de vie d’une partie croissante de la population.

Cependant, l’accès de la population à des services de santé et d’éducation de qualité demeure problématique. Afin de pallier les déficits du service public dans ces deux secteurs, l’offre privée prend de plus en plus de sens. Dans ce contexte, le Groupe AFD appuie les plans d’expansion et de modernisation des universités et des centres de santé, ce qui contribue à accroitre l’accès à ces services (soins de patients défavorisés, prêts étudiants, etc.).

3 - Le soutien au secteur privé et particulièrement au développement des PME

Le soutien au secteur privé consiste principalement à appuyer des programmes d’investissement d’entreprises ou d’entités privées (organisation à but non lucratif) dans le domaine infrastructurel, agricole, sanitaire, éducatif, de la microfinance, etc.

 

  • Lignes de crédit et garanties à des banques commerciales pour le financement de projets d’investissement :

Afin d’améliorer la compétitivité et la productivité, le Groupe AFD concède à différentes banques dominicaines des lignes de crédit à long terme en dollar et des garanties pour le financement de projets d’entreprises et de PME exportatrices.

 

  • La microfinance :

En République Dominicaine, une partie importante de la population n’est pas bancarisée : sa capacité d’épargne et ses besoins en prêt productif ou à la consommation sont incroyablement bas par rapport aux coûts impliqués par un service bancaire classique. Le microcrédit représente un canal fondamental pour satisfaire les besoins d’investissements des micro-entreprises et des PME, contribuant ainsi au développement économique et à la réduction de la pauvreté. Le Groupe AFD soutient le secteur de la microfinance à travers des crédits d’investissements dont l’impact économique est majeur, ainsi qu’à travers des programmes d’assistance technique et de formation.

 

  • L’agriculture :

Le secteur agricole représente près de 8% du PIB de la République Dominicaine et a été classé priorité nationale dans la stratégie de développement du pays. La République Dominicaine est le premier pays exportateur de banane et de cacao organique et la qualité de son café est mondialement connue. A raison de son importance pour la sécurité alimentaire et le développement économique du pays, le secteur agricole requiert d’importants investissements afin de maintenir une compétitivité dans le cadre des accords de libre-échange avec les États-Unis, l’Amérique Centrale et l’Europe. Le groupe AFD soutient tout particulièrement ce secteur grâce à un fonds de garantie (ARIZ) dont le but est de faciliter l’accès au crédit bancaire des entreprises agricoles et par les financements de sa filiale Proparco dans des projets agroindustriels.

 

En savoir plus sur les outils de financement du groupe

En savoir plus sur le centre d'études CEFEB

En savoir plus sur le Fonds Français pour l'Environnement Mondial

Mise à jour en mars 2017

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus