L'AFD dans les Antilles

Contexte et cadre d'intervention [+]

L’AFD est présente dans les Antilles Orientales depuis les années 1980. Depuis le CICID de 2013, l’AFD est habilitée à intervenir dans les Petites Antilles au titre de la croissance verte et solidaire.

Elle peut intervenir à Antigue et Barbude, Saint-Christophe et Nevis, Sainte-Lucie, Grenade, la Dominique et Saint-Vincent et Grenadines.

L’Agence a conduit, avec l’appui de la CEPALC (Commission Economique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes) et de l’Institut des Amériques, une réflexion globale sur la région Caraïbe dont l’objectif était d’élaborer une stratégie adaptée aux enjeux de développement de cette zone tout en intégrant les intérêts et compétences des Départements Français d’Amérique (DFA). Consciente de la vulnérabilité des Etats insulaires caribéens, l’AFD a axé sa stratégie sur le renforcement de la résilience des territoires et la promotion de la coopération régionale avec les DFA. Cette orientation rejoint la stratégie de coopération régionale des DFA dans les Caraïbes.

L'activité du groupe dans les petites Antilles [+]

Les opérations de l’AFD dans les Petites Antilles sont concentrées sur la Dominique et Sainte-Lucie et gérées par l’agence de Fort-de-France. 64 M€ ont été engagés par le groupe AFD (dont 24M€ par Proparco) sous forme de prêts et subventions dans la région depuis 2002. Le niveau de bonification sur prêt varie selon la géographie et les opérations.

Les principaux axes de coopération sont :

  • Les infrastructures publiques, à travers un projet de réhabilitation de l’axe routier Melville Hall - Roseau en Dominique (en cours d’exécution, financé par deux prêts souverains concessionnels d’un montant total de 25,8 M€),
     

  • Les énergies renouvelables via un projet d’électricité d’origine géothermique en Dominique et d’interconnexion avec la Guadeloupe et la Martinique. Ce projet consiste à :

    i) Soutenir la maîtrise d’ouvrage.
    ii) Réaliser des forages exploratoires et un premier forage de production afin de caractériser la ressource et démontrer l’exploitabilité du réservoir.
    iii) Financer des études de faisabilité technique et financière. L’objectif final est de construire deux centrales électriques, d’une puissance allant jusqu’à 120 MW, afin de fournir de l’électricité à ces trois territoires.
     
    Aux côtés de l’UE, l’AFD et le FFEM ont soutenu le projet depuis 2008 à hauteur de 4 M€ en subvention. Le Comité des Etats Etrangers de novembre 2012 a approuvé un prêt souverain bonifié de 6,5 M€ assorti d’une subvention de 2 M€ de la Facilité d’Investissement pour les Caraïbes (CIF) de l’UE. Ce nouvel apport permettra d’accompagner le gouvernement dans la mise en place d’une politique publique d’exploitation de la ressource géothermique et le montage d’un Partenariat Public Privé à cet effet.
     

  • La protection et valorisation de la biodiversité à travers un projet de gestion des aires protégées des Etats de la Caraïbe Orientale. Ce projet a pour finalité la conservation de la biodiversité terrestre, marine et côtière et des ressources naturelles en améliorant la gestion des aires protégées et sa coordination entre chacun des pays de l’OECS. Le projet, aujourd’hui achevé, a bénéficié d’une contribution pluriannuelle du FFEM de 1,4 M €.
    Aux côtés de la Banque Mondiale, du Canada, de la Grande-Bretagne et de la Caribbean Development Bank., l’AFD a participé à hauteur de 5 M€ à la création du Fonds CCRIF (Caribbean Catastrophe Risk Insurance Facility). Les objectifs de ce fonds, initié en 2007, sont de :

    i) Offrir aux Etats du CARICOM l’accès à un outil pérenne et efficient de couverture des risques naturels.
    ii) Garantir aux pays participants le versement rapide d’une indemnité face aux besoins d’urgence. 

Valorisation des compétences ultramarines [+]

Les opérations financées par l’AFD en Dominique et à Sainte-Lucie font directement appel aux compétences des DFA :

A la Dominique, le Conseil Général de Martinique fournit un appui à la maîtrise d’ouvrage dominiquaise dans le cadre du projet de reconstruction de la route principale reliant l’aéroport de Melville Hall à la capitale, Roseau. Les travaux sont réalisés par l’entreprise guadeloupéenne Gaddarkhan (marché d’environ 12 M€).

A Sainte-Lucie, l’AFD est à l’origine d’un partenariat entre la WASCO, société en charge de l’eau et de l’assainissement à Sainte Lucie et le Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique (SICSM) et financé par la facilité eau de l’Union Européenne. Le partenariat s’articulera autour des thèmes suivants : stratégie d’assainissement, alimentation en eau potable dans les zones rurales et planification.

Perspectives d'intervention [+]

L’activité dans les pays de la zone est contrainte par deux principaux facteurs :

  1. le niveau d’endettement public de ces pays,
  2. la taille de ces pays, leur difficulté d’accès et la faiblesse des maîtrises d’ouvrage.

Le partenariat noué avec la Banque de Développement des Caraïbes (BDC) devrait permettre à l’AFD de disposer d’un outil de financement adapté à cette zone.

En outre, l’AFD poursuivra le projet géothermique mentionné ci-dessus en finançant la préparation du Partenariat Public Privé de production électrique.

Mise à jour en octobre 2013

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus