Environnement et développement urbain à Jacmel

Le projet d’aménagement urbain à Jacmel s'inscrit dans un contexte législatif et politique propice. En 2006, un décret d’application des lois de décentralisation a été adopté conformément aux dispositions prévues par la Constitution de 1987, et des élections nationales et locales se sont tenues.

Un projet avec un financement de 12 millions d'euros en subvention a démarré en mars 2007 en association avec le partenaire historique de coopération décentralisée de Jacmel, Strasbourg (Ville et Communauté Urbaine) et en coordination avec la Banque Interaméricaine de développement.

Objectifs et contenu du projet

Le programme « Environnement et Développement Urbain à Jacmel » a comme objectif d’améliorer l’environnement urbain des habitants de la ville en luttant contre les inondations récurrentes et en appuyant la municipalité dans sa gestion des services urbains à la population.

S’ajoute à cet objectif principal celui d’appuyer le ministère des Travaux publics, des transports et des Communications (MTPTC) dans la mise en œuvre des réformes dans les secteurs de l’eau et du développement urbain.
 
Le projet comprend trois composantes :
 
Composante A de 8 millions d'euros : Lutte contre les inondations et drainage des eaux pluviales
 
Les travaux de lutte contre les inondations sont réalisés sous maitrise d’ouvrage du MTPTC, déléguée à l’Unité Technique d'Exécution (UTE). Des missions d’expertise des agents de la Direction départementale de l’équipement (DDE) de la Guadeloupe ont été financés afin d’appuyer le MTPTC et l’UTE. Cet appui s’inscrit pleinement dans les priorités de l'AFD au titre du soutien coopérations régionales dans les Caraïbes. Le concours de l’AFD finance l’ensemble de ces réalisations.
  
Les premiers travaux ont été lancés en 2010 avec pour objectif de :
 
-   renforcer les ponts et de reprendre les berges de la Grande Rivière de Jacmel et de la Gosseline afin de protéger la principale route qui dessert Jacmel
 
Travaux de protection sur la Grande Rivière de Jacmel
 
-   créer une digue au niveau de l’embouchure de la Grande Rivière pour éviter le refoulement des eaux dans la rivière des Orangers
 
Digue de protection sur l'embouchure de la Grande Rivière de Jacmel
 
Ces travaux sont aujourd'hui réalisés à hauteur de 80%. Une partie des réalisations a été endommagée par les cyclones Isaac et Sandy en 2012 et sera réhabilitée après évaluation précise des dégâts.
 
En 2011 un appel d’offres à été lancé pour les travaux sur la rivière des Orangers qui traverse la ville et qui cause les inondations les plus sévères. Il s’agit d’élargir et curer le chenal, de renforcer les berges et de construire deux ponts près de l’embouchure où la rivière des Orangers rejoint la Grande Rivière. Les travaux ont démarré fin 2013.
 
Pont détruit sur la Rivière des Orangers à Jacmel
 
Composante B de 2 millions d'euros : Appui à la municipalité de Jacmel
 
Le renforcement des capacités de la municipalité de Jacmel est une priorité, tant la ville est dépourvue de moyens techniques et financiers. Le projet se base sur l’accord de coopération décentralisée existant entre Jacmel et Strasbourg. L'Institut Régional de Coopération et de Développement d’Alsace (IRCOD) a assuré de 2007 à 2011 la mise en œuvre de ces actions.
 
Quatre axes d'intervention ont été conduits : la gestion des déchets ménagers d ela ville, le fonctionnement des services municipaux, la gestion des marchés et les finances locales .
 
Sur ce volet un travail de qualité réalisé en partenariat avec le SERTIT de Strasbourg en matière de recensement fiscal.
 
Composante C de 1,2 million d'euros : Appui au Ministère des travaux publics des transports et des communications
 
Cette composante a permis de financer une assistance technique auprès de la Cellule Eau Potable et Assainissement du MTPCT dans le cadre de la reforme de l’eau. Des appuis ont été apportés à la DTP auprès des services SPU et SGU (Planification et Gestion Urbaines).  Il comprend le financement d’experts techniques internationaux ainsi que d’actions de formation et d’études.
 
Réhabilitation du Complexe Municipal de Jacmel
 
700 000 euros ont été affectés, en 2013, à la Réhabilitation du Complexe Municipal de Jacmel. Le bâtiment historique de l’hôtel de ville de la Mairie de Jacmel ainsi que l’ensemble du complexe municipal ont été considérablement endommagés par le séisme du 12 janvier 2010. Depuis cette date le fonctionnement de la Mairie ainsi que des services municipaux a été fortement perturbé.
 
 
 
Cette composante est née d’un dialogue avec la coopération espagnole (AECID) qui réalise depuis 2009 un projet de renforcement des capacités de la Mairie de Jacmel et de la Direction Départementale du Tourisme en matière de planification et de gestion urbaine du centre ville.
 
Ce projet a notamment abouti à la mise en place du Bureau Technique du Centre Historique (BTCH) rattaché à la Mairie et d’une Ecole Atelier formant de jeunes jacmeliens aux métiers de la construction et de la restauration. Un travail commun entre ces deux entités a permis la restauration du bâtiment de l’Hôtel de Ville Historique de Jacmel réceptionné en 2014. Quant à la réception des bâtiments destinés aux services administratifs de la Mairie, elle est attendue en août 2016.
 
20/01/2014
Mise à jour en juin 2016

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus