Travaux sur le chantier de l'HUEH

Cinq ans après le séisme : 160 millions d’euros mobilisés pour le relèvement et le développement d’Haïti

22/12/2014

Depuis le séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010, 160 millions d’euros ont été mobilisés par l’AFD pour participer au relèvement du pays. À ce jour, 90 millions d'euros ont été utilisés par les autorités haïtiennes.

► Lire l'interview de Bénédicte Gazon, directrice de l'agence de Port-au-Prince : "Cinq ans après, où en sommes-nous ?"

 

L’AFD finance sous forme de dons, des projets mis en œuvre par l’État haïtien et les institutions publiques du pays. Pleinement investie dans l’effort de reconstruction intervenu au lendemain du séisme, grâce à un effort financier exceptionnel de la France, l’AFD  a tout d’abord confirmé la poursuite des  projets déjà démarrés (25 millions d’euros), puis huit nouveaux projets ont été montés (90 millions d’euros) ainsi que des appuis budgétaires (45 millions d’euros). Répartis sur l'ensemble du territoire, ces projets concernent principalement les secteurs de la santé, du développement urbain et de l’agriculture. 

 

Santé : reconstruire le principal hôpital du pays

La reconstruction du principal hôpital du pays, situé au cœur de la capitale et gravement endommagé par le séisme, est l’un des projets phares du pays. L’opération est cofinancée par l’AFD (25 millions de dollars), l’USAID (25 millions de dollars) et Haïti (33 millions de dollars).La phase d’étude a été engagée dès 2010. Le projet est complexe car il doit permettre la continuité des soins pendant la durée des travaux. Pour ce faire, des travaux intermédiaires et des installations provisoires ont été réalisés. Une fois les emprises libérées, les démolitions, terrassements et équipements qui permettront au nouvel hôpital de fonctionner en totale autonomie pour l’eau et l’électricité ont été exécutés. Les fondations des nouveaux bâtiments sont en exécution en vue de la construction des premières superstructures au premier trimestre 2015.
 

 démarrage des travaux sur le chantier de l'HUEH

AFD - B. Gazon

 

Développement urbain : aménager les quartiers précaires

L’AFD finance le projet d’ aménagement et de reconstruction de deux quartiers de Port-au-Prince, Martissant et Baillergeau, pour un montant de 30 millions d’euros (dont 19,5 millions délégués par l’Union Européenne). Dans ces quartiers précaires, la concertation avec les populations et les autorités a permis d’élaborer une vision à long terme pour les quartiers sous la forme de schémas directeurs d’aménagement. Dans le cadre général de ces schémas, le projet a retenu une liste d’opérations à financer, dont les plus urgentes sont achevées ou en travaux : le réaménagement de 600 mètres de ravines, la construction d’ouvrages de protection contre les inondations ainsi que divers aménagements urbains.

Les prochaines étapes concerneront les axes structurants de circulation pour désenclaver ces quartiers et de nombreux aménagements publics (création de trottoirs, drainage des eaux pluviales, réseau d’eau potable, aménagement de carrefours, réhabilitation d’un marché).Des actions pour l’amélioration des logements sont également prévues. L’objectif du projet est de renforcer ou reconstruire 750 maisons et de réaliser des logements collectifs à caractère social.

Enfants sur les ouvrages a Martissant

AFD - J. Roca

 

Agriculture : renforcer la production agricole et réduire la pauvreté en milieu rural

Le projet d'appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire dans l’ouest et le sud d’Haïti est financé par l’AFD à hauteur de 16,2 millions d’euros (dont 4,7 millions délégués par l’Union Européenne). À ce jour, 4 campagnes de maïs et haricots ont été appuyées et 20 kilomètres de canaux d’irrigation ont été réhabilités dans la plaine des Cayes. La production et les rendements ont progressé, améliorant à la fois la sécurité alimentaire et la situation économique de 800 producteurs.

bureaux du projet aux Cayes 

AFD - B. Gazon

 

De la reconstruction au développement durable

 L’AFD a approuvé en septembre 2014 un projet de 5 millions d’euros d'appui au secteur de la formation professionnelle afin d’améliorer l’insertion des jeunes sur le marché du travail, qui devrait démarrer début 2015. Ce projet, c’est une première depuis 2010, n’est pas né des exigences de la reconstruction post-séisme mais a été élaboré dans une démarche de développement à moyen et long terme.

 

  ► Télécharger le communiqué de presse

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus