L'AFD en Afghanistan

L’inclusion en 2004 de l’Afghanistan dans la Zone de Solidarité Prioritaire (ZSP) a conduit l'AFD à intervenir dans ce pays. Ce sont 92 millions d'euros qui ont jusqu'à présent été octroyés, sous forme de subvention, entre 2005 et 2013.


© Oriane Zerah, pour l'AFD

Les secteurs de concentration des interventions de  l’AFD en Afghanistan sont l’agriculture, la santé et l’hydraulique urbaine avec un secteur supplémentaire qui a été introduit par le biais des financements AfPak*, l’électrification rurale.


* Les crédits AfPak (Afghanistan / Pakistan) permettent de financer depuis 2009 des projets dans ces deux pays, en particulier dans la province de Kapisa et le district de Surobi en Afghanistan où étaient présentes les troupes françaises.
 

► Agriculture et développement rural - 42 millions d'euros octroyés [+]

Les projets dans ce secteur sont principalement mis en œuvre par le Ministère de l’Agriculture, de l’Irrigation et de l’Elevage (MAIL). Ils visent à relancer des filières pourvoyeuses de valeur ajoutée et de revenus pour les producteurs et à appuyer la structuration des coopératives agricoles. Un projet en faveur du développement rural des Montagnes du centre de 10M€ a été signé le 18 septembre 2013. Il est mis en place par un consortium de trois ONG françaises.

► En savoir plus sur ces deux projets

► Santé - 28 millions d'euros octroyés [+]

Un projet de transfusion sanguine mis en œuvre par le Ministère de la santé publique (MOPH) est en cours depuis 2006. Il se terminera en 2014.

Les autres projets santé sont en partenariat avec l’Aga Khan Development Network (AKDN) et l’ONG française la Chaine de l’Espoir (CDE). Leurs objectifs est la santé maternelle et celle de l’enfant à travers un projet de renforcement du système provinciale de santé et l’appui à l’Institut Médical Français pour l’Enfant (IMFE) de Kaboul.

► En savoir plus sur ces deux projets

► Eau - 16 millions d'euros octroyés [+]

Ce nouveau secteur d’intervention se concentre sur l’accès à l’eau potable à Kaboul, la capitale du pays. Un premier concours de 9 millions d'euros puis un second de 7 millions d'euros ont été octroyés respectivement en décembre 2011 et décembre 2012. Ils s’inscrivent dans un programme multi-bailleurs d’extension du réseau d’eau potable de la ville, le réseau actuel alimentant à peine plus de 10% de sa population, en forte croissance.

► Appui aux ONG [+]

L’AFD soutient également des ONG françaises, qui ont, pour la plupart une présence historique en Afghanistan, à travers des lignes de financement adaptées à leurs spécificités tels que la Facilité d’innovation sectorielle pour les ONG (FISONG) et l’appui aux Initiatives des ONG françaises.

► En savoir plus sur le partenariat entre l'AFD et les ONG françaises.

► Coopération spéciale en province de Kâpîssâ et dans le district de Surobi [+]

L’Etat français a délégué des crédits supplémentaires à l’AFD entre 2009 et 2012 pour promouvoir le développement de la province de Kâpîssâ et du district de Surobi de la province de Kaboul. L’armée française était en charge de la sécurité dans ces zones entre 2008 et 2012.

Ces crédits représentent un montant total de 63 millions d'euros engagés. Le ministère des Affaires étrangères (MAE) a créé un dispositif ad hoc de suivi des projets financés, dans lequel l’AFD a principalement joué un rôle de gestion financière jusqu'en 2013.

Suite au retrait des militaires français de ces zones à l’été 2012, un processus de normalisation de cette coopération a été entamé et l’AFD reprend progressivement dans ce cadre la gestion technique des projets en cours en Kâpissâ et Surobi. Ces projets concernent l’agriculture (filière horticole en particulier), la santé (construction et réhabilitation de structures de socio-sanitaires) et l’électricité (création de nouvelles lignes électriques).

Les orientations stratégiques 2014 - 2016

En Afghanistan, le secteur agricole représente en moyenne 30% du PIB et occupe plus de 70% de la population active. Il joue un rôle fondamental pour les conditions de vie en zone rurale où habite 80% de la population afghane, et à l'échelle du pays dans un contexte de contraction du secteur des services. C’est enfin un des facteurs favorables au développement de cultures alternatives au pavot. Il restera à ce titre le principal domaine d’intervention de l’AFD en Afghanistan. Une évaluation de tous les projets soutenus dans ce secteur est par ailleurs en cours. 

En plus de l’agriculture, il est proposé que l’AFD continue à appuyer, le renforcement de services essentiels pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations. Dans un contexte de post-conflit, la mise en place de services de qualité est facteur de cohésion sociale et renforce le rôle et la légitimité de l’Etat afghan lorsqu’il s’agit de services publics. Dans cette optique, l’agence entend toutefois ne pas se disperser et suivre une stratégie de « niche » focalisée sur la santé maternelle et infantile et la planification familiale, d’une part, et sur l’accès à l’eau potable dans la ville de Kaboul d’autre part.
 

Mise à jour en juillet 2014

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus