L'AFD au Pakistan : pour une énergie plus «verte»

Depuis mai 2007, l’AFD est présente au Pakistan. La convention d’établissement du Groupe AFD définissant les conditions de ses activités sur place a été signée le 2 décembre 2008. Les bureaux de l’AFD sont situés au sein de l’Ambassade de France à Islamabad (dans l’enclave diplomatique). 

Les financements de l’AFD au Pakistan portent principalement sur « l’énergie verte » : efficacité énergétique et hydroélectricité.

Une concentration sur le secteur de l’énergie est adaptée aux besoins du Pakistan compte tenu de la grave crise énergétique traversée par la pays. En effet, le pays ne peut satisfaire guère plus que de la moitié de la demande en électricité. Les interventions du Groupe AFD sont ciblées sur les énergies renouvelables permettant de développer la production d’électricité et sur les opérations d’efficacité énergétique donnant une valeur ajoutée significative en faveur de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique.

Dans ce cadre, l’AFD s’est plus particulièrement concentrée sur le financement des projets de réhabilitation ou de réalisation de centrales hydro-électriques. Outre ses qualités intrinsèques, l’énergie hydro-électrique a un potentiel de production très important au Pakistan: seuls 6.800 MW sont exploités pour une capacité estimée à 55.000 MW.

L’AFD fait aujourd’hui partie des cinq bailleurs de fonds les plus présents sur le secteur de l’énergie, et joue un rôle significatif dans l’élaboration de la politique énergétique au Pakistan.

  • Au total, depuis le début de ses activités au Pakistan, le Groupe AFD a engagé 236 M€ au Pakistan :

    • AFD : 175,5 M€ de prêts souverains bonifiés, 12 M€ de prêts non souverains et  2,9 M€ en dons.
    • Proparco (filiale secteur privé de l’AFD) : 45 M€ en prêts.
Mise à jour en décembre 2014

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus