L'AFD au Cambodge

© AFD - E. Beugnot

► A propos du Cambodge [+]

© AFD - C. Benveniste

Situé au cœur de l’Asie du Sud-est, le Cambodge est peuplé de 14,3 millions d’habitants. Après de nombreuses années de guerre marquées par le régime Khmers Rouges et l’occupation vietnamienne, les Accords signés à Paris en 1991 ont permis un retour progressif à la paix. L’économie du pays, fragilisée par ces années noires, s’est redressée et ouverte à l’international avec l’adhésion du pays à l’ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-est) en 1999 puis à l’Organisation Mondiale du Commerce en 2004.

Aujourd’hui, l’agriculture, la confection de textiles et le secteur du tourisme constituent les trois piliers économiques du pays. Le taux de croissance, estimé à 6,5 % en 2012 par le Fonds Monétaire International, devrait se stabiliser autour de 7 % pour les prochaines années. Malgré ce développement économique remarquable, une grande partie de la population ne profite pas de cet essor. Ainsi, le PIB par habitant ne dépassait pas 820 USD en 2011. En outre, l’économie du pays reste vulnérable aux chocs et à la concurrence des pays voisins, en raison de son insuffisante diversification économique.

Après la reconstruction, le Cambodge doit aujourd’hui s’affirmer et trouver sa place dans une région du monde en pleine évolution et qui pourrait lui assurer des marchés d’envergure (ASEAN, Chine). Ses ressources naturelles, son patrimoine culturel et architectural ainsi que sa population particulièrement jeune constituent des atouts incontestables pour favoriser un développement dynamique du pays. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les interventions de l’Agence Française de Développement, pour accompagner le pays dans un développement durable et équitable.

► La stratégie de l'AFD au Cambodge [+]

© AFD - E. Beugnot

L’AFD a été autorisée à intervenir au Cambodge en 1993. L’ouverture de son agence à Phnom Penh date de septembre de la même année.

Historiquement, l’AFD a concentré son activité en subventions sur les secteurs de l’agriculture, du développement urbain et de la santé. Depuis juillet 2009, les moyens d’intervention de l’AFD au Cambodge ont évolué de manière significative. Pour soutenir la croissance du pays, l’AFD, en concertation avec les Autorités cambodgiennes, s’est orientée sur l’appui aux secteurs productifs via l’octroi de prêts non souverains, c'est-à-dire des prêts directs aux entreprises ou aux banques, privées ou publiques, qui ne bénéficient pas de la garantie du Gouvernement Royal du Cambodge.

Enfin, depuis juillet 2012, le Cambodge est devenu éligible aux prêts souverains de l’AFD, suite à l’amélioration de son classement par le FMI du point de vue de la soutenabilité de sa dette.

Aujourd’hui, les 4 domaines d’interventions prioritaires de l’AFD sont les suivants :

  • l’agriculture et l’agro-industrie ;
  • les infrastructures ;
  • le soutien au secteur productif ;
  • la formation professionnelle (pour les métiers du textile et du tourisme et, possiblement, de l’agriculture).


Depuis 1993, le groupe AFD (AFD et PROPARCO) a engagé au Cambodge des projets pour un montant cumulé de plus de 270 M€, dont 70 en 2012. 

 

Télécharger la plaquette "L'AFD et le Cambodge"

► Les formes d'intervention [+]

Le groupe de l’AFD au Cambodge peut s’appuyer sur une très large gamme de produits financiers complémentaires :

  • prêts souverains concessionnels à l'État ;
  • prêts non souverains aux entreprises publiques ou privées sans garantie de l'État, concessionnels ou non ;
  • garanties d'emprunts (notamment grâce à son dispositif ARIZ de garantie individuelle ou de portefeuille en partenariat avec les banques commerciales locales) ;
  • apports en fonds propres ou quasi fonds propres ;
  • subventions pour le financement de programmes de développement ou d'assistance technique, y compris subventions du FFEM (Fonds français pour l'environnement mondial), du PRCC (Programme de renforcement des capacités commerciales) ou en faveur d’ONG ;
  • actions de formation et de renforcement des capacités entreprises par l’université d’entreprise de l'AFD, le CEFEB (Centre d'études financières, économiques et bancaires) basé à Marseille : formations diplômantes, séminaires de courte durée ou séminaires à la demande ;
  • réalisation d'études préalables à l’instruction des projets et réflexions stratégiques sectorielles.

L’AFD finance également des interventions à caractère régional mises en œuvre à l’aide de subventions (15,1 M€ au total sur les dernières années) : projets de lutte contre les maladies émergentes avec le réseau des Instituts Pasteurs, mise en place d’un dispositif régional d’appui à la reconnaissance d’Indications Géographiques et plusieurs appuis à la Commission du Fleuve Mékong (MRC).

 

Plus d'informations sur les formes d'intervention de l'AFD

Mise à jour en juillet 2013

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus