L'AFD au Cambodge

riz

 

 

 

 

L'AFD intervient au Cambodge depuis 1993.

En savoir plus

L'AFD
riz

 

 

Au Cambodge, l'AFD cible en priorité les secteurs de l'agriculture, des infrastructures, le soutien au secteur productif et la formation professionnelle.

En savoir plus

Les projets

À la une

2013 : une année record pour l’Agence Française de Développement avec 7,8 milliards d’euros d’engagements (+8%)

26/05/2014

Anne Paugam, Directrice générale de l’Agence Française de Développement (AFD) a présenté ce jour, le bilan 2013 de l’établissement public. Dans cette année de transition marquée par l’organisation des Assises de la Solidarité et confortée par les orientations prises par le Comité Interministériel de la Coopération Internationale et de la Solidarité (CICID), l’AFD réalise une nouvelle croissance de ses activités avec 7,8 milliards d’euros d’engagements, atteignant ainsi un niveau historique.

Une année de croissance qui confirme la priorité sub-saharienne

En 2013, les engagements atteignent 7,8 milliards d’euros (dont l’essentiel sous la forme de prêts), soit une progression de 8% par rapport à 2012. L’Afrique subsaharienne reste la priorité de l’Agence : les financements atteignent le volume record de 2,8 milliards d’euros, soit 37% des financements totaux et 46% des financements dans les Etats étrangers. Sur le continent, les projets de formation, de développement urbain, de préservation des ressources naturelles ou encore de développement rural illustrent quelques-uns des secteurs d’intervention prioritaires.
 

 


Une hausse des engagements en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique

La lutte contre le dérèglement climatique participe d’un engagement fort de l’AFD : 50% des financements ont un cobénéfice sur le climat. En 2013, cette mobilisation s’est traduite par le soutien, à hauteur de 2,4 milliards d’euros, de 77 projets de développement ayant des cobénéfices en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

Des financements porteurs de résultats concrets sur le terrain

Comme chaque année, les actions de l’AFD sont porteuses d’impacts toujours plus importants. En 2013, les projets en cours ont produit les résultats supplémentaires suivants :

  • l’approvisionnement à une source pérenne d’eau potable de 1,5 million de personnes,
  • l’accès à un système d’assainissement amélioré de 411 000 personnes ;
  • l’amélioration des conditions de logement dans les quartiers précaires de 1 million de personnes,
  • la scolarisation dans le primaire et au collège de 450 000 enfants
  • l’accès à des dispositifs de formation professionnelle de 32 000 jeunes.
  • le soutien à 878 000 exploitations agricoles familiales
  • le soutien à 73 000 petites entreprises ;
  • l’accès à des moyens de transports en commun (nouveaux ou modernisés) à 35 millions de passagers par an.

Dans le domaine de la biodiversité, 30 millions d’hectares bénéficient de programmes de conservation ou de gestion durable de la ressource. Les nouveaux projets financés en 2013, contribuant à la lutte contre le dérèglement climatique, diminueront les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 3,3 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an.

Un réseau étendu de partenaires pour répondre aux besoins du Sud

Travailler avec l’ensemble des acteurs du développement est un enjeu majeur pour l’Agence. Collectivités locales, secteur privé, bailleurs de fonds, Union européenne, tous contribuent à structurer les réponses les plus adaptées aux besoins du terrain. En 2013, l’AFD a soutenu 73 projets portés par 56 Organisations de la société civile (OSC) à hauteur de 48,7 millions d’euros de subvention. L’Agence a cofinancé 37 projets avec d’autres bailleurs pour un montant total de 1,7 milliard d’euros.

Anne Paugam, Directrice générale de l’AFD précise : « En 2013, ce sont 7,8Mds€ que l’AFD a engagé au service du développement, c’est-à-dire au service d’une mondialisation plus juste et mieux maîtrisée. Car si la mondialisation a sorti des centaines de millions de personnes de la grande pauvreté, elle a aussi aggravé les déséquilibres et tensions de toutes natures. L'AFD, pour moi, est un instrument privilégié de la France pour agir sur ces déséquilibres : dans les pays les plus pauvres d’Afrique et d’Asie, nous luttons contre la pauvreté ; dans les émergents, nous sommes davantage focalisés sur la lutte contre le changement climatique. Mais le cœur de notre mission reste bien le même : favoriser un développement durable d’un point de vue économique, social et environnemental, ceci dans l’intérêt mutuel des pays du Sud et du Nord. »

                                  
 



L’AFD innove pour financer au Cambodge un projet d’accès à l’eau et à l’électricité

29/04/2014

L'AFD a signé le 28 avril à Phnom Penh, sous la présidence du Ministre de l’Economie et des Finances, des accords de financement relatifs à un projet visant à favoriser l’accès à l’eau et à l’électricité pour les foyers cambodgiens vivants en zones rurales et périurbaines. Cette cérémonie a été l’occasion de saluer la capacité d’innovation financière de l’AFD.

Le projet combine en effet :

  1. un prêt bonifié de 15 MUS$ en faveur de l’une des principales banques commerciales du Cambodge, la Foreign Trade Bank (FTB), afin de permettre le financement des petits opérateurs (POP) pourvoyeur d’eau et d’électricité,
  2. une subvention de l’Union européenne (Asian Investment Facility) de 3 M€, la première au Cambodge, visant à renforcer les capacités techniques et financières de ces POP et à favoriser leur mise en relation avec la FTB et
  3. une garantie de portefeuille à hauteur de 5 MUS$ permettant à la FTB de diminuer la contrainte liée à la nécessité pour les petits opérateurs de mettre à disposition des garanties suffisantes pour accéder au crédit bancaire.

 

Afin de permettre une bonne coordination des différents acteurs publics et privés impliqués dans le projet, deux Protocoles d’Accord ont également été signés sur le volet électricité et le volet eau du projet.

La complémentarité des acteurs et des outils financiers mobilisés, qui rendent ce projet particulièrement innovant et fédérateur, contribuera à lever les contraintes financières qui pèsent sur le développement de l’accès à l’eau et à l’électricité en milieu rural au Cambodge. Cette cérémonie a également été l’occasion de signer le renouvellement du fonds d'études et de renforcement des capacités (FERC), pour 500 K€, qui permettra à l’agence de Phnom Penh, en lien avec les autorités cambodgiennes, de continuer à identifier de nouveaux projets et à en étudier la faisabilité.



Le Cambodge expérimente les premières garanties ARIZ en Asie

17/04/2014

La première garantie individuelle Ariz en Asie, d'un montant de 1,5 million USD a été signée par l'agence de Phnom Penh le 31 mars 2014. Ce dispositif de partage de risque va permettre à l’institution de micro-finance AMRET de poursuivre ses activités de crédits en milieu rural et notamment dans le secteur agricole.

A travers cette opération de partage de risque qu'est l' ARIZ , l’AFD facilite le financement par une banque commerciale cambodgienne (Foreign Trade Bank) de l’institution de micro-finance AMRET, avec laquelle le groupe a une longue histoire de coopération depuis la signature des Accords de Paris de 1991 (appui à l’extension de son réseau, au renforcement de capacités de ses organes de gouvernance et à son institutionnalisation, sans compter les interventions de Proparco). Cette IMF a été créée par le GRET dans les années 1990 et Proparco a pris une participation dans son capital en 2008 pour environ 1,8 million USD  et lui a consacré un prêt senior de 4 millions USD. Elle est aujourd’hui la deuxième IMF du Cambodge. Grâce à ce financement garanti, AMRET va pouvoir poursuivre ses activités de crédits en milieu rural et notamment dans le secteur agricole.

Il s’agit de la seconde opération de garantie ARIZ au Cambodge après l’octroi d’une Garantie de portefeuille de 5 millions USD en 2013 qui est venue en complément d’une subvention de l’Union européenne et d’une ligne de crédit destinée au financement des petits opérateurs privés dans le secteur de l’eau et de l’électricité en zones rurales. La promotion des outils de garantie au Cambodge s’inscrit dans la stratégie de l’agence de Phnom Penh de mobilisation de l’ensemble des instruments financiers de l’AFD, en vue de répondre au mieux aux besoins des partenaires de l’AFD, notamment ceux non souverains( secteur privé, entreprises publiques, ONG...)

 



« Femmes lumière » L’itinéraire de cinq femmes leaders de leur communauté

05/03/2014

« Femmes Lumière », c’est à la fois un webdocumentaire et un reportage photographique, réalisé entre février et juillet 2013 par les réalisateurs indépendants Cyril le Tourneur d'Ison et Vincent Bonnemazou.

Il est accessible sur le portail de femmeslumiere.tv5monde.com.

On y suit cinq femmes charismatiques dans cinq pays différents, en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes (Haïti, Côte d'Ivoire, Cambodge, Madagascar et Bangladesh). Face à la misère, chacune à sa manière prend son destin en main et s’invente un autre avenir, avec pour arme la microfinance.

Regroupées dans des caisses d’épargne villageoises, ces femmes développent une approche économique alternative afin de sortir de la pauvreté, de gagner en indépendance et de faire évoluer les mentalités.
Au-delà de ces trajectoires individuelles, « Femmes Lumière » entend apporter des réponses à ceux qui questionnent l’efficacité et l’impact durable de la microfinance.

 

 

« Femmes lumière » est une production Care France , Phileas Doc, Bela Films, en partenariat avec l’AFD et TV5MONDE . Avec le soutien de Cartier Charitable Foundation, la Fondation Financière de l’Echiquier.
 



Premier prêt souverain au Cambodge dans le secteur de l’irrigation

23/12/2013

L’AFD a signé le 23 décembre 2013 son premier prêt souverain avec le Royaume du Cambodge, représenté par son ministre de l’économie et des finances, M. Aun Pornmoniroth, en présence de l’Ambassadeur de France près le Royaume du Cambodge, M. Serge Mostura.

Avec ce prêt d’un montant de 20 M€ qui suit une subvention de 4M € dont la convention a été signée en mars 2013, l’AFD poursuit ses actions en faveur de l’appui à la politique sectorielle de gestion des ressources en eau et des aménagements hydro-agricoles, mise en œuvre par le ministère des ressources en eau et de la météorologie.

Alors que la subvention permettra de renforcer les acteurs étatiques et non étatiques impliqués dans la gestion des ressources en eau du pays, le prêt permettra de poursuivre les travaux de réhabilitation d’envergure d’une quarantaine de périmètres irrigués et de preks, aux côtés de son partenaire co-financier la Banque Asiatique de Développement.

Le transfert de gestion du périmètre hydro-agricole à une organisation faîtière d’usagers de l’eau en 2008 permet de juger de la réussite des projets financés par l’AFD dans ce secteur, puisqu’un tel transfert n’aurait pas été possible si les conditions de la réhabilitation physique des périmètres et de renforcement des capacités des exploitants agricoles ne l’avaient pas permis.

Ce nouveau projet permettra de tester l’efficacité d’un dispositif de mise en valeur agricole grâce auquel les associations d’agriculteurs, sur demande de leurs membres, utiliseront les services de centres spécialisés pour la dissémination et la vulgarisation de techniques agricoles de qualité.

Depuis 1997, l’AFD a engagé près de 41 M€ au Cambodge pour l’aménagement des ouvrages hydro-agricoles et le renforcement des acteurs du secteur, correspondant à plus de 50 000 ha de périmètres irrigués réhabilités. Les réhabilitations réalisées dans le cadre de ces interventions ont permis d’augmenter de manière significative les rendements en riz « paddy » du pays, et constituent  une pierre angulaire de l’objectif poursuivi par les autorités cambodgiennes d’exporter 1 million de tonnes de riz d’ici 2015.
 



Ex Post n° 52 | Evaluation stratégique de projets ONG dans le domaine de la santé (Mali, Burkina Faso et Cambodge)

19/12/2013

Décembre 2013 | Marc TOTTE (Inter-Mondes), Jean-Luc EL KAIM, Alain GRANEL et Christian LE TEURNIER (C2G Conseil) - Avec les contributions de Mamadou GOITA, Bréhima KONE (IRPAD Mali) et Rachel MEDAH (C2G Conseil Burkina Faso)
Coordination: Corinne de PERETTI, Division Evaluation et Capitalisation, AFD


La présente évaluation porte sur 20 projets santé menés par 13 ONG françaises entre 2007 et 2013 (et, pour certains, encore en cours). Il s’agit donc d’un exercice expérimental et inédit d’évaluation sectorielle de projets d’ONG cofinancés par le guichet « Initiative ONG » géré aujourd’hui par l’AFD.
 

 

Les auteurs du rapport formulent des recommandations à destination de l'AFD et des ONG rencontrées.



 
   
1  2  3  4 
5 
 ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus