Actualités

Conférence de clôture du projet FFEM « carbone rural » à Pékin

10/12/2013

La conférence de clôture du projet FFEM « carbone rural » s’est tenue le 9 décembre 2013 à Pékin, avec le soutien du MOST (Ministère chinois des Sciences et Technologies), de la NDRC (Commission Nationale du Développement et Réforme) et de la SFA (Bureau National de Forêts).

Les principaux résultats du projet FFEM « carbone rural » y ont été rappelés : développement d’une nouvelle méthodologie de séquestration du carbone, enregistrement des projets sous PCDM (Programmatic Clean Development Mechanism), Gold standard et Panda standard, publication de guides sur les crédits carbone et renforcement de capacité alliant les efforts des partenaires chinois et de consultants internationaux comme Carbonium et les ONG ID (Initiative Développement) et TNC (The Nature Conservancy). Le développement du marché carbone domestique en Chine et les négociations internationales sur le climat suite à la COP19 de Varsovie ont également été discutés. Les partenaires chinois ont alors exprimé leur intérêt à poursuivre la coopération avec la France sur ces sujets, en particulier dans la perspective de la COP21 à Paris en 2015.

 
 
Une centaine de participants était rassemblés autour des organisateurs, notamment des représentants des centres de service CDM (Clean Development Mechanism) des provinces chinoises, des experts d’institutions telles que CBEEX (China Beijing Environment Exchange), CASS (China Academy of Social Sciences) et Sinocarbon Innovation & Investment Company. L’agence de Pékin était représentée par Ariane Ducreux, directrice adjointe, qui a ouvert la conférence avec le directeur Général du MOST, et Tang Yan, chargée de projet qui a présenté les dix ans la coopération entre le FFEM, l’AFD et la Chine sur la lutte contre le changement climatique, en particulier via le stockage du carbone.
 


7èmes rencontres du groupe interparlementaire France-Chine

26/11/2013

« France, Chine, Europe : vers une convergence des modèles de coopération pour l’Afrique ? »

Les  7èmes rencontres du groupe interparlementaire France-Chine auront lieu le mardi 26 novembre 2013, de 9h00 à 12h30, au Palais du Luxembourg, Salle Monnerville - 26, rue de Vaugirard 75006 PARIS

Sous le haut patronage de Jean-Pierre Bel, président du Sénat
A l’initiative et sous la présidence de Jean Besson,
sénateur de la Drôme, président du groupe interparlementaire France-Chine

Alors qu’elle était qualifiée en 2000 de « continent sans espoir » (The
Economist), l’Afrique a connu en l’espace d’une décennie une phase
d’expansion sans précédent, avec des taux de croissance élevés dans
de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. Depuis 2000, le commerce
entre l’Afrique et le reste du monde a augmenté de 200%. Apparaissant
comme un acteur politique et économique à part entière, et plus
uniquement sous l’angle de l’aide au développement, le continent africain
fait depuis plusieurs années l’objet d’une présence plus importante
d’acteurs moins traditionnels, le plus emblématique étant la Chine. Ce
grand pays a développé dans les années 2000 ses coopérations avec
les pays africains, notamment à travers la plateforme du Forum sur la
coopération sino-africaine. En 2012, le volume des échanges Chine-
Afrique atteignait 198,49 milliards de dollars, une augmentation sur un
an de 19,3%.


Malgré une relative perte d’influence, l’Union européenne (UE) reste
le premier partenaire commercial du continent africain et le premier
donateur (4,4 milliards d’euros en 2012). En 2000 se tenait le premier
sommet UE-Afrique au Caire. En 2007, à l’occasion du deuxième sommet
UE-Afrique à Lisbonne, une stratégie commune a été adoptée mettant
l’accent sur un partenariat d’égal à égal, des objectifs communs, une
vision et un consensus partagés. Les partenariats conclus portent sur
l’énergie, le changement climatique, la migration, la mobilité et l’emploi,
ou encore la gouvernance démocratique.


A l’aube du cinquantième anniversaire de la coopération francochinoise
et dans un contexte d’européanisation de la coopération en
Afrique, quelle stratégie les pays européens doivent-ils adopter ? Quel
modèle d’intervention pour la France qui est encore taxée par certains
de néocolonialisme et d’ingérence politique ? Différents modèles
d’intervention peuvent-ils cohabiter, converger ? Faut-il en privilégier
certains au détriment d’autres ? Autant de questions qui seront abordées
lors de ce colloque pluridisciplinaire.

Sous le haut patronage de Jean-Pierre Bel, président du Sénat et avec le concours de l'AFD.

A l’initiative et sous la présidence de Jean Besson, sénateur de la Drôme, président du groupe interparlementaire France-Chine


Programme

 

8 h 30 Accueil des participants
 

9 h 00 Ouverture par Jean-Pierre Bel, président du Sénat

  •  Anne-Marie Descôtes, directrice générale de la mondialisation, du développement et des partenariats au ministère des Affaires étrangères
  • Jean Besson, sénateur de la Drôme, président du groupeinterparlementaire France-Chine

 


Intervenants

  • René Beaumont, sénateur de Saône-et-Loire
  • Grégory Clémente, directeur Asie à l’Agence Française deDéveloppement
  • Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, représentante permanente de l’Union africaine auprès de l’Union européenne et des pays ACP à Bruxelles
  • Jean-Jacques Gabas, économiste, chercheur au CIRAD
  • Jean-Marie Le Guen, député de Paris
  • Jeanny Lorgeoux, sénateur du Loir-et-Cher
  • Jean-Caude Peyronnet, sénateur de la Haute-Vienne
  • Un représentant de la Commission européenne

 

Echanges avec la salle
 

12 h 00 Clôture par

  • Anne Paugam, directrice générale de l’Agence Française de Développement
  • Son Excellence M. l’Ambassadeur de Chine en France
  • Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, sénateur de la Vienne, vice-président du Sénat

 

CONDITIONS D’INSCRIPTION ET DE PARTICIPATION


Compte tenu du nombre très limité de places disponibles, ne seront prises en compte que les 110 premières personnes ayant confirmé leur inscription avant le avant le vendredi 22 novembre 2013.

  • L’accès ne sera possible que pour les personnes pré-inscrites et munies d’une pièce d’identité.
  • Se présenter à l’accueil du 26, rue de Vaugirard à 8h30 .
  • Aucune participation financière n’est demandée pour assister aux rencontres.

 

Cliquez ici pour vous inscrire



Sortie de la version chinoise du livre Regards sur la Terre – « Océans : la nouvelle frontière »

01/08/2013

La version en mandarin de l’ouvrage Regards sur la Terre consacré aux océans vient d’être publiée par la Maison d’édition de l’Académie des sciences sociales de Chine (SSAP - Social Sciences Academic Press).

Cette édition est le fruit de la collaboration entre l’AFD (Agence française de développement) et SSAP, et fait suite à la publication en 2010 de l’édition dédiée aux questions urbaines, « Ville : changer de trajectoire ».

 
Cette nouvelle édition de Regards sur la Terre aborde la question du rôle des océans, déterminant dans l’histoire des sociétés, et qui ne cesse de s’accroître à travers le développement du transport maritime ou de l’exploitation des ressources biologiques et minérales des espaces marins. Alors que les littoraux offrent des avantages comparatifs de développement à l’échelle planétaire, les océans constituent la dernière frontière planétaire et l’un des défis cardinaux de tout modèle de développement. Comment rendre les activités de demain compatibles avec la préservation de l’espace le plus vaste et le plus riche de la superficie planétaire ? Économistes, scientifiques, géographes, spécialistes de nombreux pays croisent leurs regards et leurs expertises pour apporter éclairages et éléments de réponses.
 
Dans la cadre de la collaboration entre l’AFD et SSAP, trois nouveaux ouvrages de la collection Regards sur la Terre vont également être publiés en mandarin au cours de l’année 2013 et 2014 : « Développement, alimentation, environnement : changer l’agriculture ? » ; « Réduire les inégalités : un enjeu de développement durable » et « Innovation et développement durable ».
 
 


Reportage vidéo - Le programme de lignes de crédit vertes de l’AFD en Chine

03/06/2013

Afin d’encourager la mise en œuvre de programmes d’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en Chine, l’AFD a financé successivement en 2006 et 2009 deux lignes de crédit vertes en partenariat avec trois banques chinoises : la Shanghai Pudong Development Bank, la Huaxia Bank et la China Merchants Bank.

Ces lignes avaient pour finalité d’accompagner le financement d’investissements dans les projets d’économie d’énergie et de développer des compétences spécifiques afin de multiplier les financements « verts » et de contribuer à la lutte contre le changement climatique, en conformité avec les politiques publiques chinoises.

Cliquez sur lecture pour en savoir plus :
 

 

Les lignes de crédit vertes de l’AFD ont à ce jour permis de financer 40 projets d’efficacité énergétique et 15 projets d’énergie renouvelable dans 20 provinces, permettant l’économie annuelle de 9 millions de tonnes de CO2.



Conférence : L'Afrique et les grands émergents. Quels impacts pour le continent africain ?

23/05/2013

Depuis le début du XXle siècle, l'irruption des grands pays émergents - la Chine, l'lnde et le Brésil - transforme profondément le continent africain, et plus particulièrement l’Afrique subsaharienne.

Y-a-t-il une stratégie globale de la Chine qui, en moins de dix ans, a multiplié son commerce avec l’Afrique par dix et redessiné, grâce à ses investissements, le réseau des infrastructures africaines ?

Comment expliquer le dynamisme des entreprises indiennes, qui, à travers une gamme variée de technologies et grâce à des business models frugaux, proposent des alliances d'un type nouveau à leurs partenaires africains ?

Le Brésil est-il réellement porteur d'un modèle alternatif de développement initié par le Président Lula ? Comment est ressentie l'arrivée de ces nouveaux partenaires par les dirigeants et les populations africaines ?

Quel est l'impact réel de ces grandes puissances sur le développement africain ?

Cette conférence sera l’occasion d’aborder ces questions et d’échanger sur les dynamiques à l’œuvre dans ce rapprochement Sud- Sud. Après une présentation du dernier numéro de l’ouvrage A Savoir intitulé « L’Afrique et les grands émergents » se tiendra une discussion entre les panélistes et l’auditoire.



 
   
1  2  3 
4 
5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus