Nos projets en Chine en vidéos

► Le chauffage urbain : vers des villes chinoises sobres en carbone [+]

La Chine constitue le deuxième plus grand marché de chauffage urbain au monde, secteur qui connaît un développement très rapide. L’efficacité des réseaux de chauffage se révèle cependant plus faible que dans les pays industrialisés, avec des pertes importantes en raison d’équipements et de réseaux vétustes et d’investissements insuffisants. Il en résulte une consommation d’énergie importante du secteur, qui atteint 12% de l’énergie primaire consommée. Par ailleurs, la forte dépendance du chauffage au charbon est l’une des principales causes de la pollution de l’air dans les grandes villes.

► Télécharger le livret de présentation du projet
► Télécharger le livret dans sa version en chinois

 

► Programme de Lignes de crédit Vertes de l’AFD en Chine [+]

Afin d’encourager la mise en œuvre de programmes d’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en Chine, l’AFD a financé successivement en 2006 et 2009 deux lignes de crédit vertes en partenariat avec trois banques chinoises : la Shanghai Pudong Development Bank, la Huaxia Bank et la China Merchants Bank.

Ces lignes avaient pour finalité (i) d’accompagner le financement d’investissements dans les projets d’économie d’énergie et (ii) de développer des compétences spécifiques afin de multiplier les financements « verts » et de contribuer à la lutte contre le changement climatique, en conformité avec les politiques publiques chinoises.

Les lignes de crédit vertes de l’AFD ont à ce jour permis de financer 40 projets d’efficacité énergétique et 15 projets d’énergie renouvelable dans 20 provinces, permettant l’économie annuelle de 9 millions de tonnes de CO2.

Voir la vidéo

► La renaissance verte de Panjin [+]

A Panjin, dans le delta du fleuve Liao au nord-est de la Chine, se trouve la plus grande roselière du monde. Elle abrite un grand nombre d’espèces d’oiseaux, dont certaines comme la mouette de Saunders sont menacées d’extinction. L’exploitation de cette immense zone humide assure également un revenu à plusieurs milliers de personnes. Elle a donc une valeur inestimable, sur les plans écologiques et socio-économiques.

L’AFD soutient la restauration de cette précieuse zone humide dans le cadre d’une coopération avec les autorités locales chinoises et avec l’appui d’un cabinet d’experts français.

 

► La reconstruction verte du Sichuan [+]

Afin d’encourager la mise en œuvre de programmes d’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en Chine, l’AFD a financé successivement en 2006 et 2009 deux lignes de crédit vertes en partenariat avec trois banques chinoises : la Shanghai Pudong Development Bank, la Huaxia Bank et la China Merchants Bank.

Ces lignes avaient pour finalité d’accompagner le financement d’investissements dans les projets d’économie d’énergie et de développer des compétences spécifiques afin de multiplier les financements « verts » et de contribuer à la lutte contre le changement climatique, en conformité avec les politiques publiques chinoises.

 

Le programme aussitôt mis en œuvre par l’AFD au Sichuan, au lendemain du tremblement de terre qui avait frappé la Chine en mai 2008, comprend deux volets : d'une part, la reconstruction d’infrastructures, à hauteur de 150 millions USD, qui ont permis de réhabiliter 67 kilomètres de routes et 10 ponts, des réseaux d’eau et d’assainissement (précisément, trois stations de production d'eau potable et trois stations de traitement des eaux usées), des sites de collecte des déchets, de voiries rurales et l’aménagement des berges de deux rivières ; d'autre part, de reconstruire plus de 100 000 biodigesteurs ruraux pour un montant de 50 millions USD. Ces biodigesteurs permettent, à partir de la fermentation de déjections animales, de produire du méthane.

Ce gaz passe ensuite par des tubes pour alimenter la cuisine et les lampes à gaz. Les avantages sont nombreux : la production d'une énergie renouvelable et propre, en remplacement du bois et du charbon, qui évite une forte pollution de l'air, et l'utilisation des résidus de la fermentation comme engrais de qualité. Le programme a également permis la réalisation et la diffusion large d’un « guide pédagogique pour la construction des maisons rurales » mettant l’accent sur les normes parasismiques et l’efficacité énergétique.

Ce guide, qui a été réalisé par une équipe franco-chinoise a été soutenu par le ministère du Logement et du Développement urbain et rural et la Commission de Construction du Sichuan.

Mise à jour en décembre 2015

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus